Le Lézard

CSQ et FSE-CSQ - Réaction aux résultats des référendums sur la désaffiliation - Toujours forts



MONTRÉAL, le 8 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 8 juin /CNW Telbec/ - "Il est évident que nous sommes déçus, mais pas découragés des résultats des référendums. Nous souhaitions qu'ils soient différents et nous prenons acte de la décision des membres de sept syndicats de se désaffilier de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et de la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ)", de déclarer le président de la CSQ, M. Réjean Parent et la présidente de la FSE, Mme Johanne Fortier.

"Il est clair que le grand gagnant de cette désaffiliation est le gouvernement Charest, car le morcellement et l'affaiblissement d'une puissante organisation syndicale existant depuis 75 ans ne fait que le servir. Cependant, cette campagne aura contribué à resserrer les liens entre nous, à mobiliser les troupes et à revigorer le militantisme syndical. Nous demeurons forts de nos 160 000 membres", a déclaré M. Parent.

"Il s'agit d'un triste jour pour le syndicalisme enseignant puisque nous demeurons convaincus que la désaffiliation n'était pas la bonne solution. Ce que les votes reflètent, c'est l'important malaise vécu par les membres quant aux grandes difficultés liées aux conditions d'exercice de la profession enseignante. La solution n'est certainement pas de se regrouper dans une plus petite organisation en pensant faire mieux", a déclaré Mme Fortier.

La Centrale et la Fédération avaient bien entendu le message d'insatisfaction des membres et avaient proposé une série de mesures, entre autres, la redéfinition du Comité exécutif sur une base régionale, la création d'un regroupement autonome temporaire, la remise au jeu des postes de l'exécutif de la FSE, la tenue d'un congrès extraordinaire d'orientation, qui ont toutes été rejetées par les syndicats dissidents.

Analyse des résultats à venir

La FSE et la CSQ tiennent à souligner que les résultats référendaires seront analysés de façon plus détaillée au cours des prochains jours et pourraient faire l'objet de contestations.

Un congrès extraordinaire pour revoir nos stratégies

Malgré les résultats d'hier, la CSQ et la FSE maintiennent le cap sur le congrès extraordinaire d'orientation prévu en 2007, où il sera question d'établir de nouvelles stratégies, de nouvelles pratiques et de nouvelles structures.

"Dans l'histoire du syndicalisme, il y a eu plusieurs organisations qui ont connu des coups durs. Nous-mêmes avons connu à certains moments des problèmes internes ou du faire face à des attaques et nous avons à chaque fois démontré notre capacité de rebondissement. Nous sommes absolument convaincus que ce sera la même chose cette fois-ci", de conclure Réjean Parent et Johanne Fortier.

La CSQ et la FSE verront à ce que la suite des choses se fasse le plus correctement possible et discuteront des modalités de désaffiliation avec les présidentes et les présidents de ces syndicats dans les prochains jours.

Rappelons que le Congrès de la CSQ, sous le thème Collectivement pour un monde différent, se déroulera du 26 au 30 juin prochains au Palais des congrès de Montréal.


Communiqué envoyé le 8 juin 2006 à 18:27 et diffusé par :