Le Lézard

Des citoyens de c?ur au Carrefour de la citoyenneté responsable - Plusieurs conférenciers prestigieux se réunissent durant trois jours à Montréal



MONTRÉAL, le 12 mai /CNW/ -- MONTRÉAL, le 12 mai /CNW Telbec/ - Durant trois jours, les 17, 18 et 19 mai prochains, Montréal sera l'hôte de la 3e édition du Carrefour de la citoyenneté responsable qui réunira une brochette de conférenciers prestigieux, des citoyens de c?ur qui, chacun à leur façon, ont transformé leur monde et continuent de le faire par leur action quotidienne.

Des conférenciers engagés !

Outre Gil Courtemanche, journaliste et écrivain, qui livrera ses réflexions sur l'engagement citoyen et Madeleine Gauthier de l'Observatoire jeunes et société, le Carrefour de la citoyenneté responsable accueillera comme conférenciers Cathy Wong, 20 ans et Léa Clermont-Dion, 14 ans, deux jeunes femmes très impliquées dans leur milieu.

Étudiante en droit à l'Université du Québec à Montréal, Cathy Wong s'intéresse particulièrement au droit international des femmes. Activiste féministe, Cathy est engagée dans plusieurs organismes visant à sensibiliser les jeunes aux enjeux du développement international. Léa Clermont-Dion est étudiante en 3e secondaire, au programme d'éducation internationale. Engagée dans divers organismes de coopération internationale et dans le mouvement étudiant, Léa s'intéresse à la politique et à tout ce qui concerne le droit des femmes. Elles organisaient conjointement le colloque L'égalité, acquise ? qui a réuni plus de 400 personnes à l'UQAM lors de la Journée internationale des femmes 2006.

Des exemples d'engagement fructueux

Parmi les invités au Carrefour de la citoyenneté responsable, vous retrouverez plusieurs jeunes et moins jeunes qui ont choisi de s'engager concrètement pour changer le monde. Les exemples sont nombreux, mais méconnus.

Ainsi, en 1986, un jeune Québécois en coopération au Mexique est profondément secoué par la vue d'enfants fouillant sur une montagne de déchets pour déterrer frénétiquement de quoi manger. Après plusieurs années d'aide à l'étranger, il réalise qu'il est impossible d'avoir un rêve pour le monde si l'on n'en a pas un pour son pays. De retour en 1994, Daniel Germain lance le Club des petits-déjeuners du Québec qui opère aujourd'hui dans plus de 200 écoles et nourrit au-delà de 15 000 enfants du Québec. Le succès de la formule a même retenu l'attention du Programme alimentaire mondial (PAM).

Une autre belle histoire est celle de Mathieu Fortier. Conscient du rôle essentiel de la musique dans toutes les cultures, il crée une école musicale et académique en Inde, entièrement gratuite, où les enfants sont logés, nourris, vêtus et soignés. Ainsi naît Jeunes musiciens du monde, un organisme qui a pour mission de venir en aide aux jeunes de quartiers populaires de divers pays. Jeunes musiciens du monde comptent deux écoles au Québec, l'une dans le quartier Saint-Sauveur à Québec, l'autre dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal.

L'histoire de Jean-Pierre Denis mérite aussi d'être connue. À l'âge de 15 ans, il participe à la fondation du CLUB 2/3, un organisme de coopération dénonçant le fait que les 2/3 de l'humanité vit dans la pauvreté la plus profonde. Il organise une première marche de solidarité dans les rues de Montréal pour dénoncer cette injustice. Le 19 mai prochain, plus de 15 000 jeunes afficheront leur engagement pour un monde plus juste et équitable lors de la 36e édition de la Marche 2/3, activité de clôture du Carrefour de la citoyenneté responsable.

Des jeunes de valeur, les valeurs des jeunes

Cathy, Léa, Jean-Pierre, Daniel, Matthieu et plusieurs autres comptent parmi les invités qui animeront près d'une vingtaine d'ateliers ainsi qu'une série de tables rondes traitant des valeurs qui animent les jeunes et de leur désir de s'engager. Ils discuteront notamment de la place de l'art engagé en éducation, du rôle de l'école comme catalyseur de l'engagement jeunesse et des embûches que rencontrent les jeunes issus des communautés culturelles qui souhaitent s'investir. On se questionnera aussi sur l'impact de l'engagement en solidarité internationale sur l'engagement local, sur les possibilités d'engagement qu'offrent aux jeunes les milieux urbains et ruraux ainsi que sur la reconnaissance qu'accordent les médias à l'engagement des jeunes.

Parmi les autres invités à ces ateliers et tables rondes : Michèle Thibodeau-DeGuire de Centraide du Grand Montréal, Annie Roy de l'Action terroriste socialement acceptable (ATSA), Jean-Yves Sylvestre, agent communautaire, Antoine Baby, sociologue de l'Université Laval, Paul Bélanger, ancien directeur de l'Institut de l'UNESCO pour l'éducation, Pierre-Luc Gravel, des Forums jeunesse du Québec, Jacques Proulx, président de Solidarité rurale du Québec, François Grégoire de Force Avenir, Matthieu Dugal, animateur de l'émission Méchant contraste ! à Télé-Québec, Michel Venne, journaliste et fondateur de l'Institut du Nouveau Monde ainsi que de nombreux éducateurs et éducatrices tout aussi engagés.

Un événement à ne pas manquer

Rappelons que le Carrefour de la citoyenneté responsable se tiendra les 17, 18 et 19 mai prochains au pavillon Judith-Jasmin de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). L'événement est organisé par les Établissements verts Brundtland (EVB) de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), en partenariat avec RECYC-QUÉBEC, le CLUB 2/3 et Oxfam Québec.

Pour de plus amples informations ou pour rencontrer nos conférenciers, n'hésitez pas à communiquer avec nous.

Profil de la CSQ

La Centrale des syndicats du Québec représente environ 180 000 membres, dont plus de 125 000 dans le secteur public, la grande majorité travaillant dans le domaine de l'éducation. Elle est présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.


Communiqué envoyé le 12 mai 2006 à 11:24 et diffusé par :