Le Lézard

La CSN dénonce le recours au bâillon



MONTREAL, le 13 juin /CNW/ -- MONTREAL, le 13 juin /CNW Telbec/ - "Une fois de plus le gouvernement Charest met fin à une session parlementaire en usant d'un coup de force à l'égard des opposants à ses projets de loi, et c'est encore une fois de trop", déclare Claudette Carbonneau, présidente de la CSN.

Pour la CSN, la façon de faire du gouvernement Charest est tout à fait inacceptable. "Dans nos démocraties, l'utilisation du bâillon devrait être une exception. Malheureusement, le gouvernement Charest est en train d'en faire sa marque de commerce. Session après session, il présente des projets de loi qui soulèvent de vives controverses, il en force l'adoption, et ce, peu importe la nature des projets de loi, les conséquences qui en découlent et l'urgence de procéder à leur adoption", affirme Claudette Carbonneau. Par son recours constant au bâillon, depuis l'automne 2003, le gouvernement libéral procède à un détournement de sens de la démocratie parlementaire.

"La société québécoise s'est dotée, au cours des dernières décennies, de divers mécanismes qui ont permis et favorisé le développement de consensus. Notre passé récent démontre également que la population québécoise s'engage de plus en plus sur la voie de la participation citoyenne. Pourtant, l'action et l'attitude du gouvernement Charest vont complètement à l'encontre de ces principes. Quant à nous, il ne peut continuer de gouverner ainsi. Les sondages sont clairs, c'est un autre type de leadership que les Québécoises et les Québécois attendent de leur gouvernement", de conclure la présidente CSN.


Communiqué envoyé le 13 juin 2006 à 12:14 et diffusé par :