Le Lézard

Bilan de la session parlementaire - UN MAUVAIS BILAN POUR UN MAUVAIS GOUVERNEMENT



QUÉBEC, le 19 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 19 juin /CNW Telbec/ - Le chef du Parti Québécois, André Boisclair, la députée de Hochelaga-Maisonneuve et chef de l'opposition officielle, Louise Harel, et la députée de Bourget et leader de l'opposition officielle, Diane Lemieux, dénoncent la tentative du premier ministre Charest de mettre sous le tapis les multiples promesses rompues, les décisions controversées et les surprises pour les contribuables avec les hausses de tarifs diverses, passées et à venir.

"M. Charest veut cacher son bilan et on peut le comprendre : il s'agit d'un mauvais bilan pour un mauvais gouvernement. La population est en droit de connaître l'ensemble du bilan gouvernemental, pas seulement celui préparé par la brigade de communicateurs conscrits par le premier ministre", a déclaré Louise Harel.

Santé et Services sociaux

-------------------------

- 110 000 personnes attendent sur une liste, dont plus de 40 000 hors des

  délais médicalement acceptables;

- 500 000 personnes sans médecin de famille;

- Des dépassements de coûts pour les CHU avant même le début des travaux;

- Une volte-face du ministre Couillard dans les suites à donner à l'arrêt

  Chaoulli;

- Des temps d'attente inacceptables pour les services ambulanciers;

- Absence d'intervention pour lutter contre le jeu pathologique.

Éducation

---------

- Les universités sont dans le "rouge" et sous-financées;

- Des écoles menacées de fermeture;

- Une tentative de gommer des pans de l'histoire nationale du Québec;

- Quatre fois plus d'étudiants endettés au maximum depuis deux ans;

- Aucun plan d'action pour l'intégration des 5 200 nouveaux enseignants à

  l'automne.

Réduction du fardeau fiscal et soutien aux familles et aux démunis

------------------------------------------------------------------

- Hausses de tarifs de 2,3 G$;

- Rupture de l'entente par les conservateurs sur les services de garde

  qui coûte 807 M$;

- Une politique familiale attendue depuis trois ans;

- 58 115 enfants en attente d'une place en services de garde.

Création de la richesse

-----------------------

- À peine 16 % de tous les emplois créés au Canada depuis avril 2003;

- 1 % des emplois créés au Canada depuis janvier 2006;

- 5 000 emplois perdus dans l'industrie forestière.

Régions

-------

- Une stratégie énergétique sans politique tarifaire stable, prévisible

  et concurrentielle;

- Un développement anarchique de l'énergie éolienne;

- L'absence d'études concernant les ports méthaniers;

- Une tentative de privatisation des zecs;

- Les défusions ratées;

- Refus du gouvernement de s'engager à poursuivre la stratégie des

  régions-ressources.

Environnement et Développement durable

--------------------------------------

- La vente du Mont-Orford à des intérêts privés;

- Un plan pour lutter contre les changements climatiques sans financement

  fédéral;

- Abandon presque complet de la Politique nationale de l'eau.

Promotion des intérêts et de l'identité du Québec

-------------------------------------------------

- Des litiges qui s'accumulent contre le gouvernement fédéral, notamment

  un financement indécent pour les programmes agricoles, l'abolition du

  registre des armes à feu, le déséquilibre fiscal et le financement de

  l'enseignement postsecondaire;

- Détournement de 93 M$ découlant de l'entente Canada-Québec destinés à

  l'accueil des immigrants.

"Jean Charest mise beaucoup sur son ami Stephen Harper pour faire oublier le passé. Or, la campagne de séduction de M. Harper cache mal ses intentions de heurter les valeurs québécoises, que l'on pense à Kyoto ou au registre des armes à feu. Stephen Harper, qui sera dans notre Capitale nationale à la veille de la Fête nationale des Québécois entouré de son Conseil des ministres, ne doit pas seulement multiplier les séances de photos, mais aussi dire clairement s'il reconnaît la nation québécoise. On ne peut pas uniquement exprimer que l'on comprend les Québécoises et les Québécois quand on est incapable de nous reconnaître comme peuple", a conclu le chef du Parti Québécois, André Boisclair.

-%SU: CPN

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 19 juin 2006 à 14:20 et diffusé par :