Le Lézard

Modernisation de l'État - Des examens nécessaires pour 63 organismes sur 118



QUÉBEC, le 12 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 12 mai /CNW Telbec/ - La présidente du Conseil du trésor et ministre responsable de l'Administration gouvernementale, Mme Monique Jérôme-Forget, a dévoilé aujourd'hui les conclusions du deuxième Groupe de travail sur l'examen des organismes du gouvernement de même que la position gouvernementale à l'égard de chacune des recommandations. "En tenant compte du contenu du rapport Geoffrion ainsi que de la portée de certaines recommandations, il fallait donner l'heure juste, dès le départ. Nous accueillions favorablement plusieurs des recommandations du rapport, notamment l'abolition de huit organismes, et l'amélioration de quatorze autres", a précisé Mme Jérôme-Forget.

Le gouvernement retient donc les recommandations touchant l'abolition du Centre de référence des directeurs généraux et des cadres, du Commissaire de l'industrie de la construction, du Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux, du Comité consultatif du Commissaire de l'industrie de la construction, du Comité d'éthique en santé publique, du Comité permanent des présidents-directeurs généraux des Fonds de recherche du Québec, du Fonds d'indemnisation du courtage immobilier et du Forum des intervenants de l'industrie du taxi.

Il retient aussi plusieurs améliorations qui touchent des organismes aussi importants que la Régie de l'assurance maladie, le Conseil du médicament et la Commission des normes du travail. Par ailleurs, quatorze organismes seront maintenus tels quels.

À l'inverse, le gouvernement ne retient pas, contrairement à l'avis du groupe de travail, l'abolition de cinq organismes, soit le Centre de recherche industrielle du Québec, la Commission de la capitale nationale du Québec, le Comité d'hémovigilance, le Conseil des services essentiels et la Société d'habitation du Québec. "Dans tous ces cas, les recommandations du groupe de travail nous ont amenés à bien réfléchir au rôle et à l'utilité de ces organismes. Nous croyons que certains facteurs n'ont pas été pris en considération par le groupe et nous avons conclu à la nécessité de les maintenir. Le rapport du groupe demeure une contribution importante à la modernisation de l'État et c'est pourquoi je tiens à remercier tous les membres du groupe de travail, M. François Geoffrion, Mme Lise Lachapelle, M. Jacques Bourgault, M. Simon Caron, et M. Michel Grignon, pour l'ensemble de leur travail", a souligné Mme Jérôme-Forget.

La présidente du Conseil du trésor a également profité de l'occasion pour faire le point sur la mise en ?uvre des recommandations du premier groupe de travail dirigé, en 2004-2005, par M. Thomas J. Boudreau. "À ce jour, plus de 50 % des recommandations touchant les abolitions et 27 % des recommandations visant des améliorations sont soit réalisées, ou en voie de l'être", a rajouté la ministre.

Selon Mme Jérôme-Forget, l'examen des organismes était nécessaire. En deux ans, ce sont 63 organismes sur 118 qui ont déjà été ou qui seront modernisés. "C'est dans cet esprit que je souhaite que l'examen des organismes ne s'arrête pas à la suite du prochain rapport. Comme tout bon administrateur, nous nous devons d'examiner systématiquement l'appareil gouvernemental pour s'assurer que le travail de tous s'effectue de façon utile et pertinente", a résumé la présidente du Conseil du trésor.

Mme Jérôme-Forget a par ailleurs indiqué que l'examen des organismes publics québécois se poursuivra cette année, tel qu'annoncé dans le Plan de modernisation 2004-2007. Un troisième groupe de travail passera en revue un dernier groupe de 18 organismes et remettra son rapport au début de l'année 2007. "L'examen des 18 derniers organismes permettra donc de compléter, dans les délais prévus, le tour d'horizon amorcé en 2004", a précisé la ministre.

"Depuis trois ans, notre gouvernement est passé à l'action comme promis dans le Plan de modernisation 2004-2007 et déjà, on constate que la structure de l'État est plus légère. La somme de nos réalisations en matière de restructuration de l'État entraînera des changements, et plus encore, nous permettra d'instaurer graduellement une culture de changement, une culture de rigueur, de transparence et de révision continue" a-t-elle conclu.

Le Rapport du Groupe de travail sur l'examen des organismes du gouvernement (2005-2006) est disponible dans le site Internet du Secrétariat du Conseil du trésor à l'adresse : (www.tresor.gouv.qc.ca).

    <<
             LISTE DES ORGANISMES SOUMIS POUR LE DERNIER EXAMEN

    Conseil exécutif

    1.      Ordre national du Québec

    Culture et Communications

    2.      Commission de toponymie

    3.      Conseil des arts et des lettres du Québec

    4.      Conseil supérieur de la langue française

    5.      Office québécois de la langue française

    6.      Société de développement des entreprises culturelles

    Éducation, Loisir et Sport

    7.      Comité d'examen (langue d'enseignement)

    8.      Comités patronaux de négociation du secteur de l'éducation

    Finances

    9.      Financement-Québec

    Justice

    10.      Fonds d'aide aux recours collectifs

    Ressources naturelles et Faune

    11.      Régie de l'énergie

    Tourisme

    12.      Régie des installations olympiques

    Travail

    13.      Bureau d'évaluation médicale

    14.      Comité des maladies professionnelles et pulmonaires

    15.      Comité mixte de la construction

    16.      Comité sur la formation professionnelle dans l'industrie de la
             construction

    17.      Comité spécial des maladies professionnelles et pulmonaires

    18.      Commission de la construction du Québec
    >>


-%SU: CPN,CLT,EDU,LAW,TAX,RNT,SPT,LBR

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 12 mai 2006 à 13:30 et diffusé par :