Le Lézard

Renseignements - Elaboration du plan pour le réseau d'électricité intégré



QUEEN'S PARK, ON', le 13 juin /CNW/ -- QUEEN'S PARK, ON, le 13 juin /CNW/ - Le point de départ du Plan pour le réseau d'électricité intégré (IPSP) est la directive émise par le gouvernement à l'attention de l'Ontario Power Authority (OPA) concernant la diversification de l'approvisionnement. L'IPSP fera état des projets nécessaires pour maintenir un approvisionnement d'électricité propre, fiable et économique pour la province au cours des 20 prochaines années et sera mis à jour selon un cycle triennal.

Dans le cadre de l'IPSP, l'OPA mettra l'accent sur les projets de conservation, d'approvisionnement et de transport nécessaires pour atteindre les objectifs fixés dans la directive, en fonction des meilleurs conseils techniques et prévisions disponibles. L'OPA entreprendra un processus de consultation auprès du public et des intervenants.

Une fois terminé, l'IPSP sera soumis à la Commission de l'énergie de l'Ontario (CEO) pour examen, et des audiences publiques auront lieu afin, d'une part, de donner aux Ontariens l'occasion de présenter des observations sur le plan et, d'autre part, d'assurer la transparence totale relativement à l'avenir de l'approvisionnement énergétique de la province.

La CEO mettra l'accent sur trois exigences :

    <<
    -  Le plan proposé par l'OPA doit respecter la directive du gouvernement
    -  Il respecte cette directive d'une manière efficace et à un coût
       raisonnable
    -  Le plan protège l'intérêt des consommateurs, conformément au mandat
       conféré à la CEO par la loi.

    Outre ces exigences, les changements apportés au Règlement 424/04 exigent
que l'OPA tienne compte de la sécurité, ainsi que de la protection et de la
durabilité de l'environnement dans l'élaboration de l'IPSP.
    Une fois approuvé par la CEO, l'IPSP guidera la planification future dans
le secteur de l'électricité. Les projets élaborés dans le cadre de l'IPSP
seront soumis au processus d'évaluation environnementale.

    Also available in English.

                             www.energy.gov.on.ca


    Renseignements
    -------------------------------------------------------------------------

      REMISE À NEUF ET REMPLACEMENT DES INSTALLATIONS NUCLÉAIRES EN ONTARIO
    >>


Depuis les années 60, l'énergie nucléaire fait partie des sources d'approvisionnement en énergie de l'Ontario et fournit environ la moitié de l'énergie consommée chaque jour par les Ontariens. L'énergie nucléaire fournit une charge de base fiable et est, depuis sa création, le fondement du système énergétique de la province.

L'Ontario compte cinq centrales nucléaires fournissant une puissance nominale de 14 000 mégawatts. Cependant, en 2005, seulement 11 400 mégawatts étaient disponibles. Le gouvernement a passé un accord avec Bruce Power concernant la remise à neuf et la remise en service de deux unités de la centrale Bruce A capables de produire 1540 mégawatts. Ainsi, la capacité nucléaire atteindrait environ 13 000 mégawatts d'ici 2009. Conformément à la directive du gouvernement, l'Ontario Power Authority (OPA) doit limiter la production nucléaire à 14 000 mégawatts. Pour atteindre cette limite, des décisions doivent être prises concernant la remise à neuf et le remplacement des installations nucléaires.

Remise à neuf des installations nucléaires existantes dans la province

L'Ontario a déjà remis à neuf plusieurs réacteurs nucléaires dans les centrales de Pickering et Bruce. En 2005, un accord a été passé avec Bruce Power afin de remettre à neuf et redémarrer les réacteurs 1 et 2 de la centrale Bruce A. En outre, Bruce Power projette de remettre le réacteur 3 à neuf et de remplacer les générateurs de vapeur du réacteur 4 actuellement en fonction.

À la demande du gouvernement, l'OPG entreprendra une étude de faisabilité concernant la remise à neuf des installations existantes et en examinera les aspects économiques, technologiques et environnementaux. Dans le cadre de cette initiative, l'OPG commencera une évaluation environnementale relativement à la remise à neuf des quatre réacteurs actuels de Pickering B.

Construction d'installations de remplacement

Il est parfois possible de remettre les réacteurs à neuf, mais dans certains cas, cette solution n'est pas économiquement réalisable. Par exemple, l'Ontario Power Generation a conclu en 2005 qu'il ne serait pas économique de remettre à neuf les unités 2 et 3 de la centrale Pickering A.

La construction des installations nucléaires de remplacement sera basée sur les principes suivants :

    <<
    -  Une collectivité disposée à accueillir des installations et un site
       approprié
    -  Un prix fixe et une garantie d'achèvement
    -  Un accord clés en main afin de limiter les risques de dépassement des
       coûts
    -  L'incapacité de répondre de manière efficace, au niveau des coûts,
       aux exigences de la charge de base par le biais de la seule remise à
       neuf
    >>


Le remplacement des installations nucléaires nécessite de longs délais tant pour l'obtention des autorisations que pour la construction. En conséquence, le gouvernement a mandaté l'OPG afin qu'elle entreprenne les démarches nécessaires pour lancer le processus d'autorisation, y compris une évaluation environnementale relativement à la construction de nouvelles unités sur un site déjà existant.

Bien que le gouvernement préfère avoir recours aux entreprises et aux technologies canadiennes, il doit rendre compte avant tout à la population de l'Ontario. Pour protéger les consommateurs ontariens, il prendra donc ses décisions en fonction de la meilleure technologie disponible au meilleur prix.

Processus fédéral d'examen des évaluations environnementales

Toute remise à neuf des installations nucléaires doit faire l'objet d'un processus fédéral d'examen des évaluations environnementales, tel que prévu par la Commission canadienne de sûreté nucléaire. L'évaluation environnementale demande environ deux ans.

Le ministère entreprendra également une collaboration avec le gouvernement fédéral afin de mettre au point un processus d'évaluation environnementale ouvert et transparent relativement à la construction d'installations de remplacement.

Ce processus est conçu de façon à assurer la participation du public, de sorte que l'ouverture et la transparence sont parties intégrantes de son déroulement. Cela inclut des audiences publiques portant sur les effets environnements, des avis publics, des journées portes ouvertes, ainsi que des lettres adressées aux intervenants et aux résidents intéressés.

    <<
    Also available in English.

                             www.energy.gov.on.ca


    Renseignements
    -------------------------------------------------------------------------

               REMPLACER LES CENTRALES AU CHARBON DE L'ONTARIO
    >>


Le gouvernement de l'Ontario a fait des progrès importants depuis 2003 pour rendre la province moins dépendante des centrales au charbon et pour réduire les émissions provenant de ces centrales.

L'Ontario montre la voie grâce à diverses initiatives consistant notamment à réduire la consommation d'énergie, à remplacer les centrales électriques au charbon, à ajouter une capacité de production propre, à élargir les réseaux de transport en commun, à freiner l'expansion tentaculaire des villes, à resserrer les normes d'émission de l'industrie et à mobiliser les territoires de compétence voisins dans la lutte contre la pollution transfrontalière.

De 2003 à 2005, ces progrès comprennent :

    <<
    -  la fermeture en avril 2005 de la plus grande source d'émissions de
       gaz à effet de serre contribuant au smog dans la région du grand
       Toronto : la centrale Lakeview à Mississauga;
    -  la réduction de la production totale d'électricité dans les centrales
       au charbon en Ontario pour la faire passer de 36,2 à 30,1
       terawattheures, soit une baisse de 17 pour cent;
    -  la réduction de 15 pour cent des émissions de dioxyde de carbone, gaz
       à effet de serre responsable du réchauffement de la planète;
    -  la réduction de 28 pour cent des émissions de dioxyde de soufre;
    -  la réduction de 34 pour cent des émissions d'oxydes d'azote.

    Le gouvernement de l'Ontario a aussi fait des progrès considérables au
chapitre des sources d'énergie propres. Ces progrès comprennent :

    -  Une capacité de production électrique supplémentaire de 1 350
       mégawatts utilisant l'énergie éolienne, l'énergie solaire, l'énergie
       de biomasse et l'énergie hydroélectrique;
    -  Le projet du tunnel de Niagara, qui ajoutera une quantité
       d'électricité suffisante pour alimenter 160 000 foyers;
    -  550 mégawatts d'électricité produite à partir du gaz naturel dans le
       projet Portlands, au centre-ville de Toronto;
    -  850 mégawatts d'électricité produite à partir du gaz naturel dans la
       centrale Sithe, à Brampton;
    -  Un contrat avec Bruce Power visant la remise à neuf des installations
       de production de 1 540 mégawatts d'électricité à la centrale
       nucléaire Bruce.
    >>


L'enjeu

Le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à remplacer toutes les centrales au charbon de la province d'ici 2009, en se fondant sur la demande prévue par la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité.

La Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité a récemment révisé ses prévisions en matière d'offre et de demande et estime que l'écart énergétique se situera entre 2 500 et 3 000 mégawatts.

Cela a incité le gouvernement à repousser l'échéancier et de ne pas fermer toutes les centrales au charbon d'ici 2009.

Prochaines étapes

Dans la directive sur la combinaison d'électricité, le ministre de l'Énergie demande à l'Office de l'électricité de l'Ontario de modifier le plan de remplacement des centrales au charbon et de déterminer la meilleure façon de remplacer le plus vite possible ces centrales, sans compromettre la fiabilité du réseau électrique. Il demande aussi à l'Office de recommander des mesures économiques pour réduire les émissions rejetées dans l'air par les centrales au charbon.

Le remplacement des centrales au charbon n'est qu'une des initiatives du gouvernement visant à assainir l'air de l'Ontario. Voici quelques autres initiatives :

    <<
    Transports

    -  D'ici octobre 2006, le gouvernement aura rempli son engagement
       d'offrir annuellement aux municipalités deux cents de la taxe sur
       l'essence de façon permanente. En cinq ans, ce programme représentera
       un investissement de plus de 1,4 milliard de dollars dans le
       transport en commun en Ontario.
    -  L'initiative Transports-Action Ontario, un investissement ponctuel du
       gouvernement de 1,2 milliard de dollars dans les systèmes de
       transport en commun, les routes municipales et les ponts de la
       province. L'initiative Transports-Action Ontario investira
       838 millions de dollars dans les systèmes de transport en commun de la
       région du Grand Toronto, notamment 670 millions de dollars afin de
       prolonger le métro dans la région de York et de financer des projets
       à Brampton, à Mississauga et dans la région de York.
    -  En décembre 2005, des voies réservées aux véhicules multioccupants
       ont été ouvertes sur certaines portions des autoroutes 403 et 404
       afin de réduire la congestion, de réduire les temps de déplacement et
       d'améliorer la qualité de vie.
    -  Le gouvernement a versé 600 millions de dollars pour le réseau de
       train léger sur rail d'Ottawa.

    Assainissement de l'air

    -  Les normes en matière d'émission touchant les automobiles et les
       camions sont parmi les plus strictes en Amérique du Nord.
    -  En 2005, le gouvernement a introduit de nouvelles normes relativement
       à 40 polluants afin de protéger les collectivités de l'Ontario des
       répercussions de la pollution atmosphérique. Il s'agit de la mise à
       jour la plus importante depuis 25 ans. Le gouvernement déterminera
       également des normes concernant 15 nouvelles toxines.
    -  En 2005, le gouvernement a mis en ?uvre le Plan de réduction des
       émissions industrielles, lequel établit de nouvelles limites
       d'émissions pour les sources de pollution industrielle en Ontario, ce
       qui entraînera une réduction de 21 % des NOx d'ici 2010 et une
       réduction de 75 % du SO2 d'ici 2015.
    -  Le gouvernement a déclaré que l'essence vendue en Ontario devra
       contenir en moyenne 5 % d'éthanol à compter de janvier 2007. Cet
       objectif de teneur en éthanol réduira les émissions annuelles de gaz
       à effet de serre d'environ 800 000 tonnes, ce qui équivaut à retirer
       200 000 automobiles de la circulation.
    -  Le Plan de la ceinture de verdure, établi aux termes de la Loi de
       2005 sur la ceinture de verdure et de la Loi de 2005 sur les zones de
       croissance protège plusieurs millions d'acres de l'urbanisation. La
       réduction de l'étalement urbain réduira les émissions atmosphériques
       potentielles des véhicules à moteur.

    Also available in English.

                             www.energy.gov.on.ca


    Renseignements
    -------------------------------------------------------------------------

           RÉUSSITES DE L'ONTARIO EN MATIÈRE D'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE,
                  D'ÉNERGIE VERTE ET D'ÉNERGIE RENOUVELABLE
    >>


Le plan énergétique équilibré du gouvernement de l'Ontario vise à augmenter l'approvisionnement de la province en énergie renouvelable ainsi que l'efficacité énergétique grâce aux économies d'énergie. Il a pour but de s'assurer que la province mette en place un approvisionnement en électricité diversifié, propre, fiable et abordable.

Le gouvernement a émis une directive sur la combinaison d'électricité à l'intention de l'Office de l'électricité de l'Ontario (OEO), laquelle servira de fondation pour l'élaboration du plan intégré concernant le réseau électrique de la province.

Augmentation de l'approvisionnement en électricité verte

--------------------------------------------------------

Le gouvernement a déjà fait d'importants progrès afin d'accroître le développement de l'énergie propre en obtenant la production de plus de 1 300 mégawatts d'énergie renouvelable. Cela inclut trois projets hydroélectriques, trois projets de gaz d'enfouissement et de biogaz, ainsi que 13 nouveaux parcs d'éoliennes dans l'ensemble de la province.

    <<
    -  Facturation nette
       La province veut encourager les propriétaires de maison, les
       agriculteurs et les écoles à mettre en place des systèmes d'énergie
       renouvelable en créant un programme de facturation nette.

       Ce programme permet aux consommateurs qui produisent leur propre
       électricité à partir de sources renouvelables de recevoir un crédit
       pour tout excédent d'électricité qu'ils injectent dans le réseau.
       Sont admissibles les projets qui produisent plus de 500 kilowatts
       d'électricité à partir de sources propres comme l'énergie
       hydraulique, l'énergie éolienne, l'énergie solaire et l'énergie de
       biomasse.

    -  Offre normalisée
       Le gouvernement a annoncé l'un des programmes d'offre normalisée les
       plus avant-gardistes d'Amérique du Nord. En vertu de ce programme,
       les producteurs recevront directement un prix normalisé pour chaque
       kilowattheure d'électricité produite, au prix fixé dans leur contrat
       d'offre.

       Le programme d'offre normalisée devrait fournir 1 000 kilowatts
       d'énergie renouvelable dans les 10 prochaines années. Ce programme
       devrait être en vigueur d'ici l'automne 2006.

    -  Compteurs intelligents
       Le gouvernement va de l'avant avec sa promesse d'installer 800 000
       compteurs intelligents d'ici 2007 puis d'en installer dans chaque
       foyer et petite entreprise d'ici 2010. Les compteurs intelligents
       offrent aux consommateurs une plus grande maîtrise de leurs dépenses
       en énergie, ce qui peut se traduire par des économies à l'échelle du
       système grâce à la réduction de la demande de pointe.
       Grâce aux compteurs intelligents, les consommateurs peuvent choisir
       de maîtriser leurs coûts d'énergie en reportant leur consommation
       hors des périodes de pointe (par exemple, en faisant fonctionner le
       lave-vaisselle le soir) ou en réduisant leur consommation d'énergie
       toute la journée (par exemple, en programmant la température du
       climatiseur à quelques degrés de plus).
    >>


Promouvoir l'économie d'énergie

-------------------------------

Dans le cadre de son plan, le gouvernement veut promouvoir l'économie d'énergie et a demandé au Bureau des économies d'énergie de lancer des programmes qui produiront des économies d'énergie allant jusqu'à 1 300 mégawatts d'ici 2010 et qui attireront des investissements en Ontario allant jusqu'à 1,5 milliard de dollars.

Le gouvernement s'est engagé à réduire de 5 pour cent la demande de pointe prévue, en plus de réduire de 10 pour cent sa propre consommation d'énergie d'ici 2007. Grâce à des innovations comme la climatisation d'édifices par l'eau du lac Ontario et à des améliorations du rendement énergétique de l'ensemble du portefeuille immobilier du gouvernement, celui-ci a réalisé plus des deux-tiers des objectifs fixés.

Le ministère a financé un total de 25 projets originaux de sensibilisation à l'économie d'énergie et d'éducation par l'entremise de son Programme de partenariats d'économie d'énergie de 1,2 million de dollars, y compris les programmes Cool Shops, EcoSchools, et Reduce the Juice. Le Bureau des économies d'énergie continue sur sa lancée grâce à son fonds d'économie d'énergie de 1,5 million de dollars destiné à faire la promotion d'actions d'économie d'énergie et de la sensibilisation dans des secteurs précis.

Le gouvernement a aussi mis en branle diverses initiatives et politiques pour aider et encourager l'efficacité énergétique grâce à l'économie d'énergie. Voici certaines des ces initiatives :

    <<
    -  Tous les kilowatts comptent
       Cette campagne du Bureau des économies d'énergie fournit à tous les
       ménages ontariens des renseignements et des mesures d'encouragement,
       notamment :

       -  5 $ de rabais sur les emballages de deux ampoules fluorescentes
          compactes;
       -  15 $ de rabais sur un thermostat programmable;
       -  25 $ de rabais sur un ventilateur de plafond EnergyStar.

    -  Programme Économies rafraîchissantes
       Ce programme offre aux consommateurs les rabais suivants :

       -  500 $ pour le remplacement d'un climatiseur inefficace par un
          nouvel appareil EnergyStar;
       -  50 $ pour la mise au point d'un climatiseur par un entrepreneur
          participant;
       -  75 $ pour acheter et faire installer un thermostat programmable.

    Le gouvernement a aussi autorisé des investissements de plus de
160 millions de dollars sur trois ans dans des programmes d'économie d'énergie
et de gestion de la demande par les sociétés de distribution locale. Ces
sociétés ont proposé plus de 500 initiatives d'économie d'énergie en plus
d'investir, en date de décembre 2005, 34 millions de dollars.

    Voici certains des programmes en question :

    -  Chill Out
       Le programme de remplacement de réfrigérateur et de congélateur de
       London Hydro, Chill Out, offre le ramassage et la mise aux rebuts
       gratuite, ainsi qu'un rabais de 75 $ à l'achat d'un réfrigérateur ou
       d'un congélateur certifié EnergyStar. Près de 7 000 réfrigérateurs et
       congélateurs ont été retirés, ce qui a permis d'économiser
       suffisamment d'électricité pour alimenter 900 foyers.

    -  peakSAVER Distributed Energy et peakSAVER Air Conditioning
       peakSaver Distributed Energy est un programme facultatif, qui permet
       aux consommateurs commerciaux consommant mensuellement de 1 000 à
       4 999 kilowatts d'électricité de s'alimenter auprès de producteurs
       autonomes et d'ainsi compenser une partie de l'électricité du réseau.
       peakSAVER Air Conditioning, la version de ce programme pour les
       consommateurs résidentiels et les petites entreprises, donne à
       Toronto Hydro la capacité de "fermer graduellement" les climatiseurs
       centraux, les chauffe-eau et les pompes de piscine lorsque le réseau
       d'électricité est débordé.

    -  Programme d'électroménagers de Toronto Hydro
       Ce programme de 1,6 million de dollars a pour but de remplacer des
       appareils électroménagers inefficaces dans les immeubles du Toronto
       Community Housing. Cette mesure d'encouragement aidera à remplacer
       23 000 vieux réfrigérateurs, cuisinières et machines à laver par de
       nouveaux appareils certifiés EnergyStar et à rénover 19 immeubles
       avec des produits d'éclairage efficaces sur le plan énergétique,
       notamment les installations d'éclairage des immeubles, des ampoules
       fluorescentes compactes et des gradateurs de lumière.

    -  Programme Fridge Bounty de Hydro Ottawa
       En 2005, 500 foyers ont pu se débarrasser de vieux réfrigérateurs et
       congélateurs inefficaces dans le cadre du programme, ce qui a permis
       d'économiser 600 000 kWh par année. Ce service public a lancé son
       deuxième programme d'enlèvement des vieux réfrigérateurs, qui a pour
       objectif de retirer 1 000 vieux réfrigérateurs supplémentaires du
       réseau d'électricité, afin de réaliser des économies annuelles
       estimées à 1 200 000 kWh - soit suffisamment d'électricité pour
       alimenter 133 foyers annuellement.

    Also available in English.

                             www.energy.gov.on.ca
    >>



Communiqué envoyé le 13 juin 2006 à 14:42 et diffusé par :