Le Lézard

LE PQ FAIT MENTIR LES CHIFFRES



QUÉBEC, le 16 juin /CNW/ -- Lettre ouverte de la ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition

féminine, Mme Carole Théberge

QUÉBEC, le 16 juin /CNW Telbec/ -

Il est faux de prétendre que plus de 50 000 enfants sont en attente de

places en services de garde. L'Enquête sur les besoins, sur laquelle se

base le PQ, a été réalisée en 2004. Depuis deux ans, 24 000 nouvelles

places ont été créées. Déjà, plus de la moitié du nombre propagé par le

PQ est démentie.

Cinq variables doivent être utilisées pour déterminer le nombre de places

nécessaires. L'Enquête sur les besoins et les préférences des familles de

l'Institut Statistique du Québec en fournit seulement deux. Et comme

l'admettait le PQ en 2001, il y a trois autres variables à prendre en

compte, soit le nombre d'enfants de 0 à 4 ans, le taux global d'activité

des parents ainsi que de l'équivalence en places à temps complet. Quand

on tient compte de toutes ces variables - ce qui est incontournable -, on

arrive à des conclusions très différentes de celles du PQ.

De plus, le nouveau congé parental en vigueur depuis janvier 2006 aura

vraisemblablement une incidence à la baisse sur la demande en services de

garde, car on sait que le désir des parents est de rester avec leurs

poupons le plus longtemps possible à la maison. Le nombre de places

nécessaire en sera diminué d'autant.

Par ailleurs, la nouvelle Loi sur les services de garde éducatifs à

l'enfance va permettre une meilleure utilisation des places existantes,

notamment en milieu familial. À l'heure actuelle, le taux d'occupation en

milieu familial n'est que de 83 %. Il y a lieu de mieux utiliser ces

quelque 88 000 places, qui représentent près de la moitié de tout le

réseau des services de garde. Et c'est ce que permettra la nouvelle loi.

Depuis 2003, notre gouvernement a tenu promesse et a travaillé fort pour

que les services aux familles répondent toujours de mieux en mieux aux

besoins! Et n'en déplaise aux opposants, nous avons atteint l'objectif de

200 000 places en garderie.

Je déplore l'attitude partisane et démagogique de l'opposition officielle

sur ce sujet. Cela ne fait que créer un sentiment d'insécurité chez les

parents. De notre côté, nous poursuivons nos efforts, et nous le faisons

pour les enfants et pour leurs parents. C'est de cette façon, j'en suis

convaincue, que nous contribuerons à offrir aux familles tout le soutien

dont elles ont besoin.

La ministre,

Carole Théberge

-%SU: SOC

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 16 juin 2006 à 13:31 et diffusé par :