Le Lézard

Le procureur général annonce la nomination de juges de paix



TORONTO, le 9 juin /CNW/ -- TORONTO, le 9 juin /CNW/ - Le procureur général Michael Bryant annonce la nomination de sept juges de paix, à compter du 21 juin 2006.

"Les juges de paix jouent un rôle de plus en plus important au sein de notre système de justice et ils sont appelés à examiner des questions complexes", a déclaré M. Bryant. "Je suis sûr que ces personnes qualifiées contribueront grandement à la magistrature."

Le juge de paix Gerry Altobello est conseiller municipal de Toronto depuis 1997. Il a rempli plusieurs rôles différents, dont ceux de commissaire de la Toronto Transit Commission, de président du Toronto Planning and Transportation Committee et de membre du Waterfront Reference Group. Il a également été conseiller et maire adjoint de Scarborough avant la fusion.

Récemment, la juge de paix Lena Crawford était membre de la Commission d'appel et de révision des professions de la santé. Elle détient des diplômes de droit de l'Ontario et d'Australie, et une maîtrise en droit, avec spécialisation en propriété intellectuelle d'Osgoode Hall Law School. Elle a exercé le droit dans plusieurs cabinets de Toronto, et a été consultante d'un cabinet d'ingénierie de Hong Kong.

Ces 13 dernières années, le juge de paix Gerry Manno a travaillé comme consultant indépendant en affaires et président d'une société de gestion, fournissant divers services aux entreprises, comme la médiation, l'examen des contrats, des conseils sur les plans d'activités, le marketing et la vente. Auparavant, il a rempli des fonctions de cadre supérieur à la Citibank Canada. Son Honneur Manno a été conseiller régional et vice-président de TV Ontario, ainsi que membre du Oakville Arts Council.

Depuis 2000, la juge de paix Mary Trillis Miller travaille comme clerc d'avocat dans un cabinet d'avocats de Burlington. Elle a aussi travaillé comme adjointe juridique et secrétaire juridique. Elle était co-présidente du Comité directeur des groupes directeurs de la police des Premières nations (GDPPN) à Ottawa, et présidente et membre représentant la communauté de la Six Nations Police Commission à Ohsweken.

Le juge de paix François Pilon est poursuivant provincial depuis 2000, dans plusieurs collectivités de l'Est de l'Ontario. Pendant 20 ans, il a été commis à la Cour des petites créances à Rockland, et depuis 1996 il fournit des services de techniciens juridiques. Il a également été président du conseil et médiateur pour un comité consultatif commercial indépendant d'une banque.

Le juge de paix Duncan Read a ouvert son propre cabinet d'avocat en 2001, représentant des petites entreprises. Il a été juge suppléant à la Cour des petites créances à Toronto, pendant dix ans. En 2002, il a été nommé président du tribunal de révision RPC/SV pour la région d'Oshawa. Son Honneur Read siège au conseil d'administration des Community Justice Alternatives of Durham Region. Il est également vice-président du Durham Region Economic Development Advisory Committee.

Le juge de paix Gerry Solursh est expert-comptable depuis dix ans. Il était auparavant associé d'un cabinet d'experts-comptables. Il a présidé des séances de médiation dans des litiges commerciaux et dans des litiges en vertu de la Loi sur les permis d'alcool. Il a également siégé au conseil d'administration de la Commission des alcools et des jeux de l'Ontario et a été vice-président de la Commission d'appel des enregistrements commerciaux. Son Honneur Solursh était aussi membre du Tribunal de la concurrence.

Le gouvernement s'est engagé à transformer le processus de nomination des juges de paix afin de rendre le système plus ouvert et transparent, et à établir de façon permanente des normes de nomination qui assurent la nomination des candidats les plus qualifiés. En octobre 2005, le procureur général Michael Bryant a déposé la Loi sur l'accès à la justice a été déposée, qui, si elle est adoptée, elle mettra en place un processus de nomination plus ouvert et transparent pour les juges de paix et établira des exigences de qualifications minimales. Le projet de loi se trouve actuellement devant le Comité permanent de la justice.

Ces nominations ont été prises dans le cadre d'un régime de nomination intérimaire, la première étape du plan de réforme du système de justice de paix que le gouvernement a entrepris afin de s'assurer que seuls les candidats les plus qualifiés sont sélectionnés. D'autres nominations de juges de paix devraient avoir lieu au cours des prochains mois.

    <<
    Available in English

                      www.attorneygeneral.jus.gov.on.ca
    >>



Communiqué envoyé le 9 juin 2006 à 14:16 et diffusé par :