Le Lézard

Décision du Bureau de la concurrence - Pas de feu vert pour Xstrata, disent les Métallos



TORONTO, ON, le 15 juin /CNW/ -- TORONTO, ON, le 15 juin /CNW/ - La décision annoncée jeudi par le Bureau de la concurrence du Canada selon laquelle l'offre hostile d'achat de Falconbrige émanant de la société Xstrata PLC, établie en Suisse, ne suscite aucune question quant aux règles de la concurrence et antitrust, n'est pas une nouveauté, disent les Métallos.

"Xstrata n'exerce pas d'activités importantes au Canada, et son offre d'achat de Falconbridge n'aurait donc jamais soulevé une question de concurrence," a déclaré le directeur national des Métallos, Ken Neumann. "Cette annonce est un non-événement. Le gouvernement fédéral est dans le vrai, un organisme autonome comme le bureau de la concurrence ne l'est pas.

"Le ministre Bernier de l'Industrie doit tenir compte du vote unanime du Comité pour l'industrie, composé de membres de tous les partis, et enjoindre Investissement Canada de soumettre Xstrata à l'examen le plus long et le plus complet possible. La vraie question n'est pas la concurrence, mais elle est de savoir si Xstrata représente un avantage net pour le Canada - et nous disons que non."

Le Syndicat des Métallos représente plus de 7 500 travailleurs des installations d'Inco et de Falconbridge partout au Canada, ainsi que 20 000 retraités. Ces unités sont situées dans des municipalités du Québec, du Nouveau-Brunswick, de l'Ontario et du Manitoba.

Le directeur des Métallos pour le district Ontario et Canada atlantique, Wayne Fraser, a déclaré : "Xstrata est la pire option possible pour nos membres et le gouvernement fédéral commence à entendre ce message haut et clair. A Sudbury, toute la collectivité sait que la victoire de Xstrata serait néfaste pour elle, néfaste pour les travailleurs et néfaste pour le Canada."

Voici les principaux motifs de l'opposition des Métallos à l'égard de Xstrata :

    - le piètre dossier de Xstrata en matière de relations de travail et
      communautaires, ainsi qu'à l'égard de l'environnement;
    - la supériorité de la fusion Inco-Falconbridge pour le pouvoir de
      négociation des employés des mines;
    - la supériorité de la fusion Inco-Falconbridge pour la sécurité d'emploi
      et de retraite des employés dans les municipalités concernées partout
      au Canada.



Communiqué envoyé le 15 juin 2006 à 18:52 et diffusé par :