Le Lézard

Le SCEP approuve le plan de création d'emplois



NIAGARA FALLS, le 9 juin /CNW/ -- NIAGARA FALLS, le 9 juin /CNW Telbec/ - Le gouvernement de l'Ontario pourrait maintenir des milliers d'emplois dès maintenant en appuyant la création du poste de commissaire à la protection de l'emploi, selon le chef d'un des syndicats les plus grands du secteur privé de la province.

Cec Makowski, vice-président, région de l'Ontario, du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, a qualifié d'"innovatrice, pratique et progressiste" l'initiative dévoilée hier par Queen's Park sous la forme d'un projet de loi d'initiative parlementaire.

"Je sais que s'il avait existé un poste de commissaire à la protection de l'emploi depuis deux ans, nous aurions peut-être pu maintenir des milliers d'emplois uniquement dans le secteur forestier", a déclaré M. Makowski dans un communiqué publié ici aujourd'hui. Plus de 4 000 membres du SCEP travaillant dans le secteur forestier ont été mis en chômage par des fermetures d'usine et des compressions des effectifs.

"Nous ferons tout notre possible pour maintenir des emplois en ces temps difficiles", a ajouté M. Makowski, "mais il faut dire qu'un trop grand nombre d'employeurs ne nous donnent pas l'occasion de présenter des solutions de rechange aux fermetures et aux compressions. La loi proposée hier par le NPD nous garantirait l'occasion de maintenir des emplois avant que les portes de l'usine ne soient fermées pour de bon."

Bob Huget, vice-président administratif du SCEP, région de l'Ontario, a dit que la loi proposée aurait changé les choses dans au moins trois cas récents de fermeture d'usine.

"A Cornwall, à Ottawa et à Smooth Rock Falls, les employeurs ont refusé de discuter des propositions que nous avons présentées pour maintenir les activités des usines. Dans chacun de ces cas, nous avions des propositions réalistes pour maintenir des emplois", a indiqué M. Huget. "Nous aurions pu y arriver s'il y avait eu un commissaire à la protection de l'emploi."

Les dirigeants du SCEP ont exprimé un vigoureux soutien à l'égard du programme de création et de maintien d'emplois rendu public hier par le NPD.

"Il importe que les familles de personnes syndiquées sachent que nous ne sommes pas seuls à lutter pour maintenir des emplois", a déclaré M. Makowski. "Howard Hampton et le NPD donnent un exemple que M. McGuinty et d'autres auraient intérêt à suivre."

"Les membres du SCEP et tous les autres travailleurs et travailleuses de l'Ontario ont besoin d'espoir et d'une vision d'avenir plutôt que des platitudes que débitent trop souvent nos hommes et femmes politiques et nos chefs d'entreprise. Le programme proposé par le NPD prévoit une vision positive et donne l'espoir de voir des changements dont il est un besoin pressant. Le gouvernement devrait mettre ces mesures en oeuvre sur-le-champ."


Communiqué envoyé le 9 juin 2006 à 10:38 et diffusé par :