Le Lézard

Équité salariale - Le SFPQ s'entend avec le Conseil du trésor



QUÉBEC, le 15 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 15 juin /CNW Telbec/ - Le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) s'est entendu avec le Conseil du trésor hier soir pour un règlement dans le dossier de l'équité salariale. Il obtient ainsi des rattrapages salariaux de l'ordre de 50 millions de dollars, reconnaissant ainsi la valeur réelle du travail des femmes oeuvrant dans la fonction publique québécoise.

"Après plus de 80 rencontres tenues entre les parties pour échanger sur la valeur des emplois, nous avons enfin réussi à convenir des évaluations qui prennent en compte les caractéristiques spécifiques au travail des femmes, explique Gaétan Girard, président général par intérim du SFPQ. Toute cette opération colossale s'est déroulée dans les règles de l'art et nous en sommes très fiers, pour les quelque 28 000 salariées et salariés occupant des emplois à prédominance féminine."

Parmi les 42 catégories d'emploi visées par ce vaste chantier, 29 d'entre elles recevront un rattrapage salarial moyen de 5,16 %. Les agentes de secrétariat et les agentes de bureau se partageront la plus grande part du gâteau, soit 36 millions de dollars. Pour ces quelque 15 000 femmes, ce relèvement moyen de leur rémunération représentera entre 7,4 % et 8,7 %.

Selon la Loi de l'équité salariale, ces ajustements salariaux, qui sont rétroactifs au 21 novembre 2001, auraient dû être payés au plus tard le 21 novembre 2005. Par ailleurs, la Commission de l'équité salariale pourrait autoriser le gouvernement, s'il lui démontre son incapacité à verser les ajustements salariaux, à prolonger jusqu'en 2008 la période d'étalement des paiements. Ces ajustements portent intérêt depuis le moment où ils auraient dû être versés. Donc, les échelles salariales seront ajustées au 21 novembre de chaque année.

Toutes les étapes ayant été complétées, les résultats seront affichés sur les lieux de travail et sur les sites Internet du SFPQ et du Conseil du trésor. Par la suite, les individus auront 60 jours pour les consulter. Il est donc prévisible que ces ajustements soient versés à l'automne 2006.

Après tant d'effort et d'énergie, mis de l'avant par le SFPQ dans ce dossier, il fallait que cela se traduise concrètement par un ajustement de la rémunération. "C'est une victoire historique pour les femmes du SFPQ, qui revendiquent ce droit fondamental depuis 1989, à savoir à travail équivalent salaire égal", de conclure le président général par intérim du SFPQ.

Pour plus de renseignements, visiter le www.sfpq.qc.ca


Communiqué envoyé le 15 juin 2006 à 13:39 et diffusé par :