Le Lézard

MÉANDRES : POUR DE L'EAU PROPRE DANS LE CENTRE-DU-QUÉBEC



BÉCANCOUR, le 19 juin /CNW/ -- BÉCANCOUR, le 19 juin /CNW Telbec/ - C'est aujourd'hui, à Bécancour, que le gouvernement du Québec s'associe à la Conférence régionale des élus (CRÉ) pour donner le coup d'envoi à MÉANDRES, un projet d'envergure visant la gestion de l'eau par bassin versant. Une somme totale de 72 500 $ sera consacrée à ce projet en 2006.

Quatre ministères et organismes sont engagés dans MÉANDRES, ce qui illustre l'importance qu'ils accordent au développement durable. Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation y contribue pour 17 500 $, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, pour 45 000 $ et l'Agence de la santé et des services sociaux, pour 10 000 $. En ce qui concerne le ministère des Affaires municipales et des Régions, il participera activement aux travaux du comité technique et du comité de suivi, tout comme les trois autres ministères et organismes.

MÉANDRES, c'est le regroupement de quatre comités de bassins versants, de la Conférence régionale des élus, de la Fédération régionale de l'UPA ainsi que de plusieurs ministères et organismes. Les forces et l'expertise de chacun de ces intervenants sont mises à profit pour atteindre un même objectif : l'amélioration de la qualité de l'eau et des écosystèmes de quatre sous-bassins versants du Centre-du-Québec.

La région est sillonnée par quatre cours d'eau importants, soit les rivières Bécancour, Nicolet, Saint-François et Yamaska. Chacune comporte des problématiques différentes dont les solutions reposent sur une approche concertée. Afin de pouvoir favoriser des interventions adaptées à la réalité de chacune des entreprises agricoles touchées, quatre sous-bassins ont été identifiés, soit ceux des rivières Blanche, aux Vaches, David et Saint-Zéphirin. Pour chacun de ces sous-bassins, MÉANDRES propose une approche axée sur la participation volontaire des producteurs agricoles et de tous les acteurs de l'eau. L'objectif est d'amener l'ensemble des propriétaires et producteurs à adhérer à la démarche proposée, ce qui représente environ 225 entreprises agricoles.

Au cours des six prochains mois, une biologiste et trois techniciens de la faune arpenteront ces rivières pour réaliser des inventaires fauniques, floristiques et agronomiques, ce qui permettra d'établir un diagnostic global de la qualité de l'eau et des écosystèmes. Puis, on rencontrera chaque producteur personnellement pour établir l'état de situation de son entreprise et proposer des solutions visant à contrer la pollution diffuse et à mettre en valeur les écosystèmes. Les producteurs seront notamment invités à signer une entente de conservation dans laquelle ils s'engageront volontairement à protéger les zones à haute valeur écologique sur leur exploitation, entres autres les bandes riveraines, les haies brise-vent, les milieux humides et les boisés.

MÉANDRES, c'est aussi la recherche de résultats concrets. Ainsi, des indicateurs de résultats ont été établis afin de pouvoir suivre l'évolution de l'amélioration de la qualité de l'eau et de la réduction de la pollution diffuse. Les résultats des analyses de l'eau et le nombre d'hectares sur lesquels les producteurs auront adopté des pratiques plus respectueuses de l'environnement permettront de mesurer les améliorations réalisées grâce au projet. Les superficies à haute valeur faunique protégées constitueront un autre indicateur de la protection des écosystèmes et de la biodiversité.

Mentionnons que l'approche par bassin versant met en relation l'ensemble des propriétaires riverains d'un cours d'eau dans une approche concertée qui implique également tous les intervenants, notamment les municipalités, les comités de bassins versants, les ministères et les MRC. L'objectif est de les amener à prendre conscience du fait que chaque action accomplie par l'un ou l'autre des acteurs a un impact sur l'ensemble de la rivière. C'est la somme de tous les gestes, du plus petit au plus grand, qui assurera le succès de MÉANDRES.

-%SU: ENV,AGR

-%RE: 69


Communiqué envoyé le 19 juin 2006 à 12:08 et diffusé par :