Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière

Cameco acquiert des intérêts dans une société d'exploration d'uranium



SASKATOON, SASKATCHEWAN--(CCNMatthews - 19 juin 2006) - Cameco Corporation (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui l'acquisition d'une participation de 19,5 % dans UNOR Inc. et la signature d'une alliance stratégique avec cette société.

UNOR (auparavant Hornby Bay Exploration Ltd.) est une société d'exploration et de développement d'uranium, dont le siège social est établi à Toronto, en Ontario. Ses principales propriétés comptent 226 claims minéraux dans le nord-ouest du Nunavut, dans le Bassin Hornby, une formation géologique ayant des caractéristiques semblables à celles du Bassin Athabasca, riche en uranium, du nord de la Saskatchewan. Les actions d'UNOR se négocient à la Bourse de Croissance TSX.

Cameco a acheté 22,9 millions d'actions ordinaires d'UNOR, à 0,40 $ l'action, au moyen d'un placement privé de 9,2 millions $. L'accord d'alliance stratégique conclu par Cameco et par UNOR comprend les dispositions suivantes :

- Aussi longtemps que Cameco continuera de détenir 10 pour cent des actions ordinaires en circulation d'UNOR, la Société aura le droit de désigner une personne pour élection au conseil d'administration d'UNOR, et UNOR consultera Cameco pour ce qui regarde ses programmes d'exploration et de développement;

- Aussi longtemps que Cameco continuera de détenir 16 pour cent des actions ordinaires en circulation d'UNOR, la Société aura le droit de participer à toute émission éventuelle de titres de participation, de participer, à hauteur égale, aux capitaux propres ou aux emprunts nécessaires au développement de mines, d'exploiter toute mine développée sur les propriétés d'UNOR et de commercialiser tout l'uranium produit; et

- Cameco et UNOR auront chacune le droit de premier refus pour tout projet d'uranium de l'une ou l'autre partie, dans une région précise du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest.

Le président et chef de la direction de Cameco, M. Jerry Grandey, a déclaré : "Cet accord consolide nos efforts visant l'identification de nouvelles réserves d'uranium pour l'avenir. Cameco obtient le droit de participer à l'exploration de nouvelles régions et ajoute l'expertise d'une solide équipe technique à sa base de connaissances."

La société Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est le plus important producteur d'uranium au monde. Les produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de la société Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, sont des énoncés prospectifs; ils comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou implicites dans ces énoncés prospectifs. Les facteurs susceptibles de causer de telles différences, sans toutefois se limiter au caractère général des éléments cités ci-dessous, comprennent les facteurs suivants : l'impact du chiffre des ventes des services de fabrication de combustible, d'uranium, des services de conversion, de l'électricité générée et de l'or; la volatilité et la sensibilité aux prix dans le marché de l'uranium, des services de conversion, de l'électricité en Ontario et de l'or; la concurrence; l'impact du change sur les taux de change et les taux d'intérêt; l'imprécision des estimations visant la mise hors service des exploitations, la remise en état des terres, les réserves et les impôts; les risques environnementaux et ceux associés à la sécurité, notamment les charges réglementaires accrues et l'évacuation des résidus à long terme; les conditions géologiques ou hydrologiques imprévues; les conditions adverses d'exploitation minière; les risques politiques découlant de l'exploitation d'installations dans certains pays en développement; une détérioration possible de l'appui politique à l'énergie nucléaire; les changements apportés aux politiques et aux règlements gouvernementaux, y compris les politiques et les lois régissant le commerce et l'impôt; la demande d'énergie nucléaire; le remplacement de la production; l'échec à obtenir ou à conserver les permis et les approbations nécessaires des autorités gouvernementales; les initiatives d'ordre législatif et réglementaire visant la déréglementation, la réglementation ou la restructuration de l'industrie des services d'électricité en Ontario; la réglementation des taux de l'électricité en Ontario; le mauvais temps et autres phénomènes naturels; la capacité de maintenir et d'améliorer les relations de travail positives; le rendement d'exploitation des installations, la perturbation de l'exploitation de celles-ci, et le cycle de vie utile des installations de la Société et des clients; la baisse de la production d'électricité résultant de pannes prévues se prolongeant au-delà des périodes prévues, ou encore de pannes imprévues; la réussite des projets de mise en valeur prévus; le terrorisme; le sabotage; et les autres risques associés au développement et à l'exploitation.

Même si Cameco estime que les hypothèses inhérentes aux énoncés prospectifs sont raisonnables, on se gardera d'accorder trop d'importance à ces énoncés, qui ne s'appliquent qu'à compter de la date de la présente communication. Cameco nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, à la suite de renseignements nouveaux, d'événements futurs ou d'autres facteurs.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:30
Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 784 717 $ à Pièces automobiles Raufoss Canada inc., située à Boisbriand, pour réaliser un projet de formation de ses travailleuses et travailleurs. Afin d'assurer la pérennité de ses activités,...

à 14:00
L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a annoncé aujourd'hui qu'elle lance une enquête afin de déterminer si certains tubes soudés en acier au carbone du Pakistan, des Philippines, de la Turquie et du Vietnam sont vendus à des prix...

à 08:30
En tant que dernier arrivé dans la gamme des mini pelles de SANY, le modèle SY26U a été spécialement conçu pour répondre aux exigences les plus élevées en matière de construction urbaine, d'applications agricoles, d'aménagement paysager et bien...

19 jui 2018
Les membres de la Section locale 1944 du Syndicat des Métallos travaillant à Shaw Cable à Vancouver, Richmond, Surrey et Langley, ont fortement voté en faveur d'une grève. Cette semaine, 85 % des membres ont voté, aboutissant à un mandat de vote de...

19 jui 2018
IAMGOLD Corporation (« IAMGOLD » ou la « Société ») annonce le dépôt d'un rapport technique conforme à la Norme canadienne 43-101 sur l'étude de préfaisabilité (l'« ÉPF ») du projet de lixiviation en tas de la mine Essakane au Burkina Faso, en...

19 jui 2018
L'Association minière du Québec (AMQ) a pris connaissance de l'intention de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, de reporter au-delà du 1er décembre 2018...




Communiqué envoyé le 19 juin 2006 à 20:00 et diffusé par :