Le Lézard

Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones : L'APNQL demande au premier ministre Charest de faire pression sur le gouvernement du Canada



WENDAKE, QC, le 16 juin /CNW/ -- WENDAKE, QC, le 16 juin /CNW Telbec/ - Le projet de Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones revêt une importance fondamentale pour les Premières Nations du Québec. Dans le cadre d'une assemblée de l'APNQL, une résolution de soutien a été unanimement adoptée le 15 juin 2006 par les Chefs du Québec.

"Après plus de vingt ans de travail sur cette Déclaration, il n'est plus acceptable de tergiverser, de chercher des prétextes, de remettre à plus tard. Le gouvernement du Canada doit clairement démontrer son engagement envers les peuples autochtones et appuyer le projet de Déclaration", insiste le Chef régional Ghislain Picard.

L'APNQL croit qu'il est dans l'intérêt du gouvernement canadien de suivre la recommandation du Comité permanent des affaires autochtones qui a approuvé une motion le 7 juin 2006, demandant au gouvernement du Canada d'appuyer l'adoption du projet de Déclaration des Nations Unies.

En 1985, l'Assemblée nationale du Québec a adopté par résolution la reconnaissance officielle des nations autochtones. Il appartient maintenant au gouvernement du Québec d'être de nouveau avant-gardiste et d'insister pour que le gouvernement du Canada aille de l'avant avec la Déclaration des Nations Unies. C'est ce que la résolution de l'APNQL demande au gouvernement Charest.

L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est l'organisme régional qui représente les Chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador.


Communiqué envoyé le 16 juin 2006 à 13:33 et diffusé par :