Le Lézard

Cote de crédit - "LE QUÉBEC ENCORE EN QUEUE DE PELOTON" - François Legault



QUÉBEC, le 15 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 15 juin /CNW Telbec/ - Le député de Rousseau et porte-parole de l'opposition officielle en matière de développement économique et de finances, François Legault, se réjouit de l'amélioration de la cote de crédit du gouvernement du Québec, mais tient à mettre les choses en perspectives à la suite des propos tenus ce matin à l'Assemblée nationale par le premier ministre et le ministre des Finances.

"Il ne faut pas oublier que la cote Aa3 octroyée hier au Québec est celle que nous avions jusqu'en 1992, alors que les déficits budgétaires récurrents du gouvernement libéral ont provoqué la décote du Québec. Faut-il aussi rappeler qu'à la suite de l'atteinte du déficit zéro par le gouvernement du Parti Québécois, la cote de crédit accordée au Québec par la firme Moody's avait été bonifiée en 2001", a indiqué M. Legault.

Malgré l'amélioration de la cote de crédit d'hier, le Québec ne devance toujours que trois provinces canadiennes. Le député de Rousseau tient aussi à préciser que ces provinces, qui forment le peloton de queue avec le Québec, ont également reçu des bonnes nouvelles de la part de Moody's.

"Michel Audet oublie de mentionner que les cotes de crédit de Terre-Neuve (10e) et de l'Île-du-Prince-Édouard (9e) ont aussi été rehaussées dernièrement et que la cote de la Nouvelle-Écosse (8e) est en voie d'être augmentée, selon la prévision de Moody's", a poursuivi le porte-parole.

Le député de Rousseau invite donc le gouvernement Charest a un peu plus d'humilité et l'invite plutôt à se concentrer sur la piètre performance du Québec depuis trois ans au chapitre de la création d'emplois et de la richesse. "Le Québec n'a créé que 15,6 % des emplois au Canada depuis l'arrivée du gouvernement libéral et la croissance du PIB est la plus faible de toutes les provinces canadienne actuellement. Cette misérable performance aura, à court terme, un effet négatif sur les revenus du gouvernement du Québec et, à moyen terme, sur sa côte de crédit", a conclu François Legault.

-%SU: CPN,TAX

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 15 juin 2006 à 15:43 et diffusé par :