Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Santé

Le recrutement des patients commence pour le programme de développement clinique d'un test de la tuberculose utilisant la technologie de diagnostic par ADN transrénal de Xenomics



NEW YORK, June 14 /PRNewswire/ --

- Le programme sera exécuté en collaboration avec des chercheurs issus de centres de recherche européens de premier plan

Xenomics, Inc. (OTC Bulletin Board: XNOM; FWB: XE7), un précurseur en matière de technologies ADN pour le diagnostic médical, a annoncé aujourd'hui le lancement du recrutement de patients en Europe pour son programme de développement clinique d'un test de la tuberculose utilisant sa technologie exclusive d'ADN transrénal (Tr-ADN).

SpaXen Italia, S.R.L., une entreprise commune entre Xenomics et l'institut national italien des maladies infectieuses << Lazzaro Spallanzani >> (INMI) dirigera un consortium international qui se consacrera au développement d'un test de diagnostic pour la tuberculose utilisant la technologie Tr-ADN de Xenomics.

Pour le docteur Enrico Girardi, un chercheur éminent en matière de tuberculose à l'INMI : << Le recrutement des patients est une étape-jalon importante pour ce programme de développement clinique. Nous sommes ravis de pouvoir utiliser la technologie mise au point par Xenomics pour le diagnostic par l'intermédiaire du Tr-ADN de l'urine car elle introduira des développements fondamentaux en matière de sécurité, de précision et de fonctionnalité pour les tests de diagnostic de la tuberculose. >>

A l'heure actuelle le test définitif de diagnostic de la tuberculose consiste en une culture qui peut prendre jusqu'à trois mois pour se terminer et qui n'est pas toujours fiable. Par conséquent, les personnes atteintes de tuberculose ne se rendent souvent pas compte de leur condition pendant cette période au cours de laquelle ils sont susceptibles d'être particulièrement contagieux. Il s'agit là d'un problème grave dans de nombreuses régions du tiers monde et une préoccupation croissante aux Etats-Unis.

<< La technologie de Xenomics est basée sur le fait que l'ADN cellulaire du corps traverse la barrière rénale et s'accumule dans l'urine >>, explique le Dr L. David Tomei, PDG et co-fondateur de Xenomics. << A travers l'analyse d'échantillons d'urine faciles à obtenir, ces fragments de Tr-ADN fournissent immédiatement des informations vitales au sujet de plusieurs conditions, y compris des maladies infectieuses graves. >>

A propos SpaXen Italia, S.R.L. :

SpaXen Italia est une joint venture entre Xenomics et l'Institut national des maladies infectieuses << Lazzaro Spallanzani >>. Sa mission est d'effectuer des recherches sur la détection des maladies infectieuses.

A propos de l'institut national des maladies infectieuses :

Etabli en 1936, l'Institut national des maladies infectieuses (Istituto Nazionale per la Malattie Infettive << Lazarus Spallanzani >>) se consacre à la prévention, au diagnostic et aux soins en matière de maladies infectieuses. Situé à Rome, c'est une des plus importantes institutions de soins et de recherche de santé en Europe et dans le monde entier.

A propos du Consortium :

Le consortium est composé de chercheurs cliniques de premier plan travaillant pour l'Institut national des maladies infectieuses d'Italie, University College de Londres, University of Zambia School of Medicine, l'université de Munich, le Mbeya Medical Research Programme, et la Foundation for Innovative New Diagnostics.

A propos de Xenomics, Inc.

Xenomics est une société de diagnostic moléculaire qui met l'accent sur le développement de tests basés sur l'ADN en utilisant l'ADN transrénal (Tr-ADN). La technologie brevetée de Xenomics repose sur des échantillons d'urine et peut être utilitsée pour toute une gamme d'applications, y compris les tests prénataux, la détection et le suivi des tumeurs, la greffe tissulaire, la détection des maladies infectieuses, les tests génétiques pour l'identification légale, le développement de médicaments et la recherche contre le bioterrorisme. Les chercheurs de Xenomics ont été les premiers à indiquer que les fragments d'ADN issus du décès de cellules normales traversent la barrière rénale et peuvent être détectés dans l'urine. La société considère que sa technologie va ouvrir de nouveaux marchés considérables dans le domaine du diagnostique moléculaire. Xenomics possède trois brevets américains couvrant différentes applications pour la technologie du diagnostic moléculaire et le test génétique. La société est titulaire d'un brevet similaire en Europe pour les applications de tests prénataux de la société. La société a organisé une joint-venture en vue d'effectuer des recherches sur la détection des maladies infectieuses avec L'Istituto Nazionale per la Malattie Infettive << Lazarus Spallanzani >>) de Rome (Institut national des maladies infectieuses). Cette joint-venture consiste en une société de recherche et développement s'appelant SpaXen Italia, S.R.L. Pour plus de renseignements, veuillez consulter http://www.xenomics.com. Les actions de Xenomics sont échangées sous le symbole XNOM.OB et sont aussi cotées à la bourse de Francfort sous le symbole XE7.

Enoncés prospectifs

Certaines déclarations contenues dans ce communiqué sont des énoncés prospectifs. Ces énoncés sont indiqués par la présence de verbes comme << s'attendre à >>, << anticiper >>, l'utilisation du conditionnel ou de mots similaires signifiant l'incertitude des faits et des chiffre. Même si Xenomics pense que les attentes indiquées par ces énoncés prospectifs sont raisonnables, la société ne peut donner aucune garantie quant à leur exactitude. Ainsi qu'indiqué dans le formulaire 10-KSB de Xenomics déposé auprès de la Commission des Opérations de Bourse (SEC) le 16 mai 2006, les résultats réels sont susceptibles d'être considérablement différents des énoncés prospectifs à cause, entre autres, des facteurs suivants : incertitudes associées au développement de produits, le risque que Xenomics n'obtiendra pas l'autorisation de commercialisation de ses produits, le risque que la technologie de Xenomics ne sera pas acceptée sur le marché et les risques associés au personnel clé, ainsi que le besoin de financement supplémentaire.

    
    Contact :
     Xenomics, Inc.
     L. David Tomei
     +1-212-297-0808
     ldtomei@xenomics.com


Site Web : http://www.xenomics.com

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 04:00
HADAX/Huobi, la troisième plus grosse place financière de cryptomonnaie, accueille NeuroChain le 17 juillet 2018 NeuroChain, la première infrastructure de Blockchain basée sur le Machine Learning (ML) et l'Intelligence Artificielle (IA), annonce...

à 03:00
L'engagement à long terme envers l'innovation et le leadership en matière de remarketing constitue un événement marquant dans un partenariat de 14 ans au total. RMS Automotive, fournisseur de premier plan de solutions de gestion des stocks de...

à 03:00
Aujourd'hui, AMPAC Fine Chemicals (« AFC »), une grande entreprise de façonnage pharmaceutique (« CDMO ») aux États-Unis, a annoncé qu'elle serait rachetée par SK Holdings (« SK »), une société de holding d'investissement appartenant à SK Group...

à 03:00
Une grande partie de la presse marocaine considère Abdellatif Hammouchi comme « l'homme qui ne dort jamais » et « l'homme le mieux informé au Maroc ». Comme El Pais l'a rapporté dans un long article qui lui a été consacré, c'est un personnage qui est...

à 01:13
Plair a le plaisir d'annoncer que Fenbushi Capital a participé à la prévente de jetons de la Plair Foundation. Bo Shen, fondateur de Fenbushi Capital et GF Network, rejoint également le conseil consultatif de Plair et construit actuellement un...

à 01:12
Plair est heureuse d'annoncer que Fenbushi Capital a participé à la prévente de jetons de Plair Foundation. Bo Shen, fondateur de Fenbushi Capital et de GF Network, se joint aussi au conseil consultatif de Plair et aide à établir un écosystème de...




Communiqué envoyé le 14 juin 2006 à 06:25 et diffusé par :