Le Lézard

CSQ et les travaux parlementaires à Québec - La CSQ dénonce l'utilisation abusive du bâillon par le Parti libéral



MONTRÉAL, le 12 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 12 juin /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) dénonce l'intention du gouvernement d'utiliser, une fois de plus, le bâillon pour faire passer ses projets de loi contestés. "Décidément, la seule façon de faire de ce gouvernement pour en arriver à ses fins est de bâillonner l'Assemblée nationale. Plutôt que de privilégier des compromis et des consensus, il préfère imposer ses décisions sans d'autres solutions de rechange", de souligner le président de la CSQ, Réjean Parent.

La Centrale constate que plutôt que de faire face à la musique, le gouvernement de Jean Charest préfère plaider l'urgence pour adopter ces projets de loi contestés. Encore une fois, il règle les conditions de travail d'un groupe de travailleuses et de travailleurs du secteur public en imposant plutôt qu'en négociant. "Où est l'urgence de faire adopter le projet de loi qui concerne les conditions de travail des médecins spécialistes ou la privatisation du mont Orford ?", de dire Réjean Parent.

La CSQ demande au gouvernement de faire un geste significatif et de terminer, pour une fois, la prochaine session parlementaire dans le respect des individus, de ses employées et de ses employés et dans celui de l'Assemblée nationale. "L'utilisation abusive du bâillon est une tache à la démocratie et au parlementarisme québécois. Cette façon de faire du gouvernement est inacceptable, ce non-respect des institutions est déplorable et témoigne de sa volonté de faire de l'exception une règle établie en passant par-dessus bord les principes mêmes de la démocratie", de conclure le président de la CSQ.


Communiqué envoyé le 13 juin 2006 à 10:24 et diffusé par :