Le Lézard
Classé dans : Santé

Santé Canada approuve un traitement unique contre la polyarthrite rhumatoïde



MISSISSAUGA, ON, le 20 juin /CNW/ -- 
    <<
    - Premier traitement ciblant les lymphocytes B et permettant de réduire
       de façon significative les signes et les symptômes de la maladie -
    >>


MISSISSAUGA, ON, le 20 juin /CNW/ - Hoffmann-La Roche Limitée a annoncé aujourd'hui que Santé Canada a approuvé Rituxan(R) (rituximab) pour le traitement de patients adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) active en association avec le méthotrexate est indiqué pour soulager les signes et les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde évolutive modérée ou grave chez les adultes ayant montré une réponse inadéquate ou une intolérance à un ou plusieurs traitements par des inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (anti-TNF).

La polyarthrite rhumatoïde touche 300 000 personnes, soit un Canadien sur cent(1). Rituxan est le premier agent d'une nouvelle classe de thérapies biologiques ciblant spécifiquement les lymphocytes B qui jouent un rôle clé dans l'apparition et la progression de la maladie.

Rituxan offre aux patients un schéma posologique commode : il est administré en deux perfusions, à deux semaines d'intervalle, pour un total de deux doses. Des patients ont reçu des traitements ont été répétés 24 semaines après le traitement précédent, dépendamment de la réapparition des signes et symptômes de la maladie.

"Les Canadiens ont maintenant une nouvelle option attrayante pour traiter cette maladie très douloureuse et débilitante. Rituxan peut signifier la différence entre la productivité et l'invalidité pour de nombreux Canadiens qui n'ont pas répondu aux autres traitements disponibles. En fait une personne sur trois ne répondent pas adéquatement aux traitements actuels, ce qui souligne le besoin de cette nouvelle option", dit le Dr Denis Choquette, rhumatologue, Hôpital Notre-Dame, Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) et professeur adjoint de médecine à l'Université de Montréal, Montréal (Québec).

Comment le Rituxan agit-il?

Rituxan se lie aux lymphocytes B qui, pense-t-on, auraient un rôle déterminant dans la pathogenèse de la polyarthrite rhumatoïde, et pourrait offrir aux patients une rémission à long terme sans traitement.

"Avant Rituxan, j'étais très limité dans presque toutes mes activités quotidiennes, et je sens maintenant qu'on m'a redonné la vie, dit Raoul Pinard, qui souffre de polyarthrite rhumatoïde depuis quatre ans. Je peux dorénavant m'adonner à nouveau à des passe-temps auxquels je croyais devoir renoncer, comme ma passion pour le jardinage biologique. Auparavant, la douleur et l'inflammation étaient telles qu'elles entravaient mes activités quotidiennes."

Innocuité

Rituxan bénéficie d'un héritage solide dans le traitement du lymphome non hodgkinien pour lequel 730 000 patients ont été traités dans le monde. Dans le cadre des essais cliniques sur la PR, Rituxan est habituellement bien toléré et entraîne une faible incidence de réactions graves associées à la perfusion.

Efficacité démontrée(2)

Une étude de phase III, multicentrique, randomisée, à double insu et contrôlée par placebo, portant sur 517 patients, a démontré que Rituxan réduit de façon significative les symptômes (données recueillies après 24 semaines), comparativement au placebo ou au méthotrexate (MTX). Pendant l'étude REFLEX (Randomised Evaluation oF Long-term Efficacy of RituXimab in RA), les patients ont reçu un seul cycle de traitement de deux perfusions (jour 1 et jour 15) de Rituxan et une dose stable de MTX (traitement standard sous forme de comprimés). Parmi les patients ayant reçu le traitement par Rituxan, 51 pour cent ont présenté une amélioration de 20 pour cent, selon les critères de l'American College of Rheumatology (ACR) (score ACR de 20), comparativement à seulement 18 pour cent de ceux recevant le placebo. Les critères ACR 20 incluent 20 pour cent d'amélioration au niveau du nombre d'articulations enflées ou sensibles, et 20 pour cent ou plus d'amélioration d'au moins trois des cinq points suivants : évaluation de la maladie par le médecin, évaluation de la maladie par le patient, douleur, protéine C réactive (un marqueur courant de l'inflammation) et questionnaire d'évaluation sur la santé.

Des analyses plus poussées de l'étude REFLEX, dont un an de données radiographiques et les effets des cycles de traitement répété, seront présentées à la ligue européenne contre le rhumatisme (EULAR), en juin 2006.

"L'approbation de Rituxan est une bonne nouvelle pour les Canadiens qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde. Les personnes qui vivent avec la PR ont besoin de nouveaux choix thérapeutiques pour s'attaquer à cette maladie invalidante, puisqu'un grand nombre d'entre elles ne répondent pas aux traitements présentement disponibles," affirme Andy Chabot, directeur général, La Société d'arthrite, Division du Québec.

À propos de la polyarthrite rhumatoïde(1)

La PR est une maladie auto-immune qui progresse rapidement et qui se caractérise par la rigidité et l'inflammation des articulations pouvant provoquer des lésions et mener à l'invalidité. Environ trois fois plus de femmes que d'hommes contractent cette maladie, qui se manifeste généralement entre l'âge de 25 et 50 ans.

Les articulations les plus souvent touchées par la PR sont les poignets, les mains, les pieds, les coudes, le cou, la mâchoire, les chevilles, les genoux et les hanches. Le traitement précoce est crucial, car 75 pour cent de toutes les lésions articulaires apparaissent dans les cinq premières années qui suivent le diagnostic. En raison de leur nature variable, les symptômes de la PR diffèrent d'une personne à l'autre - chez certains, la maladie peut être légère et chez d'autres, elle peut s'aggraver et progresser rapidement.

À propos de Roche

Hoffmann-La Roche Limitée (Roche Canada) est une entreprise de soins de santé engagée dans la découverte et la mise au point de nouveaux médicaments novateurs pour aider à traiter les maladies chez l'humain. L'entreprise est active dans une vaste gamme de champs thérapeutiques, notamment l'oncologie, la virologie, la cardiologie, la transplantation, le diagnostic et l'obésité.

    <<
    Références

    (1)  La Société d'arthrite, www.arthritis.ca
    (2)  Cohen S.B. et al. Efficacy and safety of rituximab in active RA
         patients who experienced an inadequate response to one or more
         anti-TNF therapies (étude REFLEX). Présenté lors d'un colloque de
         l'American College of Rheumatology (ACR), à San Diego, en
         California, du 12 au 17 novembre 2005.
    >>

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
MONTRÉAL, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le Québec doit rattraper d'urgence son retard dans le financement et la prestation des soins à domicile, soutient la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN). Une note de l'Institut de...

à 09:43
La stratégie du gouvernement porte ses fruits MONTRÉAL, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - L'Institut du Québec (IdQ) dévoile aujourd'hui son analyse annuelle sur les finances publiques du Québec dans le contexte canadien. Principal constat : la...

à 09:38
OTTAWA, le 18 oct. 2017 /CNW/ - Novembre est le mois de la sensibilisation au radon au Canada. Pendant ce mois, les intervenants de divers secteurs, incluant des ONG, des organismes de bienfaisance, des organismes de santé et de santé publique, des...

à 08:30
MONTRÉAL, le 20 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le Québec fait bien piètre figure en ce qui a trait à l'offre de services à domicile et doit renverser la tendance en se dotant d'une « armée » offrant soins et soutien à la maison. C'est ce que montre la...

à 08:00
OTTAWA, le 20 oct. 2017 /CNW/ - Quand Monroe a entendu parler du concours national de recettes Le Défi des p'tits chefs, elle savait que sa recette de pâté chinois serait idéale pour mettre de l'avant sa culture québécoise....

à 06:00
-  Une nouvelle option thérapeutique importante à l'intention des personnes atteintes d'un cancer colorectal métastatique réfractaire est acceptée officiellement aux fins d'examen - TORONTO, le 20 oct. 2017 /CNW/ - Taiho Pharma Canada, Inc., une...




Communiqué envoyé le 20 juin 2006 à 06:30 et diffusé par :