Le Lézard
Classé dans : Santé

Avis Aux Médias - Les résultats d'une étude font ressortir des injustices flagrantes en matière d'accès au traitement de la douleur chronique



EDMONTON, le 14 juin /CNW/ -- 
    <<
                   Edmonton, Alberta, du 14 au 17 juin 2006

         Conférence annuelle de la Société canadienne de la douleur

    EDMONTON, le 14 juin /CNW/ -

    Les faits:
    -   Un Canadien sur cinq souffre de douleur chronique.
    -   Certains patients doivent attendre jusqu'à cinq ans avant de recevoir
        un traitement contre la douleur chronique dans un des établissements
        du secteur public.
    -   Au Canada, chaque établissement multidisciplinaire de traitement de
        la douleur dessert en moyenne une population de 250 000 personnes.
    -   Comme la grande majorité des établissements multidisciplinaires sont
        situés dans les grandes villes, les patients qui vivent dans les
        zones urbaines ou à proximité de celles-ci ont plus de chances de
        recevoir sans attendre un diagnostic et un traitement; il n'y a pas
        de cliniques dans l'Île-du-Prince-Édouard, ni dans les trois
        territoires.
    -   La douleur chronique a des effets néfastes sur les patients et leur
        famille ainsi que sur leur capacité de travailler et d'apporter une
        contribution à la société.
    >>


Les Canadiens qui souffrent de douleur chronique sont obligés de prendre leur mal en patience, car ils attendent longtemps avant de pouvoir recevoir les traitements spécialisés que requiert leur état. C'est la situation que décrit une présentation par affiches des résultats d'une étude, qui aura lieu cette semaine à la conférence de la Société canadienne de la douleur.

Le projet STOP Pain (ARRÊTEZ la douleur) a pour objectif d'évaluer le nombre d'établissements multidisciplinaires de traitement de la douleur (EMTD) au Canada de même que leur accessibilité pour les patients, y compris la manière d'y accéder et le type de services qui y sont offerts.

Les résultats de cette étude sont étonnants. Pour une condition qui affecte plus de Canadiens que le diabète ou l'asthme, le nombre d'EMTD, situés en majorité dans les grandes villes, est plutôt faible desservant en moyenne une population de 250 000 Canadiens.

Parmi les 101 EMTD étudiés, moins d'un établissement sur deux est administré par des fonds publics. Le temps d'attente médian pour avoir accès aux soins dans les établissements publics est dix fois plus élevé que dans les établissements privés (32,5 semaines contre 3 semaines); dans certains cas, l'attente peut aller jusqu'à cinq ans.

La douleur chronique est difficile à diagnostiquer et à traiter. Or, selon l'International Association for the Study of Pain et les Collèges des médecins et des chirurgiens de l'Alberta, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick et de l'Ontario, les établissements multidisciplinaires de traitement de la douleur (EMTD) sont ceux qui offrent la démarche la plus valable et la plus efficace en matière de diagnostic et de traitement.

Les spécialistes de la santé dans ces établissements sont à même de comprendre les problèmes physiques, psychologiques et sociaux qui accompagnent la douleur chronique et d'aider les patients à déterminer la combinaison de traitements le plus susceptible de réduire et même d'éliminer la douleur. Les trois types de conditions qu'ils sont le plus souvent appelés à traiter sont: les douleurs lombaires, les douleurs cervicales et la douleur neuropathique.

Disponibilité des auteurs de l'étude pour des entrevues:

Les principaux auteurs de l'étude, le Dr Philip Peng et la Dre Manon Choinière, seront disponibles pour discuter des faits saillants de cette étude importante ayant trait à un problème de santé peu reconnu, dont on ne parle pas suffisamment, mais dont les effets se répercutent sur la vie des personnes, des familles, des entreprises et des collectivités partout au Canada.

    <<
    Dr Philip Peng
    -   Médecin anesthésiste, Wasser Pain Management Center, Hôpital Mount
        Sinai
    -   Directeur, Programme d'anesthésie et douleur chronique, University
        Health Network

    Dre Manon Choinière
    -   Chercheur clinicien, Centre de recherche, Institut de cardiologie de
        Montréal
    -   Professeur agrégé, département d'anesthésiologie, Faculté de
        médecine, Université de Montréal

    Edmonton, les 15, 16 et 17 juin: Dr Peng
    Montréal, les 15 et 16 juin: Dre Choinière
    >>


À propos de l'étude STOP Pain

Deux phases de l'étude ont commencé en 2004. Elles avaient pour objectif de quantifier les coûts humains et économiques de la douleur, de déterminer la nature et les répercussions de la douleur chronique sur les personnes qui en sont affligées et de mettre en place un réseau national de recherche visant à établir des liens avec les établissements multidisciplinaires de traitement de la douleur.

La phase 1, qui se terminera plus tard cette année, vise à recueillir des données sur le fardeau économique de la douleur au Canada. La phase 2, qui fait l'objet de la présentation par affiches, consistait à recueillir et évaluer de l'information auprès de 101 des 115 établissements multidisciplinaires de traitement de la douleur admissibles qui ont répondu au questionnaire. L'étude était financée par les instituts de recherche en santé du Canada (par l'entremise du Programme de recherche en collaboration IRSC-Rx&D), en partenariat avec Pfizer Canada et les trois réseaux des Fonds de la recherche en santé du Québec (Santé buccodentaire, Adaption-réadaption, Neurosciences et santé mentale).

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et le député d'Abitibi-Est, monsieur Guy Bourgeois,...

à 06:57
Aujourd'hui, Endotronix, Inc., une entreprise de technologie médicale pour la santé numérique offrant des solutions novatrices pour le traitement de l'insuffisance cardiaque, a annoncé qu'elle avait été désignée par FierceMedTech comme l'une des...

à 06:33
La société Hydropothecary (« THCX » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer qu'elle a fait l'acquisition de 78 acres de terrains contigus à son installation actuelle de 65 acres à Gatineau. La Société construira sur les terrains nouvellement...

à 06:33
Clementia Pharmaceuticals Inc. , une société biopharmaceutique au stade clinique proposant des traitements novateurs pour les personnes atteintes de troubles osseux ultra-rares et d'autres maladies, a annoncé aujourd'hui le début...

à 06:30
Quinze cliniques communautaires de soins de santé primaires à l'échelle de Terre-Neuve-et-Labrador participeront au projet de démonstration en matière de cybersanté mentale de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) visant à réduire les...

à 06:00
Alors que le gouvernement québécois tiendra sous peu un forum sur les violences à caractère sexuel, le Barreau du Québec propose des recommandations pour améliorer le traitement judiciaire des dossiers d'agression sexuelle. « Ces recommandations sont...




Communiqué envoyé le 14 juin 2006 à 11:05 et diffusé par :