Le Lézard

Vent de changement dans l'industrie de la construction - Le Conseil provincial (International), la CSD Construction et la CSN-Construction mèneront les prochaines négociations



MONTRÉAL, le 15 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 15 juin /CNW Telbec/ - L'alliance intersyndicale regroupant le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), la CSD Construction et la CSN-Construction, a conservé la majorité représentative à l'issue du vote d'allégeance de la semaine dernière au Québec. Les trois associations syndicales, qui représentent plus de 50% des travailleurs et travailleuses, mèneront donc les négociations pour le renouvellement des prochaines conventions collectives à l'automne, comme le prévoit la Loi sur les relations de travail dans l'industrie de la construction.

"Un nouveau chapitre vient de s'ouvrir dans notre industrie", a déclaré Donald Fortin, directeur général du Conseil provincial (International). "L'objectif de nos trois associations syndicales est clair : moderniser les relations travail et insuffler une nouvelle vision au cours des prochaines années. L'industrie de la construction est prête pour un changement", a ajouté M. Fortin.

Michel Fournier, président de la CSD Construction, a précisé que cette présence active à la table des négociations représente la continuité dans le discours de son organisation. "Depuis plusieurs années, la CSD Construction lutte pour faire valoir les principes d'équité et de justice dans cette industrie. Nous pourrons enfin les mettre en pratique, entre autres, en solutionnant l'iniquité salariale chez les travailleurs du secteur résidentiel. Les prochaines années seront déterminantes pour instaurer de nouvelles façons de faire. Nous serons présents sur toutes les tribunes afin d'améliorer le sort de tous les travailleurs de la construction", affirme M. Fournier.

Pour Ted McLaren, président de la CSN-Construction, "le pluralisme est maintenant une réalité pour les travailleuses et les travailleurs de la construction. Dans le passé, il était difficile pour plusieurs syndicats de faire valoir leurs revendications alors qu'ils n'étaient pas partie à la négociation. L'alliance nous permet maintenant de nous asseoir à la table avec les associations patronales et de négocier une entente satisfaisante pour l'ensemble des travailleurs. Par exemple, les arpenteurs pourront enfin tirer leur épingle du jeu et revendiquer une pleine reconnaissance de leur travail. C'est un véritable vent de changement qui souffle sur notre industrie", se félicite M. McLaren.

Des négociations au profit de l'ensemble des travailleurs

Depuis plusieurs mois, le Conseil provincial (International), la CSD Construction et la CSN-Construction se consultent régulièrement dans plusieurs dossiers et ont de nombreux intérêts communs, dont celui d'exercer un syndicalisme basé sur l'ouverture et le respect.

C'est d'ailleurs dans cet esprit que l'alliance a été formée. Au cours des prochaines semaines, les représentants des trois associations syndicales se rencontreront afin de préparer leurs cahiers de négociation et d'entreprendre rapidement des pourparlers avec l'Association des entrepreneurs en construction du Québec et les associations sectorielles d'employeurs. Les quatre conventions collectives et leur tronc commun expirent le 30 avril 2007.


Communiqué envoyé le 15 juin 2006 à 14:00 et diffusé par :