Le Lézard
Classé dans : Santé

Compter les moutons ne fonctionne plus? Comment mettre fin à l'insomnie



OTTAWA, le 13 juin /CNW/ -- OTTAWA, le 13 juin /CNW Telbec/ - La perte d'une bonne nuit de sommeil peut être beaucoup plus néfaste qu'on ne le croit. Il suffit de penser au désastre de l'Exxon Valdez, au terrible accident de Chernobyl ou au déversement de produits chimiques à Bhopal, en Inde. Ces trois tragédies humaines et environnementales ont été causées par le même facteur : le manque de sommeil.

"La plupart des gens manquent de sommeil, et cela peut avoir de lourdes conséquences - tant personnelles qu'économiques - sur nos vies et sur la société en général", explique Dr Elliott Lee, professeur adjoint à la faculté de médecine de l'Université d'Ottawa et spécialiste du sommeil à l'Hôpital Royal Ottawa (HRO). "Nos journées sont si remplies que nous sommes prêts à sacrifier nos heures de sommeil pour pouvoir vaquer à toutes nos activités récréatives et professionnelles. Cela n'est pas sain."

Se spécialisant dans la discipline encore jeune de la médecine du sommeil, Dr Lee met maintenant son expertise et sa formation acquises à la clinique Mayo (à Rochester, au Minnesota) au service de ses patients et collègues, au centre de recherche sur les troubles du sommeil de l'HRO, un laboratoire voué au diagnostic, à l'évaluation et au traitement de tous les troubles du sommeil dont l'insomnie, l'apnée du sommeil, la narcolepsie et le mouvement involontaire des membres pendant le sommeil. Réputé pour ses travaux d'avant-garde, le centre du sommeil de l'HRO est l'un des rares établissements canadiens à offrir de la formation en médecine du sommeil au personnel médical et aux professionnels de l'industrie. Le laboratoire se consacre aussi à l'éducation publique et à la sensibilisation, et on y effectue de la recherche sur ces dangereux problèmes de santé que sont les troubles du sommeil.

Dans le cadre de cette quatrième conférence publique offerte à l'HRO, Dr Lee discutera des principaux obstacles qui nuisent à un sommeil de qualité et offrira ses conseils pour améliorer cette essentielle fonction corporelle quotidienne.

"La plupart des gens ne réalisent pas à quel point le manque de sommeil est un phénomène répandu de nos jours, affirme le spécialiste. Souvent considérées comme un inconvénient sans importance, les conséquences de l'apnée du sommeil, de l'insomnie ou même du travail de nuit peuvent causer de graves problèmes de santé. Par exemple, une apnée non traitée peut favoriser le développement de l'hypertension, du diabète de type 2, de troubles psychiatriques ou même d'un AVC."

Jusqu'à la fin juin, l'Hôpital Royal Ottawa ouvre ses portes à la population en animant une série de conférences hebdomadaires qui porteront sur une variété de sujets liés à la santé et à la maladie mentales. En offrant ces séances d'information, les organisateurs souhaitent présenter au public les progrès réalisés dans le domaine de la santé mentale et ainsi changer l'image de l'Hôpital Royal Ottawa, et de la maladie mentale elle-même.

Toutes les conférences ont lieu à l'auditorium de l'Hôpital Royal Ottawa, dès 19 heures, et sont animées par des cliniciens, chercheurs et thérapeutes accomplis. Parmi les autres sujets qui seront traités lors des conférences à venir figurent les troubles obsessivo-compulsifs et leurs effets sur la santé, et le stress chez la femme dans le contexte de la vie moderne d'aujourd'hui.

Toute la population est invitée; l'entrée est gratuite.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

11 déc 2017
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) prévient le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, que son nouveau projet de Carnet santé Québec ne fera pas oublier le manque de ressources criant qu'il a lui-même créé dans le...

11 déc 2017
Pourquoi tenir compte du présent avis L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec ses partenaires provinciaux de la santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada, pour faire enquête sur une éclosion...

11 déc 2017
Les représentantes et représentants des médias sont invités à assister à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et le député d'Abitibi-Est, monsieur Guy Bourgeois,...

11 déc 2017
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a aujourd'hui rencontré des chercheurs du pôle Québec-Maritimes de l'Initiative canadienne de recherche sur l'abus de substances (ICRAS) à Montréal. Cette équipe de recherche s'emploie à...

11 déc 2017
Le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) a publié aujourd'hui un document d'orientation présentant ses réflexions préliminaires sur la meilleure façon de mettre en oeuvre les modifications au Règlement sur les médicaments brevetés...

11 déc 2017
L'AGISQ, la voix des archivistes médicaux du Québec, réagit à l'annonce du portail Carnet santé Québec. «?Nous appuyons l'objectif du gouvernement de fournir à chaque Québécois l'accès à son dossier médical en ligne. Nous notons que le gouvernement...




Communiqué envoyé le 13 juin 2006 à 15:17 et diffusé par :