Le Lézard

Désobéissance civile : le siège social de Postes Canada à Ottawa visé par une perquisition citoyenne - Des travailleurs et travailleuses des postes, des leaders syndicaux et des sympathisants chercheront des documents de planification secrets



OTTAWA, le 18 juin /CNW/ -- OTTAWA, le 18 juin /CNW Telbec/ -

    <<
    Quoi :       Action de désobéissance civile (arrestations possibles) et
                 manifestation d'appui animée et colorée

    Quand :      Rassemblement à 10 h, le lundi 19 juin 2006
                 L'action de perquisition commence à midi.

    Où :         Siège social de Postes Canada, 2701, promenade Riverside
                 Les activités se dérouleront devant l'entrée sud
                 (rond-point).

    Source :     Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP)
    >>


À compter de midi, le lundi 19 juin 2006, des équipes de travailleurs et travailleuses des postes, de leaders syndicaux et de sympathisants tenteront d'entrer dans le siège social de Postes Canada à Ottawa. Leur but : trouver les plans stratégiques que Postes Canada refuse de rendre publics.

Cette recherche de documents fait partie de la campagne appelée "Opération transparence". En mars dernier, les travailleurs et travailleuses des postes ont lancé un ultimatum de deux mois à Postes Canada : ou vous rendez publics les documents de planification stratégique ou nous irons les chercher nous-mêmes. Au moins une douzaine de personnes, dont des dirigeantes et dirigeants du STTP, actuels ou à la retraite, se sont engagées à traverser, si nécessaire, les barrages policiers pour effectuer une fouille du siège social de Postes Canada.

"Que disent les plans de Postes Canada au sujet des établissements postaux, du service et de la dotation?", demande Deborah Bourque, présidente nationale du STTP. "Que cache Postes Canada? Pourquoi ne veut-elle pas divulguer ses plans relatifs au service postal public? Nous avons le droit de savoir. Les usagers du service postal, le public, les médias, nous avons tous le droit de savoir. S'il faut qu'on nous arrête pour que Postes Canada fasse preuve de plus de transparence, alors qu'on nous arrête! La transparence est la pierre angulaire de la démocratie", conclut-elle.


Communiqué envoyé le 18 juin 2006 à 17:50 et diffusé par :