Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Santé

Gene Codes Forensics propose un logiciel qui facilitera l'identification des victimes de l'Holocauste dans le cadre du projet DNA Shoah



ANN ARBOR, Michigan, June 12 /PRNewswire/ --

M-FISys, le système de comparaison d'ADN mis au point après le 11 septembre 2001 pour s'attaquer à l'immense problème d'identification des restes humains retrouvés dans les décombres du World Trade Center reprend du service avec pour objectif, cette fois, de permettre l'identification des dépouilles des victimes de l'Holocauste. Cette démarche entre dans le cadre du projet DNA Shoah, récemment annoncé. M-FISys (prononcer << Emphasis >>), est l'acronyme de << Mass-Fatality Identification System >> (Système d'identification des victimes en grand nombre), de la société Gene Codes Forensics (GCF), filiale à 100 % de la Gene Codes Corporation (Ann Arbor, Michigan).

Le projet DNA Shoah a été présenté il y a peu à l'occasion de la réunion de la Human Genome Organization à Helsinki, Finlande. Initié par Syd Mandelbaum, lui-même le fils de deux survivants de l'Holocauste, son intention est de permettre aux familles ayant perdu des proches pendant la Shoah de faire leur deuil une fois pour toutes. En atteignant un grand nombre de survivants, ainsi que leurs familles, qui peuvent fournir des échantillons d'ADN, il pourrait être possible d'identifier de nombreux restes encore enfouis à travers toute l'Europe. Par ailleurs, il pourrait être possible de réunir quelques uns des 10 000 orphelins de l'Holocauste, envoyés en Israël et dans d'autres pays à l'issue de la guerre, avec les membres de leurs familles ayant survécu.

M-FISys est la première solution logicielle qui permet aux spécialistes de la police scientifique d'utiliser simultanément toutes les méthodes actuellement disponibles en matière d'identification médico-légale par l'ADN, y compris les analyses STR, Y-STR, ADNmt et SNP. La possibilité d'utiliser l'ADN mitochondrial fait de M-FISys un outil particulièrement approprié pour le projet Shoah, dans la mesure où l'ADNmt est l'ADN le plus fréquemment récupérable à partir d'échantillons anciens ou fortement dégradés. M-FISys a été utilisé avec succès à New York City, où il a permis de détecter 80 nouvelles correspondances et d'identifier 55 nouvelles victimes le 13 décembre 2001, premier jour de son utilisation. Il est encore en service depuis. Le processus d'élaboration de M-FISys a été exposé dans l'article << Soul Searching >> (Chercheur d'âmes) publié dans la revue Bio-IT World en septembre 2003.

Depuis 2001 M-FISys ne cesse d'être étendu et amélioré. Il a été utilisé pour identifier, grâce à leur ADN, les victimes de crashes aériens ainsi que celles du tsunami de 2004, en Asie. Plusieurs gouvernements en ont acquis la licence pour leur usage national.

En plus du logiciel M-FISys, les équipes de GCF tiendront lieu de consultants sur le projet DNA Shoah. << Nous avons développé une expertise considérable dans le domaine de l'organisation de données dont le but est d'identifier des restes humains à grande échelle >>, a déclaré Mike Hennessy, Directeur des Services de réponse aux catastrophes chez Gene Codes Forensics. << Nous avons une expérience de terrain dans la gestion de ce type d'opérations. Nous sommes honorés que l'on nous ait demandé d'apporter nos connaissances et notre expérience à un projet aussi important >>.

Le Président et fondateur de Gene Codes, Howard Cash, a ajouté : << Je pense que le projet DNA Shoah aura un effet très positif, au moment où les survivants et leurs descendants vieillissent et disparaissent. J'ai lu que le Premier Ministre britannique William Gladstone avait déclaré : << Montrez-moi comment une nation ou une communauté se préoccupe de ses morts et j'évaluerai avec une précision toute mathématique leur compassion, leur respect des lois de leur pays et leur loyauté envers de grands idéaux >>. Il s'agit là d'une opportunité pour notre communauté d'offrir une dernière marque de respect et de dignité à un peuple qui a tant souffert >>.

À propos de Gene Codes Forensics

Gene Codes Forensics est une filiale à 100 % de Gene Codes Corporation, une société de développement de logiciels de bio-informatique basée à Ann Arbor (Michigan). GCF conçoit des logiciels d'analyse ADN qui équipent actuellement les laboratoires d'identification ADN des forces militaires et du FBI. En associant les techniques de programmation les plus modernes, des normes de qualité rigoureuses et un dialogue ouvert avec les scientifiques confrontés aux véritables défis médico-légaux, les outils GCF apportent aux spécialistes de la police scientifique qui travaillent sur le terrain un soutien complet dans le domaine de l'identification par l'ADN.

Pour plus de renseignements sur Gene Codes Forensics et M-FISys, merci de contacter Gene Codes Forensics au +1-734-769-7249, ou au +1-800-497-4939, ou Howard Cash au +1-734-945-2600 (portable), ou d'envoyer un email à howardc@genecodes.com.

À propos du projet DNA Shoah

L'objectif du projet DNA Shoah est de créer une base de données génétique qui permettra d'identifier les victimes de l'Holocauste de la Seconde Guerre Mondiale. Une grande partie des plus de 6 millions de Juifs massacrés a été enterrée dans des fosses communes plutôt que brûlée. L'Europe continue à mettre ces fosses à jour. Les techniques modernes des laboratoires de criminalistique pourraient permettre de déterminer les profils ADN de nombreux restes qui y étaient inhumés. En les comparant à des profils ADN obtenus à partir de survivants encore en vie et de leurs proches, un grand nombre de victimes pourrait être identifié, ce qui favoriserait la réunion des familles et permettrait à ceux qui ont perdu des proches à cette occasion de faire leur deuil.

Pour plus d'informations sur le projet DNA Shoah, contactez le +1-516-295-0670 ou envoyez un email à sydmandelbaum@att.net.

http://www.genecodes.com

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Les représentants et représentantes des médias sont prié.es de noter que le député de Mercier, Amir Khadir, sera présent au grand rassemblement contre l'esclavage en Libye qui se tiendra ce samedi, à midi, au parc Toussaint Louverture à Montréal....

15 déc 2017
Exploration Typhon Inc. (la «société») annonce la clôture d'un Placement Privé sans courtier par l'émission de 2 610 000 actions accréditives ordinaires à un prix de 0,06$ l'action, de 290 058 actions ordinaires à un prix de 0,06$ et de 2 900 058...

15 déc 2017
Ressources Québec inc. (« RQ »), agissant à titre de mandataire du gouvernement du Québec, a vendu aujourd'hui 14 705 882 actions ordinaires de Nemaska Lithium inc. (« Nemaska ») au prix de 1,82 $ par action, pour une contrepartie totale de...

15 déc 2017
Alimentation Couche-Tard inc. (« Couche-Tard ») annonce qu'elle a obtenu l'autorisation de la Federal Trade Commission (« FTC ») des États-Unis pour procéder à l'acquisition de tous les titres de participation émis et en circulation de...

15 déc 2017
Deux leaders du secteur des technologies supersoniques, Aerion et Lockheed Martin , ont annoncé aujourd'hui la signature d'un protocole d'accord (PA) visant à définir un processus officiel et régulé pour explorer la faisabilité du développement...

15 déc 2017
Depuis 1997, Québec et Espoo (Finlande) sont devenues les villes d'adoption de 40 créateurs québécois et finlandais qui ont participé au programme d'échanges d'artistes et d'ateliers-résidences entre le Conseil des arts et des lettres du Québec et la...




Communiqué envoyé le 12 juin 2006 à 18:25 et diffusé par :