Le Lézard

Énergie éolienne - LE GOUVERNEMENT DOIT MAINTENANT METTRE DE L'ORDRE DANS LE DÉVELOPPEMENT ANARCHIQUE DE L'ÉOLIEN



QUÉBEC, le 9 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 9 juin /CNW Telbec/ - La députée de Rosemont et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'énergie, Rita Dionne-Marsolais, a questionné le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, aujourd'hui à l'Assemblée nationale, sur le développement anarchique de l'énergie éolienne et le manque de leadership du gouvernement qui risquent de faire avorter les projets de parcs éoliens tant en Gaspésie que dans l'ensemble du Québec.

"Pour l'opposition officielle, il est acquis depuis longtemps que le Québec a intérêt à développer la filière éolienne. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement du Parti Québécois avait pris l'initiative de lancer un premier appel d'offres en 2003. Maintenant, il faut que le gouvernement s'assure que le développement de l'énergie éolienne se poursuive de façon responsable, respectueuse et durable, dans l'intérêt de tous. Le ministre Corbeil doit assumer ses responsabilités et établir avec ses collègues des Affaires municipales, du Tourisme et de l'Agriculture un encadrement clair qui assure un développement harmonieux de l'éolien. C'est la forme d'énergie la plus efficace pour lutter contre les gaz à effet de serre et l'indifférence, pour ne pas dire l'insouciance, du ministre Corbeil risque de mettre en péril tout le succès de ce potentiel de développement énergétique", a déclaré Mme Dionne-Marsolais.

L'approche du gouvernement libéral de laisser aux entreprises privées la planification des projets de parcs éoliens engendre des irritants tant pour les municipalités, les MRC et les citoyens que pour l'environnement. Cette situation est néfaste pour le développement de cette source d'énergie propre et renouvelable.

"Quand les citoyens auront fermé leurs terres ou leurs villages ou leurs MRC aux promoteurs éoliens, il sera trop tard! Le temps presse. Si le ministre n'assume pas son leadership de façon responsable maintenant, tout le monde va comprendre que c'est une autre promesse en l'air de ce gouvernement et qu'il n'a pas de réelles intentions de développer cette filière énergétique importante pour le Québec de demain", a conclu Mme Dionne-Marsolais.

-%SU: ENV

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 9 juin 2006 à 14:09 et diffusé par :