Le Lézard

Aide fédérale de 1,5 G$ aux producteurs agricoles - L'OPPOSITION OFFICIELLE DÉNONCE LA TIMIDITÉ DU MINISTRE VALLIÈRES AVEC LAQUELLE IL DÉFEND LA PART DU QUÉBEC



QUÉBEC, le 12 mai /CNW/ -- QUÉBEC, le 12 mai /CNW Telbec/ - Le député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'agriculture, de pêcheries et d'alimentation, Maxime Arseneau, dénonce la timidité avec laquelle le ministre Yvon Vallières défend la part que les producteurs agricoles du Québec pourraient obtenir des mesures annoncées dans le budget conservateur.

"Le gouvernement fédéral a prévu 1,5 G$ cette année pour la stabilisation du revenu des agriculteurs et le ministre Vallières n'est pas en mesure d'assurer aux producteurs agricoles du Québec qu'ils recevront leur juste part. Au moment où nos producteurs vivent une crise du revenu sans précédent, le ministre hésite à réclamer haut et fort le minimum auquel le Québec serait en droit de s'attendre, soit au moins 171 M$ selon une base historique. La timidité maladive du gouvernement Charest à réclamer ce qui nous est dû est outrageante pour les Québécoises et les Québécois", a déclaré Maxime Arseneau.

Selon les balises avancées, il y a fort à parier que les sommes annoncées la semaine dernière par le gouvernement fédéral bénéficieront particulièrement aux producteurs bovins dont le cheptel a perdu de la valeur depuis deux ans. L'application de ces objectifs aura pour conséquence d'avantager nettement l'Alberta et l'Ontario, au détriment du Québec.

"Le ministre Vallières doit clairement annoncer ses couleurs sur ce qu'il attend de son homologue fédéral pour les agriculteurs québécois. Il doit lui faire savoir, sans attendre, qu'aucun arrangement ne sera accepté en deçà de ce que le Québec retire traditionnellement du gouvernement fédéral en matière d'agriculture. Le ministre fédéral a reconnu que le système québécois de stabilisation du revenu est meilleur que le leur, les agriculteurs ne doivent donc pas être pénalisés pour l'innovation et l'efficacité du Québec", a conclu Maxime Arseneau.

-%SU: AGR

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 12 mai 2006 à 11:33 et diffusé par :