Le Lézard

Revers juridique de William Sampson - "UN MAUVAIS MESSAGE ENVOYÉ AUX GOUVERNEMENTS AUTORITAIRES DE LA PLANÈTE..." - Stéphane Bergeron



QUÉBEC, le 15 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 15 juin /CNW Telbec/ - Le député de Verchères, Stéphane Bergeron, est attristé par la décision des tribunaux britanniques qui déboutaient William Sampson et ses compagnons d'infortune, en fermant la porte à toute possibilité, pour eux, de poursuivre leurs tortionnaires saoudiens et le gouvernement d'Arabie saoudite pour les mauvais traitements qui leur ont été infligés pendant leur incarcération injustifiée dans ce pays.

"Alors que nous assistions, depuis quelques années, à une transformation profonde du droit international par une croissante application extraterritoriale du droit interne de plusieurs États occidentaux, lorsqu'il est question de violations des droits humains, cette décision envoie un très mauvais message à l'intention des gouvernements autoritaires de la planète. Il s'agit, ni plus ni moins, d'une invitation à l'impunité. J'espère que les législateurs, dans les États occidentaux, particulièrement au Canada, auront pris bonne note de cette décision déplorable et pernicieuse", a indiqué Stéphane Bergeron.

Il faut se rappeler que Stéphane Bergeron, alors qu'il était député fédéral, s'était personnellement impliqué dans les démarches visant à faire libérer William Sampson, lorsque celui-ci croupissait dans les geôles saoudiennes, sous le coup d'une condamnation à mort par décapitation partielle, au terme d'un simulacre de procès. Il s'était rendu à deux reprises en Arabie saoudite et avait même rencontré M. Sampson pendant son incarcération. Le député de Verchères a signé la préface de l'ouvrage intitulé Confidences d'un homme innocent, publié aux éditions Les Intouchables, dans lequel William Sampson raconte le calvaire qu'il a vécu dans les méandres inextricables du système judiciaire saoudien.

-%SU: LAW

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 15 juin 2006 à 17:21 et diffusé par :