Le Lézard

Rapport sur le traitement des pensions alimentaires dans les programmes gouvernementaux - "L'exemption de 100 $ des revenus de pension alimentaire pour les familles ayant un enfant à charge : un gain pour de nombreuses familles prestataires" - Michelle Courchesne



QUÉBEC, le 14 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 14 juin /CNW Telbec/ - La ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Mme Michelle Courchesne, annonce que le gouvernement du Québec accorde, depuis le 1er janvier 2006, une bonification de l'exemption de 100 $ des revenus de pension alimentaire à l'ensemble des familles prestataires de l'assistance-emploi ayant un enfant à charge, tel que recommandé dans le Rapport sur le traitement des pensions alimentaires dans les programmes gouvernementaux. "Il s'agit d'un gain pour de nombreuses familles prestataires qui bénéficieront d'un soutien accru", a souligné la ministre.

Une mesure luttant contre la pauvreté et l'exclution sociale

Auparavant accordée uniquement aux familles prestataires avec enfants à charge âgés de moins de cinq ans, l'élargissement de l'exemption du premier 100 $ de revenu de pension alimentaire figure dans le Plan d'action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, adopté en avril 2004, qui représente un investissement de 2,5 milliards de dollars sur cinq ans.

"Tout en respectant la capacité financière du gouvernement, cette recommandation déjà mise en vigueur assure une meilleure équité envers les familles prestataires de l'assistance-emploi ayant au moins un enfant à charge, harmonise le traitement des pensions alimentaires entre le Programme d'assistance-emploi et le Programme des prêts et bourses et permet aux familles prestataires d'accroître leur revenu jusqu'à 1 200 $ par année dans le cas où elles reçoivent une pension alimentaire", a affirmé la ministre.

Le Québec est de plus en plus généreux envers ses familles

L'exemption du montant de 100 $ de revenu de pension alimentaire à toutes les familles prestataires s'ajoute aux nombreuses actions que le gouvernement du Québec a réalisées envers les familles québécoises avec enfants, notamment la Prime au travail, avec un investissement annuel de 269 M$, le Soutien aux enfants, avec un investissement de plus de deux milliards annuellement, et l'entrée en vigueur, le 1er janvier dernier, du nouveau Régime québécois d'assurance parentale (RQAP), qui offre aux travailleuses et aux travailleurs un moyen de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles.

Rappelons que le gouvernement du Québec a annoncé que la prestation fédérale pour la garde d'enfants de 1 200 $ par année n'affectera d'aucune façon les mesures de soutien du Québec, tel le calcul de l'assistance-emploi, le soutien aux enfants et la prime au travail.

"Le Québec est la province la plus généreuse en ce qui a trait à l'aide financière versée aux familles québécoises avec enfants à charge. Elle est, en fait, la seule province qui a introduit une exemption partielle des revenus de pension alimentaire dans un programme d'aide de dernier recours. En raison de nos mesures, entre avril 2003 et mai 2006, une famille monoparentale à l'aide sociale ayant un enfant de 7 ans a vu son revenu disponible s'élever de       2 829 $, soit de 22,3 %", a conclu la ministre Michelle Courchesne.

-%SU: SOC

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 14 juin 2006 à 10:53 et diffusé par :