Le Lézard

Recherche sur la pollution lumineuse du ciel - La ministre Monique Gagnon-Tremblay annonce une aide financière de 24 133 $ au Groupe de recherche et d'applications en physique du Cégep de Sherbrooke (GRAPHYCS)



SHERBROOKE, le 14 juin /CNW/ -- SHERBROOKE, le 14 juin /CNW Telbec/ - La ministre des Relations internationales et ministre responsable de la région de l'Estrie, madame Monique Gagnon-Tremblay, annonce, au nom du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, monsieur Raymond Bachand, l'attribution d'une aide financière de 24 133 $ au Groupe de recherche et d'applications en physique du Cégep de Sherbrooke (GRAPHYCS) pour la réalisation du plan de développement 2007-2012 de la recherche sur la pollution lumineuse. Le projet de recherche porte sur l'éclairage urbain qui, lorsqu'il est trop puissant, empêche de voir le ciel, le soir et la nuit. "Ce projet, d'un investissement total de 49 323 $, favorisera la constitution de réseaux de collaboration et stimulera l'émergence d'un créneau très prometteur lié au domaine de la pollution lumineuse", a déclaré la ministre Gagnon-Tremblay.

L'étude de la pollution lumineuse par le GRAPHYCS a pour objectifs de soutenir l'éclosion de nouveaux champs de recherche, ainsi que de consolider et conserver cette expertise en Estrie. Le Groupe de recherche encourage également le transfert de connaissances vers les organisations publiques et privées, tant régionales que nationales, dans une perspective de développement économique durable.

L'aide financière accordée provient du Programme de soutien à la valorisation et au transfert du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation. Ce programme vise à répondre aux besoins des établissements d'enseignement supérieur, des grandes institutions publiques et des organismes sans but lucratif qui jouent un rôle de premier plan dans la valorisation des résultats de la recherche et dans le transfert des connaissances.

"Le gouvernement du Québec a à coeur d'appuyer les chercheurs de notre région qui travaillent à l'utilisation appropriée de l'éclairage artificiel, ainsi qu'à la réduction des effets négatifs de celui-ci sur la faune, la flore et la santé humaine. Les travaux de recherche du GRAPHYCS s'inscrivent aussi parfaitement dans les priorités gouvernementales en matière de réduction des besoins énergétiques et des gaz à effet de serre", a conclu madame Gagnon-Tremblay.

-%SU: ENV,TAX

-%RE: 39


Communiqué envoyé le 14 juin 2006 à 10:33 et diffusé par :