Le Lézard

L'enquête de Manpower sur les perspectives d'emploi prévoit un climat de recrutement solide au Canada pour le troisième trimestre de 2006



TORONTO, le 13 juin /CNW/ -- TORONTO, le 13 juin /CNW/ - Les employeurs canadiens s'attendent à un climat de recrutement solide pour la période de juillet à septembre 2006 selon les derniers résultats de l'enquête prospective la plus vaste au monde sur les perspectives d'emploi effectuée par Manpower.

L'enquête menée auprès de plus de 1 700 employeurs canadiens révèle que 35 pour cent prévoient accroître leurs effectifs alors que six pour cent prévoient des coupures, soit un taux net d'emploi potentiel de 29 pour cent. Par contre, 57 pour cent des répondants n'envisagent aucun changement et deux pour cent n'ont pas encore fixé leurs intentions en matière de dotation.

Une fois les variations saisonnières éliminées des résultats de l'enquête, le taux net d'emploi potentiel de 19 pour cent représente une baisse de deux pour cent par rapport au dernier trimestre; cependant, les prévisions de recrutement demeurent inchangées par rapport à la même période de l'année dernière.

"Le taux net d'emploi potentiel pour ce trimestre indique que les activités de recrutement solides que nous avons vues au cours du dernier trimestre continueront," affirme Lori Rogers, vice-présidente et directrice générale de Manpower Canada. "Les employeurs nous disent qu'au cours des trois prochains mois ils continueront à augmenter leurs effectifs au même rythme que la période précédente."

"Le climat de recrutement dans l'Ouest canadien et le Canada atlantique est mieux que les prévisions à l'échelle nationale," ajoute madame Rogers. "Les employeurs dans l'Ouest canadien annoncent un climat de recrutement dynamique avec un taux net d'emploi potentiel de 41 pour cent tout comme le font les employeurs du Canada atlantique avec un taux net d'emploi potentiel de 40 pour cent. Les employeurs en Ontario s'attendent à un climat de recrutement actif avec un taux net d'emploi potentiel de 27 pour cent. Alors que le Québec est dépassé par les autres régions, les employeurs de cette région font encore preuve d'optimisme et prévoient un taux net d'emploi potentiel de 13 pour cent."

Parmi les 10 secteurs d'activités sondés, ce sont les employeurs dans le secteur des mines qui annoncent les résultats les plus prospères pour la période de juillet à septembre 2006 avec un taux net d'emploi potentiel de 28 pour cent. Les employeurs dans les secteurs du commerce de gros et de détail et des services prévoient également un trimestre plein d'entrain pour les deux secteurs avec un taux net d'emploi potentiel de 24 pour cent. Les employeurs dans le secteur de l'Administration publique annoncent un troisième trimestre sain pour 2006 avec un taux net d'emploi potentiel de 22 pour cent. Les employeurs des secteurs des finances, assurances et immobilier ainsi que du transport et des services publics prévoient un trimestre solide avec des taux nets d'emploi potentiel de 21 et 20 pour cent respectivement.

Construction

Les employeurs dans le secteur de la construction s'attendent à un rythme de recrutement respectable avec un taux net d'emploi potentiel désaisonnalisé de 14 pour cent. Il s'agit là d'une baisse par rapport au dernier trimestre alors que le taux net d'emploi potentiel était de 17 pour cent et d'une baisse de un pour cent comparativement à la même période de l'année dernière.

Éducation

Les employeurs dans le secteur de l'éducation prévoient un trimestre favorable avec un taux net d'emploi potentiel désaisonnalisé de 19 pour cent. Il s'agit d'une baisse de quatre pour cent par rapport au trimestre précédent alors que le taux net d'emploi potentiel était de 23 pour cent. Ce résultat représente une augmentation de six pour cent comparativement à la même période de l'année dernière.

Finances, assurances et immobilier

Les employeurs dans le secteur des finances, assurances et immobilier prévoient un climat de recrutement solide avec un taux net d'emploi potentiel désaisonnalisé de 21 pour cent. Ce taux représente une baisse de 5 pour cent par rapport au trimestre précédent, mais une augmentation de quatre pour cent par rapport à la même période de l'année dernière.

Fabrication de biens durables

Les employeurs dans le secteur de la fabrication de biens durables prévoient un trimestre respectable avec un taux net d'emploi potentiel de 13 pour cent, une fois les variations saisonnières éliminées. Ce taux représente une augmentation de un pour cent par rapport au trimestre précédent et une baisse par rapport à la même période de l'année dernière alors que le taux net d'emploi potentiel était de 17 pour cent.

Fabrication de biens non durables

Les employeurs dans le secteur de la fabrication de biens non durables prévoient un climat de recrutement modéré avec un taux net d'emploi potentiel désaisonnalisé de huit pour cent. Il s'agit là d'une baisse de un pour cent par rapport au dernier trimestre et d'une baisse de quatre pour cent comparativement au taux net d'emploi potentiel déclaré à la même période de l'année dernière.

Industrie minière

Les employeurs dans l'industrie minière prévoient un troisième trimestre solide avec un taux net d'emploi potentiel de 28 pour cent, une fois les variations saisonnières éliminées. Les prévisions de recrutement dans ce secteur ont chuté de trois pour cent par rapport au dernier trimestre. Il s'agit du taux net d'emploi potentiel le plus bas enregistré dans le secteur depuis le deuxième trimestre de 2005 alors que le taux net d'emploi potentiel était de 19 pour cent.

Administration publique

Les employeurs dans le secteur de l'Administration publique prévoient un climat de recrutement actif avec un taux net d'emploi potentiel de 22 pour cent. Les prévisions de recrutement ont diminué de six pour cent par rapport au trimestre précédent et sont égales à celles de l'année dernière.

Services

Les employeurs dans le secteur des services s'attendent à un climat de recrutement solide pour le prochain trimestre avec un taux net d'emploi potentiel désaisonnalisé de 24 pour cent. Il s'agit là d'une augmentation de deux pour cent par rapport au dernier trimestre alors que le taux net d'emploi potentiel était de 22 pour cent et d'une augmentation de six pour cent par rapport à la même période de l'année dernière.

Transport et services publics

Les employeurs dans le secteur du transport et des services publics prévoient un solide taux net d'emploi potentiel désaisonnalisé de 20 pour cent. Il s'agit là d'une légère baisse par rapport au dernier trimestre alors que le taux net d'emploi potentiel était de 22 pour cent ainsi que d'une augmentation de trois pour cent comparativement à la même période de l'année dernière.

Commerce de gros et de détail

Les employeurs dans le secteur du commerce de gros et de détail prévoient une saine conjoncture de l'emploi durant le troisième trimestre de 2006, avec un taux net d'emploi potentiel de 24 pour cent. Les résultats du secteur ont chuté de trois points de pourcentage par rapport au dernier trimestre et sont identiques à ceux de la même période de l'année dernière.

À propos de l'enquête

L'enquête de Manpower sur les perspectives d'emploi est menée trimestriellement dans le but de mesurer les intentions des employeurs d'augmenter ou de diminuer leurs effectifs au cours du trimestre suivant. Il s'agit de l'enquête prospective la plus vaste au monde en matière d'emploi, demandant aux employeurs de prévoir les possibilités d'emploi au cours du trimestre suivant. L'enquête a été menée depuis plus de 40 ans et elle est l'une des enquêtes les plus fiables sur les activités reliées à l'emploi dans le monde. L'enquête est menée auprès de plus de 1 700 employeurs des secteurs public et privé dans 43 marchés partout au pays et est considérée comme un indicateur économique hautement respecté. La marge d'erreur de l'enquête canadienne est de +/- 2,4 pour cent.

À propos de Manpower Inc.

Manpower Inc. (NYSE: MAN) est un chef de file mondial dans l'industrie des services d'emploi, créant et fournissant des services qui permettent à nos clients de réussir dans le monde évolutif du travail. Évaluée à 16 milliards de dollars, l'entreprise offre aux employeurs une gamme de services couvrant le cycle complet de l'emploi et des affaires, y compris le recrutement permanent, temporaire et contractuel; l'évaluation et la sélection des employés; la formation; la réorientation; la sous-traitance et la consultation. Grâce à son réseau mondial, formé de 4 400 bureaux dans 72 pays et territoires, Manpower est en mesure de répondre tous les ans aux besoins de ses 400 000 clients, constitués de petites et moyennes entreprises qui ?uvrent dans tous les secteurs d'activités ainsi que des plus grandes entreprises multinationales dans le monde. Le travail de Manpower se concentre à augmenter la productivité en améliorant la qualité et l'efficacité et en réduisant les coûts, et ce, dans l'ensemble de sa main-d'?uvre, permettant ainsi à ses clients de se concentrer sur leurs activités fondamentales. Manpower Inc. offre ses services par l'entremise de cinq marques : Manpower, Manpower Professional, Elan, Jefferson Wells et Right Management. De plus amples renseignements sur Manpower Inc. sont disponibles sur le site www.manpower.com.

Alors que Manpower Canada fête son 50e anniversaire, au Canada, les services de dotation en personnel de Manpower par le biais de son réseau de plus de 50 bureaux incluent les secteurs administratifs et industriels ainsi que le personnel de métiers spécialisés et de centres d'appels, de même que l'affectation de professionnels contractuels dans les domaines de la technologie de l'information, des sciences, des finances, de l'ingénierie, des télécommunications et autres secteurs spécialisés sous la marque Manpower Professional. Vous pouvez trouver plus de renseignements concernant la société sur les sites Web de Manpower Canada, manpower.ca et manpowerprofessional.ca.


Communiqué envoyé le 13 juin 2006 à 06:45 et diffusé par :