Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

Une technologie de procréation assistée aide à faire face au défi démographique en Europe



PRAGUE, June 19 /PRNewswire/ --

- Une membre du Parlement européen appelle à un accès amélioré à l'ART (technologie de procréation assistée) pour aider à augmenter les taux de fécondité

Une nouvelle étude menée par le groupe de réflexion indépendant RAND Europe discute une solution potentielle à la crise de vieillissement de la population en Europe qui n'a pas encore été considérée. L'étude a examiné l'importance croissante de l'infertilité et comment les couples infertiles souhaitant avoir des enfants et utilisant des technologies de procréation assistée pourraient aider à atténuer les conséquences des taux de natalité en chute en Europe. L'étude a été présentée pour la première fois au congrès de l'ESHRE (Société européenne pour la procréation et l'embryologie humaine) en juin. L'étude était parrainée par une subvention à la recherche sans restrictions accordée par la société biopharmaceutique Ferring de Suisse.

L'Europe fait actuellement face à une population vieillissante comme jamais auparavant, les taux de natalité sont en chute et la taille des familles se réduit. L'indice synthétique de fécondité est maintenant de moins de deux enfants par femme dans toutes les nations de l'Union européenne. C'est la raison pour laquelle en 2040, un européen sur quatre aura plus de 65 ans, alors qu'un européen sur huit atteignait cette catégorie en 1990.[1]

Dr Jonathan Grant, directeur de RAND Europe, l'organisme de recherche indépendant qui a mené cette étude, commente : << Les résultats de notre étude démontrent des aspects principaux. La technologie ART a le potentiel de contribuer à la composition de la politique démographique, bien que l'impact de l'ART puisse paraître limité, il est semblable à d'autres politiques natalistes. >>

Comparaisons de l'étude entre le Danemark et la Grande-Bretagne

La nouvelle étude, intitulée << L'ART doit-elle faire partie de la composition de la politique démographique ? >>[2], a comparé deux pays européens aux règles de remboursement et modèles de financement de l'ART différents.

L'étude a évalué l'effet des changements de l'environnement de remboursement de l'ART qui permettraient d'effectuer plus de cycles et sa contribution possible en faveur des indices synthétiques de fécondité. L'étude indique que si le nombre de cycles d'ART en Grande-Bretagne augmentaient à un niveau similaire à celui du Danemark, avec les naissances vivantes probables en résultant, le taux de fécondité passerait de 1,64 à 1,68. Les démographes citent souvent le seuil de 2,1 enfants par femme comme nécessaire au renouvellement de la population existante. Tenant compte de la contribution de l'ART à l'indice synthétique de fécondité actuel (ISF) en Grande-Bretagne qui est de 0,02, ceci suggère que la contribution totale de l'ART à l'ISF s'élève à 0,06. Cela vaut la peine de noter qu'au Danemark, où le financement public en faveur de l'ART est généreux, la contribution de l'ART à l'ISF est actuellement de 0,07.

L'étude souligne que l'ART a le potentiel de stimuler la fécondité totale de 0,06 en Grande-Bretagne et de 0,07 au Danemark et qu'elle est comparable à des politiques démographiques actuelles souvent utilisées par les pouvoirs publics pour influencer les naissances telles que les transferts financiers, les crédits d'impôts et les allocations familiales. L'étude illustre ensuite que les politiques visant à influencer la mise en oeuvre de l'ART peuvent être considérées comme faisant partie de la composition de la politique démographique pouvant être adoptée par les pouvoirs publics pour augmenter les indices synthétiques de fécondité.

Le défi démographique

Les inquiétudes concernant la baisse de la démographie ont poussé les politiques et les législateurs à prendre bonne note et à commencer à tenir compte sérieusement des implications et des réponses en termes de politique.

Dr Irena Belohorská, membre du Parlement européen, commente au cours d'un colloque satellite de l'ESHRE : << La tendance actuelle vers un vieillissement de la population est importante tant pour le Parlement européen que pour la Commission européenne à cause des conséquences économiques potentielles et de la probabilité d'impact sur la cohésion sociale entre les générations futures. Dans un récent livre vert de la Commission, il a été reconnu que les européens aimeraient avoir plus d'enfants que le nombre actuel, mais qu'ils en sont découragés par diverses raisons économiques et sociales.[3],[4]

<< Bien que la Commission reconnaisse que la plus importante raison du déclin de la natalité est due à des déterminants économiques et sociaux, la contribution de l'ART en faveur des indices synthétiques de fécondité n'a pas été discutée dans le livre vert. >>

Inquiète de l'omission de l'infertilité médicale dans le livre vert, qui affecte environ 1 couple sur 7, et consciente des options de traitement offertes actuellement aux couples, la membre du Parlement européen Belohorská, qui est aussi un médecin gynécologue, a récemment présenté une question orale au Parlement européen demandant pourquoi la Commission n'avait pas considéré les possibilités de fécondation in vitro pour les couples qui ont ce besoin médical.

(http://www.europarl.europa.eu/QP-WEB/home.jsp?language=fr).

Dr Irena Belohorská continue : << Grâce aux progrès technologiques récents et à un accès amélioré aux services dans certains états membres, le nombre d'enfants nés de l'ART peut souvent représenter une proportion croissante de naissances vivantes chaque année. [5] Reconnaissant qu'il n'existe pas une solution unique au faible taux de fécondité, les pouvoirs publics, les politiques et les législateurs doivent reconnaître la contribution qu'apporte l'ART actuellement et celle qu'elle peut apporter aux populations futures. >>

Besoin médical

De nombreuses personnes travaillant dans le domaine considèrent les résultats de l'étude de RAND comme un point de repère parce que l'étude fait le pont entre les disciplines de la démographie et de la médecine de la reproduction et parce qu'elle démontre l'impact que peuvent avoir les enfants nés grâce à cette technologie sur les dynamiques démographiques futures. Les résultats de cette étude viennent à point alors que les pouvoirs publics sont actuellement à la recherche d'options pouvant servir à faire augmenter les taux de fécondité nationaux. L'étude de RAND souligne l'importance du remboursement médical qui peut souvent représenter un obstacle pour les couples ayant besoin de services de santé de reproduction. Selon le Pr William Ledger, qui a fait une présentation lors d'un colloque satellite de l'EHSRE : << L'importance de ces obstacles augmentera probablement à mesure que le nombre de couples devant avoir recours à l'ART pour concevoir augmente, en raison de facteurs tels que l'âge de plus en plus avancé auquel les femmes tentent leur première grossesse et de la fréquence croissante de maladies des trompes liées à la Chlamydia. >>

Présentation de Ferring Pharmaceuticals

Ferring est un groupe biopharmaceutique spécialisé, axé sur la recherche et actif sur les marchés internationaux. La société identifie, développe et commercialise des produits innovants dans les domaines de l'endocrinologie, de la gastroentérologie, de la gynécologie et de l'obstétrique, de l'infertilité et de l'urologie. Le traitement contre l'infertilité de Ferring donne aux couples la chance d'avoir des enfants. Parmi eux, on notera MENOPUR(R), un traitement bien toléré[6] et de haute qualité pour les couples infertiles du monde entier. Des études récentes ont démontré que le traitement avec MENOPUR(R) produit un taux bien plus élevé de naissances vivantes en comparaison au traitement recombinant de fécondation in vitro.[7]

Ces dernières années, Ferring s'est développée au-delà de sa base européenne traditionnelle et possède maintenant des filiales actives dans plus de 40 pays. Pour en savoir plus sur Ferring ou sur nos produits, veuillez visiter www.ferring.com .

Présentation de RAND Europe

RAND Europe est un organisme à but non lucratif qui aide à améliorer les politiques et les prises de décision au moyen d'études et d'analyses objectives.

[1] J Grant, S Hoorens, S Sivadasan, M van het Loo, J DaVanzo, L Hale, S Gibson, W Butz. Faible fertilité et population vieillissante : causes, conséquences et solutions politiques - 2004. Disponible sur

http://www.rand.org/pubs/monographs/2004/RAND_MG206.sum.pdf

[2] J Grant, S Hoorens, F Gallo and J Cave - 2006. << L'ART doit-elle faire partie de la composition de la politique démographique ? Une évaluation préliminaire de l'impact démographique et économique des technologies de procréation assistée >> RAND, DB-507-FER, à paraître via www.rand.org/publications.

[3] COMMUNICATIONS DE LA COMMISSION, Livre vert << Face aux changements démographiques, une nouvelle solidarité entre générations >>.

[4] Rapport du Parlement européen sur Les défis démographiques et la solidarité entre générations (2005/2147(INI)).

[5] Le programme européen d'observation de la fécondation in vitro pour la Société européenne pour la procréation et l'embryologie humaine. Technologie de procréation assistée en Europe, 2002. Résultats générés par l'ESHRE à partir de registres européens. Accès avancé à la reproduction humaine publié le 3 avril 2006.

[6] Groupe d'étude européen et israélien sur la ménotropine fortement purifiée comparée à l'hormone recombinante de stimulation folliculaire. Efficacité et sécurité de la ménotropine fortement purifiée comparée à l'hormone recombinante de stimulation folliculaire dans les cycles d'injection de sperme de fertilisation/intracytoplasmique in vitro : un essai comparatif sur échantillon aléatoire. Fertil Steril 2002; 78(3): 520-528.

[7] Données présentées lors de l'ESHRE 2006. P. Sørenson : Le taux de naissances vivantes dans les cycles de fécondation in vitro est bien plus important après stimulation avec de la ménotropine fortement purifiée comparée à la FSH recombinante, (numéro de la fiche 322, 19/06/2006).

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:41
MONTRÉAL, le 18 août 2017 /CNW Telbec/ - LOJIQ (Les Offices jeunesse internationaux du Québec), se réjouit de l'annonce officielle du Québec à titre d'hôte de la 67e Assemblée générale d'août de l'International Federation of Medical Students'...

à 14:00
QUÉBEC, le 18 août 2017 /CNW/ - Le Secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, Joël Lightbound, prononcera une allocution de clôture dans le cadre de l'Expo paramédecine au Canada 2017. Les médias pourront obtenir leur accréditation 30...

à 09:00
QUÉBEC, le 18 août 2017 /CNW/ - L'honorable Jane Philpott, ministre de la Santé, et Joël Lightbound, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, se rendront au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval pour annoncer le...

17 aoû 2017
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Grâce au nouveau Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR), une somme de 30 millions de dollars sera disponible cette année pour soutenir des projets régionaux. Cette enveloppe sera...

17 aoû 2017
MONTRÉAL, le 17 août 2017  Lors de son allocution ce matin dans le cadre de la 5e édition du congrès Preventing Overdiagnosis, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, M. Gaétan Barrette, a reconnu l'importance de s'attaquer au...

17 aoû 2017
WEEDON, QC, le 17 août 2017 /CNW Telbec/ - Le président directeur général de MYM Nutraceuticals Inc. de Vancouver, Rob Gietl et le maire de la Ville de Weedon, Richard Tanguay, accompagnés de nombreux intervenants et partenaires ont rencontré la...




Communiqué envoyé le 19 juin 2006 à 12:05 et diffusé par :