Le Lézard

Escalade dans la lutte pour la transparence à Postes Canada et pour le maintien des routes rurales et des établissements postaux - Les ministres fédéraux Cannon et Verner visés simultanément à Québec et Buckingham



OTTAWA, le 12 juin /CNW/ -- OTTAWA, le 12 juin /CNW Telbec/ - Près de 75 personnes, dont plusieurs employées et employés du Centre de tri de Québec, ont tenu une manifestation devant les nouveaux bureaux de circonscription de la ministre Josée Verner, boulevard Pierre-Bertrand à Québec, ce lundi le 12 juin 2006 à midi. En même temps, plus de 500 km plus loin, à Gatineau (secteur Buckingham), le bureau de circonscription du ministre Cannon, responsable de Postes Canada, était lui aussi la cible d'une manifestation éclair.

Le Centre de tri de Québec perd aujourd'hui au profit de Montréal le courrier issu de dizaines de codes postaux des régions de Beauce, Bois-Francs et Basse-Côte-Nord, dans le cadre de la troisième phase du plan de fermeture de Postes Canada. À Québec, la manifestation a illustré le transfert des codes postaux vers Montréal par un sketch de rue. Ils ont également remis au personnel de la ministre Verner une reproduction sur gâteau du Centre de tri de Québec et un agrandissement de la lettre par laquelle elle s'était engagée à revoir la décision de Postes Canada.

"Nous avons illustré aujourd'hui, de façon colorée et imagée, les risques associés à cette décision de Postes Canada, explique Bernard Bruyère, président de la section locale du STTP. Mme Verner s'était engagée à reconsidérer la décision de Postes Canada de fermer le Centre de tri, ajoute-t-il, une décision qu'elle avait qualifiée de "pure et froide rationalisation". Nous sommes donc allés pendre avec elle la crémaillère à ses nouveaux bureaux et lui rappeler ses engagements préélectoraux."

Une autre manifestation a visé simultanément le ministre responsable des Postes, Lawrence Cannon, dans ses bureaux de la municipalité de Buckingham, dans l'Outaouais québécois. Un détective géant, une marionnette munie de sa loupe grand format, s'y est présenté à la recherche des plans secrets de Postes Canada.

Ces actions imagées traduisent l'impatience grandissante devant le retard que met le gouvernement conservateur à intervenir pour faire cesser les fermetures de routes rurales et d'établissements, comme le Centre de tri de Québec, et pour forcer Postes Canada à publier ses plans stratégiques.

"Postes Canada ferme des routes rurales et des établissements, élimine des emplois sans rendre de comptes à personne et refuse de dévoiler ses plans, explique Carl Girouard, porte-parole de la section locale de l'Outaouais du STTP. M. Cannon sait-il des choses que nous ne savons pas? Comme actionnaire de Postes Canada, la population a le droit de savoir. M. Cannon doit forcer Postes Canada à la transparence", ajoute-t-il.

Selon Denis Lemelin, second vice-président national du Syndicat : "Il s'agit pour nous de l'action de la dernière chance. Si nous n'obtenons pas d'ici une semaine les plans stratégiques de Postes Canada, nous aurons recours à la désobéissance civile pour perquisitionner le siège social de la Société canadienne des postes, à Ottawa. Je serai moi-même arrêté, s'il le faut, explique-t-il. Postes Canada doit la transparence à la population et nous ne baisserons pas les bras."

Photos et entrevues sur demande.


Communiqué envoyé le 12 juin 2006 à 17:41 et diffusé par :