Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé, Le virus Ebola
Sujets : Économie, Soins de santé / hôpitaux, Gouvernements provinciaux canadiens

Réduction des effectifs en santé publique : moins de surveillance et de prévention



QUÉBEC, le 4 nov. 2014 /CNW Telbec/ - Les compressions en santé publique pourraient coûter cher au Québec, prévient le député et médecin spécialiste, Amir Khadir, suite aux révélations du président de l'Association des médecins en santé communautaire, Dr Yv Bonnier Viger, qui affirmait ce matin que la réduction de 30% des effectifs aura des impacts sur la santé de la population et des retombées financières négatives à moyen terme.

« La santé publique est l'enfant pauvre du système de santé. On y coupe sans vergogne depuis des années. Prétendre que ces nouvelles coupes de personnel ne touchent que l'administration, comme le dit le gouvernement, c'est bien mal connaître la santé publique. Il y a très peu d'administration, mais beaucoup de services à la population et chaque coupe, peu importe le montant, aura des répercussions. Ce que la ministre déléguée aux services sociaux appelle de l'administration est en fait la compilation des cas de maladies à déclaration obligatoire comme le C. difficile et la surveillance et le dépistage de maladies infectieuses comme la grippe! On pourrait amèrement regretter ces coupes si des épidémies de SRAS ou, qui sait, d'Ebola surviennent », déplore le Dr Khadir.

Parce que moins visibles, la prévention et la sensibilisation seront les premières victimes des compressions libérales. «La prévention et la sensibilisation à la bonne santé sont des investissements. Chaque dollar investi en sensibilisation dès la petite enfance permet d'économiser 16 $ dans les soins octroyés à l'âge adulte. Avec le gouvernement libéral, c'est toujours la même chose, de la poudre aux yeux aujourd'hui, de nouvelles factures demain! Ça va contre toute logique! », poursuit le Dr Khadir.

Le député de Mercier prévient le gouvernement que d'autres gestionnaires du réseau suivront les pas du Dr Bonnier Viger, malgré leurs tentatives de musèlement. « Mme Charlebois devrait savoir que la loi donne le droit et exige par devoir aux directions de santé publique d'éclairer la population. Les données scientifiques qu'ils utilisent pour prendre position face aux décisions du gouvernement libéral ne doivent pas être tassées du revers de la main comme le ferait Stephen Harper. »

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

6 jun 2018
92 pays se sont détériorés tandis que 71 pays se sont améliorés entre 2016 et 2017 - le pire résultat au cours des quatre dernières années. Au cours des dix dernières années, la croissance du PIB des pays qui se sont améliorés en termes de paix...

14 mai 2018
Le Bureau du secrétaire du gouverneur général est ravi d'annoncer les noms des gagnants des Prix du Gouverneur général pour l'innovation (PGGI) de 2018. Ces prix reconnaissent et célèbrent des individus, des groupes et des organismes canadiens...

3 mai 2018
Le Dr Roderick McInnes, président par intérim des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), et le conseil d'administration des IRSC ont annoncé la nomination de la Dre Charu Kaushic à titre de directrice scientifique de l'Institut des...

25 mar 2018
Pour la première fois de leur histoire, les membres du Syndicat des professionnels et professionnelles du Laboratoire de santé publique du Québec (SPPLSPQ-CSQ) déclencheront une grève à compter de demain, pour une durée de trois jours, afin de...

20 mar 2018
En réponse à la flambée de fièvre hémorragique Ebola qui a fait plus de 10?000 morts en Afrique occidentale il y a quatre ans, le Canada et la Chine ont collaboré au développement d'un vaccin contre le virus Ebola. Le vaccin, mis au point par...

14 déc 2017
Merck & Co., Inc. , connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada, a annoncé aujourd'hui que PREVYMIStm (létermovir), qui a été approuvé récemment, devrait être offert au Canada d'ici la fin de décembre 2017. Le produit est...




Communiqué envoyé le 4 novembre 2014 à 19:06 et diffusé par :