Le Lézard

La SPECSQ demande l'intervention du vérificateur général relativement à la privatisation des hippodromes



MONTRÉAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 13 juin 2006) - La société des propriétaires et éleveurs de chevaux Standardbred du Québec (SPECSQ) s'assurera dans les prochains jours que le ministre des Finances du Québec respecte ses engagements, évoqués à l'Assemblée nationale ce matin , afin de mandater le Vérificateur général du Québec pour faire la lumière sur le dossier de la privatisation des hippodromes du Québec.

"Le respect de l'entente signée en novembre dernier doit être assuré", souligne monsieur Alain Vallières, président de la SPECSQ, qui tient à rappeler au gouvernement que son association a toujours démontré son ouverture face à la volonté gouvernementale de privatiser la gestion des quatre hippodromes du Québec.

Monsieur Vallières précise que le ministre Michel Audet doit s'assurer du maintien de cette activité économique tout en protégeant les investissements et actifs des propriétaires et éleveurs de chevaux qui se chiffrent à environ 200 millions de dollars. Cette industrie génère une activité économique de plusieurs dizaines de millions de dollars dans toutes les régions du Québec et le ministre doit s'assurer de sa pérennité dans toutes les régions agricoles.

Les propriétaires et éleveurs québécois ainsi que les produits d'élevage québécois doivent obtenir toutes les considérations nécessaires pour assurer son plein développement puisqu'ils constituent la base de cette industrie.




Communiqué envoyé le 13 juin 2006 à 17:35 et diffusé par :