Le Lézard
Classé dans : Santé

L'Ordre des acupuncteurs du Québec ouvre la voie à l'intégration professionnelle des candidats formés à l'étranger



MONTRÉAL, le 12 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 12 mai /CNW Telbec/ - L'Ordre des acupuncteurs du Québec (OAQ) a fait le constat des difficultés auxquelles se heurtent les acupuncteurs formés à l'étranger pour intégrer la profession au Québec. L'OAQ, présidé par M. Raymond Bourret, a ainsi entrepris, il y a trois ans, une refonte complète du processus d'intégration professionnelle afin de permettre aux candidats répondant aux exigences réglementaires d'obtenir leur permis de pratique dans des délais humainement décents, leur accordant de ce fait une intégration plus facile et plus rapide.

L'OAQ considère que le processus d'intégration débute dans le pays d'origine par la disponibilité d'une information juste et complète. Ce processus se poursuit par un accueil chaleureux et un encadrement de qualité qui facilite l'arrivée au Québec. Le nouvel arrivant doit être guidé dans le dédale administratif, et les ressources à sa disposition doivent lui être bien expliquées afin qu'il puisse les utiliser adéquatement. Ces ressources doivent non seulement être liées au contexte complexe du processus d'intégration, mais elles doivent permettre de gérer les différences culturelles entre la société d'accueil et les candidats formés à l'étranger. Le processus doit favoriser l'identification et l'éradication des préjugés potentiels de part et d'autre. La structure réglementaire doit offrir les ouvertures nécessaires qui permettent un processus à la fois rigoureux et compréhensif.

Le processus d'intégration est très complexe. Il nécessite une approche globale à l'image de l'intention et des valeurs des dirigeants de l'OAQ. Dans sa volonté de clarifier et de simplifier le processus d'intégration professionnelle, l'OAQ travaille en partenariat avec de nombreux acteurs de la scène professionnelle : le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles (MICC), le ministère de la Justice, l'Office des professions du Québec (OPQ), l'Office québécois de la langue française (OQLF), le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ), le Collège de Rosemont qui offre le programme de formation initiale, la communauté des acupuncteurs ainsi que les représentants des communautés culturelles qui sollicitent le droit de pratique pour certains de leurs membres.

De concert avec ses partenaires, l'OAQ a rendu disponible l'information requise afin qu'elle soit accessible aux candidats à l'étranger qui sollicitent le statut d'immigrant de même que pour ceux nouvellement arrivés au Québec. L'Ordre s'est doté d'un règlement sur les équivalences de diplômes et de formation qui permet aujourd'hui d'éliminer, dans la plupart des cas, les longs délais et les frais importants associés au processus d'évaluation des compétences. Avec le soutien du MICC, l'OAQ négocie actuellement des mécanismes de collaboration avec les autorités chinoises visant la reconnaissance de diplômes délivrés en Chine, principal pays d'origine des candidats formés à l'étranger sollicitant un droit de pratique de l'acupuncture au Québec. Ce mécanisme sera proposé à d'autres autorités étrangères lorsque le besoin se fera sentir. Toujours dans le cadre du projet soutenu par le MICC, l'OAQ a mis sur pied des stages d'intégration professionnelle en clinique privée qui seront offerts dans toutes les régions du Québec. Le Collège de Rosemont offre des cours d'introduction à la profession afin de familiariser les professionnels néo-québécois avec la réglementation et les usages en vigueur ici. Des cours de français adaptés à la profession sont offerts aux candidats par le MICC en collaboration avec le Collège de Rosemont. L'OAQ travaille aussi de concert avec l'Office québécois de la langue française afin d'harmoniser l'évaluation des habiletés langagières des candidats avec la réalité des exigences de la pratique clinique.

"Je me réjouis de l'annonce de cette nouvelle collaboration avec l'Ordre des acupuncteurs du Québec. Les mesures qui découlent de cette entente permettront de simplifier les démarches de reconnaissance des acquis des personnes immigrantes qui souhaitent exercer la profession d'acupuncteur. Cette collaboration démontre encore une fois que l'intégration professionnelle des personnes immigrantes, dans des domaines qui correspondent à leurs compétences, est une des grandes priorités de notre gouvernement", a déclaré la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles du Québec, Mme Lise Thériault.

L'OAQ adhère aux "Principes et bonnes pratiques en matière de reconnaissance des acquis" adoptés par le Conseil interprofessionnel du Québec en février dernier. Il souhaite vivement que ce processus global et transparent et les différentes mesures qui le constituent fassent l'objet d'évaluations régulières. Ils pourront ainsi être constamment améliorés et adaptés aux changements futurs prévisibles dans l'avenir.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
Le Conseil du statut de la femme a réalisé une analyse différenciée selon les sexes (ADS) pour dresser un portrait de la proche aidance au Québec. Le document trace un portrait statistique des réalités des proches aidantes et des proches aidants...

21 avr 2018
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, procédera à une annonce concernant les services de santé...

21 avr 2018
La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, souligne la Semaine nationale de promotion de la vaccination, qui se déroule du 21 au 28 avril 2018,...

21 avr 2018
Norgine B.V. a annoncé aujourd'hui la publication de nouvelles données qui indiquent une forte corrélation entre le score de nettoyage intestinal, le taux de détection des polypes (TDP) et le taux de détection des adénomes (TDA).      (Logo:...

21 avr 2018
Un rassemblement citoyen historique de groupes qui se mobilisent depuis des années pour le développement de la pratique sage-femme se tiendra de vendredi à samedi en vue de dégager des stratégies pour tenter de vaincre les obstacles au développement...

20 avr 2018
La Coalition pour l'avenir du CHU Sainte-Justine a réagi de façon préliminaire à l'annonce faite en fin d'après-midi aujourd'hui par le ministre de la Santé et des Services sociaux à l'effet que le gouvernement procédera au dégroupement du CHUM et du...




Communiqué envoyé le 12 mai 2006 à 15:55 et diffusé par :