Le Lézard

La LCBO appuie un projet de recherche qui favorisera le rétablissement des aigles à tête blanche dans la région des Mille-Iles



GANANOQUE, ON, le 19 juin /CNW/ -- GANANOQUE, ON, le 19 juin /CNW/ - La LCBO a annoncé aujourd'hui qu'elle appuyait des travaux de recherche qui favoriseront le rétablissement des populations d'aigles à tête blanche dans la région des Mille-Iles.

Le Fonds de protection du patrimoine naturel de la LCBO a versé 8 000 $ pour le financement d'un système de télémesure par satellite qui suit "Spirit", un jeune aigle à tête blanche qui a vu le jour il y a à peine quelques semaines dans un nid édifié près du fleuve Saint-Laurent. Cette somme provient de la vente de sacs-écolo réutilisables de la LCBO et des efforts déployés par les directeurs et le personnel de succursales de la LCBO dans l'Est de l'Ontario, sous la direction de Neil McCarney, directeur de la succursale de Gananoque et passionné de nature.

"Je suis tout confus des efforts qu'ont faits mes collègues et de la générosité de notre clientèle, a déclaré M. McCarney. Je rêve depuis des années du retour d'une telle espèce emblématique dans cette région du monde et je suis fier d'y contribuer par tous les moyens possibles." M. McCarney a aidé à poser le système sur Spirit, le jeudi 15 juin 2006.

R.A. (Bud) Andress, coprésident canadien du St. Lawrence Bald Eagle Working Group(1), surveille le retour des aigles à tête blanche avec ses collègues aux États-Unis depuis 1988, année où une population hivernante d'aigles à tête blanche s'est établie dans la région pour la première fois. Le premier couple à y faire son nid depuis 1937 est apparu en 1999 et y élève ses aiglons depuis ce jour.

M. Andress a souligné que "les aigles à tête blanche occupent le maillon supérieur de la chaîne alimentaire et chassent leurs proies sur un très vaste territoire. Ils sont donc un très bon indicateur de la santé de l'écosystème ontarien dans son ensemble. Le retour de l'aigle à tête blanche dans la région des Mille-Iles est un autre signe de l'assainissement de l'écosystème de cette partie du monde."

Avec une meilleure compréhension de la survie et des déplacements des jeunes aigles à tête blanche, on pourra mieux cibler les efforts de rétablissement de cette population. On en sait beaucoup sur les aigles adultes, alors qu'on en sait très peu sur les juvéniles, qui mettent quatre années à atteindre leur maturité avant de s'accoupler et d'élever leur progéniture. "Ce projet nous aidera à établir la meilleure façon d'encourager un plus grand nombre de couples à faire leur nid dans la région", a ajouté M. Andress.

L'établissement vinicole australien Banrock Station a également commandité une visite éducative des Mille-Iles, notamment un lieu de nidification et d'autres habitats des aigles dans la région. Ce projet s'inscrit parmi la multitude de projets en Ontario et dans le monde entier qu'appuie Banrock Station Wines, notamment le projet "Bring Back the Salmon", annoncé en mai de cette année et pour lequel la somme totale de 1,25 million de dollars a été allouée sur cinq ans pour rétablir les populations indigènes de saumon de l'Atlantique dans le lac Ontario.

"Les efforts déployés à l'échelle locale sont la base de l'engagement planétaire que nous avons pris à l'égard de la restauration des habitats et des espèces, et nous sommes heureux de jouer un rôle dans l'initiative de la LCBO pour le rétablissement de l'aigle à tête blanche", a déclaré Ted Robinson, directeur de marque, Churchill Cellars Ltd.

Le Fonds de protection du patrimoine naturel a été mis sur pied par la LCBO dans le cadre de sa stratégie écologique. Il appuie les efforts déployés à l'échelle locale et régionale pour restaurer et rétablir les habitats fauniques dans tout l'Ontario. La stratégie écologique de la LCBO vise également à réduire les déchets d'emballage de 10 millions de kilogrammes par année, à augmenter de 15 millions de kilogrammes par année la quantité de bouteilles en verre recyclées et à réduire la consommation d'énergie de 10 % chaque année.

Pour de plus amples renseignements sur les aigles à tête blanche, sur le projet de télémesure par satellite ou sur les déplacements de Spirit dans l'Est de l'Ontario et au-delà, veuillez consulter le site Web de Bird Studies Canada à l'adresse www.bsc-eoc.org.

    <<
    --------------
    (1) Le St. Lawrence Bald Eagle Working Group réunit des chercheurs, des
        biologistes et des techniciens de terrain des gouvernements américain
        et canadien, à l'échelon provincial et national, ainsi que des
        représentants de clubs de naturalistes, des photographes de la faune
        et des particuliers intéressés.
    >>



Communiqué envoyé le 19 juin 2006 à 13:39 et diffusé par :