Le Lézard
Classé dans : Transport

"Une relance du transport en commun avec des objectifs ambitieux"-Gérald Tremblay



MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 16 juin 2006) - "La politique québécoise de transport collectif que présente aujourd'hui le gouvernement du Québec est une reconnaissance majeure du transport en commun et de tous ses effets positifs sur la qualité de vie de nos citoyennes et citoyens et sur leur environnement. Elle répond aux aspirations maintes fois exprimées par Montréal et par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Combinée au Plan vert annoncé hier, cette politique consacre la volonté du gouvernement d'entreprendre avec ses partenaires, une lutte efficace contre les gaz à effet de serre. L'objectif d'augmenter l'achalandage du transport collectif de 8% d'ici 2012 est ambitieux. Je le salue. Je peux vous assurer que la Ville de Montréal, la CMM, les sociétés de transport, en collaboration avec l'Agence métropolitaine de transport (AMT), seront très actifs dans l'atteinte de cet objectif", a déclaré le maire de Montréal et président de la CMM, M. Gérald Tremblay.

La politique québécoise de transport collectif évalue également les besoins en investissements à près de 8 milliards $, reconnaissant ainsi les projets priorisés par la Coalition métropolitaine pour la relance du transport en commun.

Tout en confirmant les sommes d'argent qui seront versées aux autorités organisatrices de transport (AOT) de la région métropolitaine par la SOFIL, de même que les modalités d'aide pour les AOT, la politique annonce un nouveau fonds de soutien de 130M$ récurrents afin d'améliorer les services de transport collectif. " C'est une excellente nouvelle pour Montréal et pour toute la région métropolitaine. Nous pourrons bénéficier de sommes additionnelles qui permettront aux sociétés de transport d'augmenter l'achalandage, de réduire la congestion et les coûts économiques, sociaux et environnementaux qu'elle engendre.

Il faut aussi se réjouir de la volonté gouvernementale de permettre aux personnes en fauteuil roulant et à mobilité réduite d'avoir un meilleur accès au transport en commun. De plus, en reconnaissant le transport actif comme une alternative à l'automobile, cette politique nous permettra, je l'espère, d'étendre le réseau métropolitain de pistes cyclables, notamment au centre-ville de Montréal", a poursuivi M. Tremblay.

Par ailleurs, la politique confirme l'importance du métro et des trains de banlieue comme des équipements métropolitains qui bénéficient d'une aide régionale. A cet égard, M. Tremblay a souligné la nécessité que le métro de Montréal reçoive un financement équitable, au même titre que les trains de banlieue.

"Il faut que la formule de financement de la part municipale en immobilisations qui s'applique aux trains de banlieue, s'applique également au métro", a affirmé monsieur Tremblay.

Le maire de Montréal et président de la CMM estime que la nomination d'un mandataire chargé d'accompagner les différentes autorités organisatrices responsables et la CMM permettra de compléter les travaux qui mèneront à une véritable révision du cadre financier du transport en commun dans la région métropolitaine. L'audit mené actuellement par la CMM pour déterminer les coûts d'exploitation et d'immobilisations du transport en commun, incluant la détermination du déficit du métro qui doit être financé à l'échelle métropolitaine, facilitera la recherche d'une solution. "Nous pouvons assurer le gouvernement de notre entière collaboration afin que la CMM dépose d'ici le 30 septembre 2006 une solution permettant de financer adéquatement les services, en faisant en sorte que ceux qui en bénéficient, assument aussi leur juste part", d'ajouter M. Tremblay.

"Les 82 municipalités de la CMM représentent 87% de l'achalandage du transport en commun au Québec. La mobilité des personnes est un facteur crucial non seulement pour la compétitivité de la région métropolitaine de Montréal et aussi pour sa qualité de vie. Le réseau de transport en commun doit être avant tout accessible et performant. Le gouvernement vient de donner aux villes des moyens pour améliorer cette mobilité ", a conclu le maire de Montréal et président de la CMM.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 jan 2018
Le syndicat des Teamsters est soulagé de l'acquittement des trois travailleurs de la Montreal, Maine & Atlantic qui étaient accusés de négligence criminelle dans le déraillement de Lac-Mégantic. Ce long procès a mis en évidence les lacunes de...

19 jan 2018
Afin d'apporter des améliorations à la gestion des programmes de voirie locale, une rencontre a eu lieu ce matin avec les élus de la MRC des Maskoutains, une deuxième a eu lieu en début d'après-midi avec les élus de la MRC des Jardins-de-Napierville...

19 jan 2018
à 17 h - Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports avise les usagers des principales entraves sur le réseau autoroutier de la région de Montréal ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces...

19 jan 2018
L'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a fait la déclaration suivante au sujet des verdicts rendus dans le cadre du procès tenu en cour provinciale sur le déraillement tragique à Lac-Mégantic : « Aujourd'hui, nous avons pris connaissance...

19 jan 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) réalise une évaluation environnementale fédérale du projet d'agrandissement du terminal portuaire de Contrecoeur, situé à Contrecoeur, à environ 40 kilomètres au nord-est de Montréal, au...

19 jan 2018
Lors de son assemblée générale annuelle, tenue dans le cadre de son 74e congrès, l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) a élu Mme Marie-Claude Houle à titre de présidente du conseil d'administration, Mme Houle...




Communiqué envoyé le 16 juin 2006 à 11:55 et diffusé par :