Le Lézard

Groupe d'experts ou man?uvre politique?



MONTRÉAL, le 16 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 16 juin /CNW Telbec/ - La Fédération étudiante universitaire du Québec accueille plutôt froidement la mise sur pied d'un groupe d'experts qui aura comme mandat, entre autres, d'étudier la question de l'accessibilité aux études.

La FEUQ s'explique mal pourquoi le gouvernement n'utilise pas ou ne collabore pas avec les instances déjà existantes, notamment le Comité consultatif sur l'accessibilité financière aux études (CCAFE). De plus, on se rappellera que le gouvernement a déjà abordé ces questions, en 2003-2004, lors de la commission parlementaire sur la qualité, l'accessibilité et le financement des universités, processus beaucoup plus légitime que celui d'un groupe d'experts.

"Si le gouvernement veut des études, on peut lui en fournir! La FEUQ travaille sur l'accessibilité aux études depuis 15 ans! À l'heure actuelle, la question, c'est plus de savoir s'il s'agit d'un vrai groupe de travail ou d'une man?uvre politique en vue des prochaines élections provinciales." s'interroge Christian Bélair, président de la FEUQ en rappelant que les braises de la campagne contre les compressions de 103 millions chauffent encore les campus.

La FEUQ rappelle, en prévision des discussions entourant le règlement sur le déséquilibre fiscal, qui auront lieu cet automne que le ministre Fournier devrait plutôt se concentrer sur la vraie priorité, c'est-à-dire la question des 4,9 milliards en transferts fédéraux pour l'éducation postsecondaire. " Le ministre Fournier a répété à plusieurs reprises, l'année dernière, qu'il s'agissait d'une de ses priorités. Qu'en est-il, maintenant?", demande Christian Bélair.

Depuis 15 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 18 associations membres et forte de plus de 150 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeune au Québec.


Communiqué envoyé le 16 juin 2006 à 13:55 et diffusé par :