Le Lézard
Classé dans : Le virus Ebola
Sujet : Politiques

Déclarations transmises à la Chancelière Aangela Merkel pour le sommet du G7-Les académies scientifiques appellent à l'action



OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 30 avril 2015) - Hier, les académies scientifiques des pays du G7 ont remis trois déclarations à leurs chefs de gouvernement respectifs en vue des discussions qui auront lieu au cours du sommet du G7 à Schloss Elmau au début de juin 2015. Les documents sur la résistance aux antibiotiques, sur les maladies tropicales négligées et sur les incidences de l'activité humaine sur les systèmes marins ont été préparés par les académies nationales des pays du G7 sous l'égide de l'Académie allemande des sciences Leopoldina.

"Chaque année, les académies nationales des pays du G7 se réunissent pour préparer des déclarations sur les principaux thèmes désignés par le pays hôte pour la réunion des dirigeants politiques", a indiqué M. Graham Bell, président de la Société royale du Canada. "Ces déclarations sont de brefs documents faisant autorité, qui contribueront à l'élaboration de politiques en fournissant les meilleurs avis possible aux dirigeants du G7. La Société royale du Canada a pleinement participé à ce processus et nous sommes fiers de souscrire à ces déclarations sur les maladies tropicales négligées, sur la résistance aux antibiotiques et sur l'avenir des océans. Tous ces enjeux comportent des aspects propres au Canada que nous allons explorer au cours de l'année qui vient."

Les maladies infectieuses et la résistance aux antibiotiques : menaces et mesures requises

La première déclaration concerne le nombre croissant d'infections causées dans le monde par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Parallèlement, le nombre d'antibiotiques efficaces diminue de façon constante. Les académies des pays du G7 demandent (1) d'accélérer les efforts de recherche et de production de nouveaux agents antimicrobiens, de vaccins et de procédés diagnostiques, (2) d'accorder la priorité en recherche aux lacunes en matière de connaissance des maladies importantes, (3) de mettre sur pied des programmes mondiaux de surveillance, (4) de sensibiliser la société et (5) de planifier la coordination des mesures rapides d'intervention contre les épidémies majeures.

Les maladies tropicales négligées

La seconde déclaration concerne les maladies tropicales négligées (MTN) qui touchent souvent les populations des régions plus pauvres du monde, telles que la trypanosomiase africaine, la cécité des rivières et la dengue. L'épidémie d'Ebola en Afrique occidentale expose les conséquences possibles d'une épidémie de maladie bien connue, mais contre laquelle nous ne disposons pas de vaccins ou de médicaments suffisamment efficaces. Les académies du G7 appellent (1) à une augmentation des efforts pour valider et asseoir la capacité des pays touchés de faire face à ces maladies, (2) à l'intensification de la recherche sur les MTN, (3) à la mise au point et à la fourniture de traitements abordables et accessibles et (4) à une pleine prise en compte des MTN dans les Objectifs de développement durable.

L'avenir des océans : les incidences de l'activité humaine sur les systèmes marins

Le troisième sujet concerne la pollution marine par les métaux lourds et les déchets de matières plastiques. Parmi les questions qui doivent être traitées de façon particulièrement urgente, on compte l'acidification et le réchauffement des océans attribuable aux changements climatiques et l'usage excessif d'azote pour fertiliser les sols en agriculture. Les académies du G7 demandent (1) que les pays diminuent leurs émissions de CO2, (2) diminuent et contrôlent davantage la pollution marine d'origine humaine, (3) mettent fin à la surpêche et préservent la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes marins par une gestion fondée sur la recherche et (4) améliorent la coopération scientifique internationale afin de mieux prédire, gérer et atténuer les changements qui toucheront les océans ainsi que leurs incidences sur les sociétés humaines et sur l'environnement.

Les académies scientifiques du G7 soutiennent la rencontre au sommet de leurs chefs d'Etat et de gouvernement depuis dix ans. En amont du sommet, elles examinent les questions pressantes qui sont à l'ordre du jour de la rencontre, mais qui dépassent sa portée et qui doivent être abordées sur une base multilatérale. A chaque occasion, il revient à l'académie du pays hôte d'assumer le rôle de coordonnateur - ce qui signifie que la Société royale du Canada a coordonné les préparatifs au processus de consultation scientifique en amont du sommet du G8 de Huntsville de 2010. A ce moment, les académies avaient présenté des déclarations sur la santé des femmes et des enfants et sur l'innovation au service du développement.

Fondée en 1882, la Société royale du Canada (SRC) comprend les Académies des arts, des lettres et des sciences du Canada. Sa mission est de reconnaître l'excellence scientifique, artistique et académique, de conseiller les gouvernements et les organismes et de promouvoir une culture du savoir et de l'innovation au Canada et en partenariat avec d'autres académies nationales dans le monde.

Coordonnées:
Amelia Zaglul
Gestionnaire, programmes
La Société royale du Canada
(613) 991-6990 poste 104
azaglul@rsc-src.ca
www.rsc-src.ca; @RSCTheAcademies

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 jui 2018
Selon les données publiées aujourd'hui par l'Organisation mondiale de la Santé et l'UNICEF, 123 millions d'enfants ont été vaccinés à l'échelle mondiale en 2017, ce qui représente un record. Les données indiquent que :...

6 jun 2018
92 pays se sont détériorés tandis que 71 pays se sont améliorés entre 2016 et 2017 - le pire résultat au cours des quatre dernières années. Au cours des dix dernières années, la croissance du PIB des pays qui se sont améliorés en termes de paix...

14 mai 2018
Le Bureau du secrétaire du gouverneur général est ravi d'annoncer les noms des gagnants des Prix du Gouverneur général pour l'innovation (PGGI) de 2018. Ces prix reconnaissent et célèbrent des individus, des groupes et des organismes canadiens...

3 mai 2018
Le Dr Roderick McInnes, président par intérim des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), et le conseil d'administration des IRSC ont annoncé la nomination de la Dre Charu Kaushic à titre de directrice scientifique de l'Institut des...

25 mar 2018
Pour la première fois de leur histoire, les membres du Syndicat des professionnels et professionnelles du Laboratoire de santé publique du Québec (SPPLSPQ-CSQ) déclencheront une grève à compter de demain, pour une durée de trois jours, afin de...

20 mar 2018
En réponse à la flambée de fièvre hémorragique Ebola qui a fait plus de 10?000 morts en Afrique occidentale il y a quatre ans, le Canada et la Chine ont collaboré au développement d'un vaccin contre le virus Ebola. Le vaccin, mis au point par...




Communiqué envoyé le 30 avril 2015 à 11:40 et diffusé par :