Le Lézard

Stratégie d'action pour la formation professionnelle et technique - Les chambres de commerce participeront à la concertation afin de favoriser un meilleur arrimage entre la formation et les besoins des entreprises



MONTRÉAL, le 12 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 12 juin /CNW Telbec/ - La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est très heureuse de s'associer au ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport dans le cadre de sa Stratégie d'action pour la formation professionnelle et technique, notamment en se servant de la mobilisation de son vaste réseau de 164 chambres de commerce afin de favoriser un partenariat plus soutenu entre les milieux d'enseignement et d'affaires dans toutes les régions du Québec.

"La globalisation des marchés, combinée aux changements démographiques, place le Québec devant un défi de taille que nous nous devons de relever collectivement. Aujourd'hui plus que jamais, il est donc essentiel que les entreprises puissent disposer d'une main-d'?uvre qualifiée, motivée, compétente et innovante. Pour ce faire, le milieu éducatif doit être stimulant, générateur d'espoir et adapté aux milieux de vie afin d'assurer un modèle d'apprentissage exhaustif, maximisant la création de ponts entre la formation offerte et les besoins des entreprises", de déclarer la présidente-directrice générale de la FCCQ, Françoise Bertrand.

Le dernier colloque Action régions ressources de la FCCQ, tenu en mars dernier, a fait la démonstration que plusieurs initiatives locales ont eu des effets très positifs pour le développement d'un bassin de main-d'?uvre qualifiée en région. Entre autres initiatives, notons la prise en charge par l'entreprise de la formation professionnelle en milieu de travail ainsi qu'un meilleur accompagnement des jeunes entrepreneurs par la mise sur pied de programmes de mentorat. Selon la FCCQ, en profitant des effets de synergie et de mobilisation d'un regroupement tel que celui des chambres de commerce, le gouvernement du Québec se donne les moyens de mettre en réseau les forces et les initiatives respectives de l'ensemble des régions afin que chacune d'elles puisse profiter des meilleures pratiques.

La FCCQ croit également que les leaders socio-économiques régionaux devraient pouvoir exercer une influence sur le choix et la gestion des outils qui peuvent servir à leur développement. Dans cet objectif, il apparaît donc essentiel que l'on permette aux instances de concertation régionale d'être partie prenante au choix des options professionnelles offertes par les commissions scolaires et les cégeps de leur région.

"Il n'y a plus de raison, s'il y en a déjà eues, que les univers scolaires et d'affaires évoluent en vase clos et nous croyons fermement qu'une telle stratégie favorisant une concertation des différents acteurs - qu'ils soient entreprises, chambres de commerce, cégeps ou commissions scolaires - est une formule gagnante pour assurer la compétitivité du Québec", d'ajouter Françoise Bertrand avant de conclure : "c'est dans cet esprit que la FCCQ participe à cette stratégie au niveau national afin de mobiliser l'ensemble des chambres de commerce dans une action concertée au niveau local, afin que les entreprises de toutes les régions du Québec puissent bénéficier d'une main-d'?uvre qualifiée et innovante, condition essentielle dans l'objectif d'un Québec gagnant".

À propos de la FCCQ

Grâce à son vaste réseau de 164 chambres de commerce, la FCCQ représente 57 000 membres exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises au Québec, la FCCQ est l'ardent défenseur des intérêts de ses membres au chapitre des politiques publiques, favorisant ainsi un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.


Communiqué envoyé le 12 juin 2006 à 14:45 et diffusé par :