Le Lézard

Le gouvernement McGuinty continue de protéger l'environnement



TORONTO, le 9 juin /CNW/ -- L'industrie élaborera et financera un programme de réacheminement des

déchets ménagers dangereux et spéciaux, comme les aérosols et la peinture

TORONTO, le 9 juin /CNW/ - Les ménages ontariens auront bientôt des moyens plus efficaces d'éliminer les déchets dangereux et spéciaux courants, comme les solvants de dégraissage et la peinture non utilisée, a annoncé aujourd'hui la ministre de l'Environnement, Laurel Broten.

"Il est dans l'intérêt de tous et de toutes de ne pas éliminer les substances polluantes nocives dans les lieux d'enfouissement, a déclaré Mme Broten. En collaborant avec les municipalités et l'industrie pour augmenter le réacheminement de ces déchets, nous contribuons à protéger l'environnement pour les générations futures."

Le ministère a émis un projet de règlement qui, s'il est adopté, obligerait les fabricants de produits ménagers dangereux et spéciaux de créer et de financer un programme de réacheminement pour des produits précis.

On considère comme dangereux les produits corrosifs, inflammables, réactifs ou toxiques qui arborent un symbole. Les déchets spéciaux, comme la peinture, les contenants sous pression et en aérosol, ainsi que les piles usées, ne sont pas nécessairement nuisibles à l'utilisateur, mais peuvent endommager la santé et l'environnement s'ils ne sont pas manipulés adéquatement.

En attendant que le programme entre en vigueur, on devra continuer de déposer ces produits dangereux aux lieux de ramassage des journées écologiques organisées par les collectivités ou dans les centres de collecte prévus à cet effet. La plupart des municipalités tiennent une liste de ces journées spéciales et des centres de collecte dans leur site web.

On achète chaque année en Ontario environ 46 000 tonnes de produits ménagers dangereux courants. Les déchets de ces produits, comme les restes de peinture et de solvants de dégraissage et les cannettes d'aérosol à moitié vides, doivent être gérés de manière écologique et sûre.

"La boîte bleue est un exemple des partenariats solides que le gouvernement a aidé à créer entre les fabricants et les municipalités, a indiqué Mme Broten. Comme le programme de la boîte bleue financée par l'industrie, cette initiative permettra de réduire la quantité de déchets envoyés dans les décharges et fera économiser de l'argent aux municipalités."

L'organisme Réacheminement des déchets Ontario (RDO), qui élaborera et administrera le programme de réacheminement et son financement, a bien accueilli la nouvelle. Selon Gemma Zecchini, présidente du conseil d'administration de RDO : "Nous pensons qu'il s'agit d'une évolution très positive. Le personnel et le conseil d'administration sont ravis d'accepter ce mandat du ministère de l'Environnement. Nous nous réjouissons d'élaborer, en collaboration avec nos partenaires de l'industrie, un programme qui permettra de gérer ces déchets efficacement et en toute sécurité."

Éliminer les déchets ménagers dangereux des lieux d'enfouissement est l'une des façons dont le gouvernement McGuinty aide les collectivités de l'Ontario et protège la santé de la population et l'environnement de l'Ontario. Le gouvernement a aussi fait ce qui suit :

    <<
    -   Il a interdit l'enfouissement des déchets dangereux non traités en
        Ontario.
    -   Il a fait en sorte d'assainir l'essence en imposant une teneur de
        cinq pour cent d'éthanol dans l'essence, ce qui fera de l'essence de
        l'Ontario l'une des plus propres en Amérique du Nord.
    -   Il a lutté contre la pollution de l'air en fermant la centrale au
        charbon Lakeview.
    >>


Le projet de règlement, intitulé Municipal Hazardous or Special Wastes, est soumis à une consultation publique. On peut consulter le règlement dans le registre environnemental du ministère à www.ene.gov.on.ca/envision/land/wda/mhsw.htm ou en appelant au 1-800-565-4923. Les commentaires sont acceptés jusqu'au 10 juillet.

    <<
    Also available in English.

                              www.ene.gov.on.ca
    >>



Communiqué envoyé le 9 juin 2006 à 13:36 et diffusé par :