Le Lézard

LE MINISTRE PHILIPPE COUILLARD REND PUBLIC LE PLAN D'ACTION SUR LA PRÉVENTION ET LE CONTRÔLE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES



QUÉBEC, le 9 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 9 juin /CNW Telbec/ - "Le Québec dispose maintenant d'un plan d'action intégré pour prévenir et contrôler les infections nosocomiales. À la lumière des résultats obtenus dans plusieurs pays, et compte tenu de nos propres succès dans la lutte aux infections à Clostridium difficile, je suis confiant que nous pourrons réduire le nombre d'infections acquises en milieu de soins. En plus d'éviter beaucoup de souffrance aux patients et à leurs proches, cela pourrait se traduire par des économies et par un désengorgement dans nos établissements." C'est ce qu'a déclaré aujourd'hui le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard, qui rendait public le Plan d'action sur la prévention et le contrôle des infections nosocomiales 2006-2009. Il était accompagné pour l'occasion du directeur national de santé publique, le docteur Alain Poirier.

Monsieur Couillard a rappelé que la prévention et le contrôle des infections nosocomiales ne sont pas des préoccupations nouvelles au Québec. Depuis longtemps, les intervenants du réseau de la santé luttent quotidiennement contre ces infections dans les établissements. Un groupe de Surveillance provinciale des infections nosocomiales (SPIN) a été mis en place en 1996, et le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) en 1999. Ces deux instances sont rattachées depuis à l'Institut national de santé publique du Québec.

"L'augmentation du nombre de cas d'infection à Clostridium difficile, en 2003-2004, nous a amené à renforcer les mesures de surveillance, de prévention et de contrôle. Les gestes posés et la mobilisation du réseau ont contribué à une réduction d'environ 40 % de l'incidence des infections à Clostridium depuis cet épisode. Parallèlement à cela, nous avons mis en place un Comité d'examen présidé par monsieur Léonard Aucoin, qui a formulé, en juin 2005, 92 recommandations sur la prévention et le contrôle des infections nosocomiales. Le plan d'action rendu public s'en inspire d'ailleurs largement, tout en s'inscrivant dans la continuité des gestes posés au cours des dernières années, et notamment depuis un an", a expliqué monsieur Couillard.

Le ministre a en effet indiqué que la dernière année a été ponctuée, dans le réseau de la santé et des services sociaux, par une série de mesures à caractère préventif ayant commencé à porter fruit. Des lignes directrices sur l'hygiène et la salubrité ont été mises à la disposition des établissements. Aussi, le réseau a atteint le ratio souhaitable d'une infirmière en prévention par 133 lits de courte durée. De plus, des efforts sont également faits pour atteindre le ratio de 1/250 en longue durée et de 1/100 en milieu universitaire. Quelque 160 infirmières se sont d'ailleurs déjà prévalues d'un programme de formation de l'Institut national de santé publique. D'autre part, le Conseil du médicament a publié plusieurs guides cliniques à l'intention des médecins sur les meilleures pratiques en antibiothérapie, ainsi qu'un guide sur l'utilisation des antibiotiques chez les personnes âgées hébergées en longue durée.

Le plan d'action rendu public aujourd'hui couvre l'ensemble des infections nosocomiales, y compris celles associées :

    <<
    - au Clostridium difficile,
    - au Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM),
    - au Staphylococcus aureus résistant à la vancomycine (SARV),
    - aux entérocoques résistants à la vancomycine (ERV),
    - et aux bactériémies associées aux cathéters vasculaires centraux dans
      les unités de soins intensifs.

    Le docteur Poirier a précisé que le document comporte 25 actions,
regroupées en six volets :

    - un cadre de référence mis à la disposition des établissements en vue de
      l'élaboration de leurs propres programmes de prévention et de contrôle;
    - des systèmes continus de surveillance de l'évolution des infections
      nosocomiales;
    - le soutien aux acteurs, notamment par des activités de recherche, par
      des services de laboratoire et par de la formation sur les meilleures
      pratiques;
    - la clarté et la cohérence des structures;
    - le suivi et l'évaluation;
    - la communication.
    >>


On peut consulter dans Internet le Plan d'action sur la prévention et le contrôle des infections nosocomiales 2006-2009, ainsi que le cadre de référence qui l'accompagne, à l'adresse suivante : www.msss.gouv.qc.ca/nosocomiales

-%SU: SAN

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 9 juin 2006 à 09:00 et diffusé par :