Le Lézard

Bureau d'accréditation des pêcheurs et des aides-pêcheurs du Québec - YVON VALLIERES ANNONCE QUE LE GOUVERNEMENT FEDERAL DONNERA SUITE A LA REVENDICATION DU QUEBEC



QUEBEC, le 13 juin /CNW/ -- QUEBEC, le 13 juin /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable du Centre-du-Québec et député de Richmond, M. Yvon Vallières, est heureux d'annoncer que son homologue fédéral, l'honorable Loyola Hearn, apportera des modifications réglementaires visant à reconnaître le statut du Bureau d'accréditation des pêcheurs et des aides-pêcheurs du Québec (BAPAP). Ainsi, à la suite de ces modifications réglementaires qu'apportera le gouvernement fédéral, le BAPAP sera dorénavant le seul organisme accrédité qui permettra aux pêcheurs de s'enregistrer afin d'obtenir leur permis de pêche.

Alors que le ministre Yvon Vallières demandait cette reconnaissance le 18 mai dernier, le ministre fédéral lui a confirmé par écrit, le 12 juin, qu'il entendait donner une suite favorable à cette requête.

"Je salue la décision de mon homologue, qui aura compris l'importance de ce dossier pour l'industrie québécoise des pêches , a mentionné M. Vallières. Grâce à ces modifications, le BAPAP pourra atteindre les objectifs qu'il s'est fixés et assurer pleinement son développement."

Le mandat du BAPAP est d'élaborer et de mettre en oeuvre un régime de reconnaissance de la compétence professionnelle des pêcheurs et des aides- pêcheurs. A cet effet, celui-ci délivre des certificats attestant l'aptitude des demandeurs à exercer le métier de pêcheur ou d'aide-pêcheur, selon les exigences professionnelles de la pêche commerciale.

Cette annonce du ministre Yvon Vallières a été faite alors qu'un projet visant à instaurer de nouvelles règles de fonctionnement pour le BAPAP est présentement à l'étude devant la Commission de l'agriculture, des pêcheries et de l'alimentation à l'Assemblée nationale. Ce projet de loi propose de simplifier et d'alléger le cadre de gestion de cet organisme qui, par ailleurs, n'aurait plus un statut gouvernemental.

"Cette décision répond à une demande formulée à de nombreuses reprises par l'industrie québécoise de la capture et par le gouvernement du Québec. Nous aurons obtenu, sous notre gouvernement ce changement important pour l'industrie des pêches", a conclu le ministre Yvon Vallières.

-%SU: AGR,SPT

-%RE: 01


Communiqué envoyé le 13 juin 2006 à 12:23 et diffusé par :