Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé

Faible intérêt pour les options thérapeutiques proposées contre les allergies aux piqûres d'insectes



VIENNE, Autriche, June 12 /PRNewswire/ --

- Mieux informer les patients

Une allergie au venin d'insecte peut être mortelle. La bonne nouvelle est que cette affection réagit bien au traitement. Les patients auxquels on administre un traitement étiologique sous la forme d'une immunothérapie spécifique (ITS) ont presque 100 % de chances de guérison. "Malgré sa tolérance et son efficacité prouvées, l'intérêt pour l'ITS est beaucoup trop faible. C'est probablement parce que les patients ne sont pas assez bien informés," a conclu Franziska Ruëff, spécialiste de l'allergie au venin d'insecte au sein du service de dermatologie de l'Hôpital Universitaire de Munich, lors de sa présentation dans le cadre du 25ème Congrès de l'Académie européenne d'allergologie et d'immunologie clinique (AEAIC) organisé à Vienne.

Les allergies au venin d'insecte sont dues à une réaction immunitaire excessive, généralement à une piqûre de guêpe ou d'abeille. Les effets possibles comprennent une démangeaison et un érythème sur la paume des mains et la plante des pieds, des difficultés respiratoires, des vertiges et des nausées. Certaines personnes allergiques développent un choc anaphylactique qui met en jeu le pronostic vital. Un dosage des anticorps spécifiques IgE et des tests de la piqûre permettraient de dépister une sensibilisation au venin d'insecte chez près de 25 % de la population européenne. Cinq % de la population développent des symptômes graves, voire mortels. Les prévalences observées des allergies au venin d'insecte s'étalent de 0,34 % à 7,5 % dans différentes régions d'Europe.(1) En dépit des effets potentiellement mortels, seule une personne allergique sur cinq suit une immunothérapie spécifique (ITS) pour traiter cette affection.

Franziska Ruëff a présenté des données tirées d'un essai international multicentrique et observationnel consacré aux approches diagnostiques et thérapeutiques retenues dans un certain nombre de pays européens. Cet essai a fait apparaître des disparités régionales en termes de répartition des allergies au venin de guêpe et d'abeille et des disparités relatives à la tolérance des produits anti-histaminiques utilisés. Les allergies au venin de guêpe sont plus courantes en Allemagne, tandis que l'incidence des réponses positives au test de la piqûre pour détecter les allergies au venin d'abeille est supérieure en Autriche et en Suisse. L'essai a également démontré que les produits utilisés dans le cadre de l'ITS de l'allergie au venin d'abeille sont moins bien tolérés et moins efficaces que les produits utilisés dans le cas des allergies au venin de guêpe. "Les statistiques sur l'efficacité et la tolérance de l'ITS diffèrent dans différents pays européens. Il existe également des différences considérables dans les approches thérapeutiques employées. Cela pourrait expliquer l'attitude plus réservée vis-à-vis de l'ITS observée dans certains pays, tels que la Suisse, l'Autriche, et même le sud de l'Allemagne," a déclaré Franziska Ruëff. L'un des résultats surprenants de l'étude était la réticence très marquée des personnes allergiques à rechercher un traitement, notamment de la part des personnes présentant les facteurs de risque les plus élevés. "Seuls 80 % des personnes atteintes d'allergies au venin d'insecte ayant participé à nos essais étaient disposées à suivre ce traitement qui pourrait leur sauver la vie. Des informations plus complètes et de meilleure qualité concernant les risques et les options thérapeutiques fournies par les médecins de premier secours permettraient de remédier à ce problème," a remarqué Franziska Ruëff, l'allergologue de l'Hôpital de Munich.

(1) Biló BM, Ruëff F, et al. Diagnosis of Hymenoptera venom allergy, Allergy 2005: 60: 1339-1349

    
    Service presse du Congrès 2006 de l'AEAIC
    c/o MasterMedia
    Julia Loncar
    Bodelschwinghstr. 17
    D-22337 Hambourg
    Allemagne
    Téléphone: +49-40-507113-35
    Fax: +49-40-504783
    E-mail: loncar@mastermedia.de

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:12
L'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a rendu public  aujourd'hui sa recommandation concernant SPINRAZAMC (nusinersen), le premier et le seul traitement s'étant avéré efficace contre l'amyotrophie spinale (AS) et...

à 11:01
Par l'entremise du Programme de soutien à la valorisation et au transfert (PSVT), du Programme Exportation (PEX) et de la mesure Premier brevet, le gouvernement du Québec accorde 161 917 $ pour appuyer trois entreprises de Sherbrooke, soit Immune...

à 10:57
Depuis plusieurs années, des entrepreneurs privés ont inondé les municipalités de boîtes de récupération de vêtements. Cette situation a forcé les municipalités à réglementer la présence des boîtes sur leur territoire. Les organisations légitimes se...

à 10:45
Le gouvernement du Québec attribue, par l'entremise du programme Créativité Québec, un prêt de 2 150 000 $ à la startup montréalaise OSSimTech pour appuyer la réalisation d'un projet évalué à près de 3,3 millions de dollars. L'initiative vise la...

à 10:45
À l'heure où la simulation est devenue le cadre de référence pour la formation des professionnels de la santé, le gouvernement du Québec, par l'entremise du programme Créativité Québec, investit 2,15 millions $ dans OSSimTech, nouveau maillon de...

à 09:44
La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) et le Syndicat des professionnelles et professionnels de l'Ouest de Montréal (SPPOM-CSQ), ont conclu jeudi le 14 décembre dernier une entente de principe à la...




Communiqué envoyé le 12 juin 2006 à 15:30 et diffusé par :