Le Lézard

Production d'un DVD bilingue - "Le gouvernement libéral enfreint encore sa propre loi!" - Léandre Dion



QUÉBEC, le 8 juin /CNW/ -- QUÉBEC, le 8 juin /CNW Telbec/ - Le député de Saint-Hyacinthe et porte-parole de l'opposition officielle en matière de langue française, Léandre Dion, dénonce la production par le gouvernement libéral d'un document d'information bilingue destiné aux entreprises, ce qui contrevient clairement aux dispositions de la Charte de la langue française.

En effet, le ministère du Travail a récemment réalisé un DVD sur la médiation en milieu de travail dont la pochette et le contenu sont bilingues. Or, l'article 15 de la Charte de la langue française stipule que "l'Administration rédige et publie dans la langue officielle ses textes et documents". La loi prévoit toutefois que les documents destinés aux personnes physiques, c'est-à-dire aux citoyens, peuvent être diffusés dans une langue autre que le français, mais uniquement sur demande et pourvu que le français et l'anglais ne soient pas placés sur un même pied. Évidemment, un document bilingue destiné aux entreprises ne répond aucunement à de tels critères d'exception.

"Ce n'est pas la première fois que le gouvernement libéral se place dans l'illégalité vis-à-vis sa propre loi. Ce qui est le plus troublant, c'est que confrontée aux faits, la ministre responsable de la Charte de la langue française, Line Beauchamp, a refusé obstinément d'admettre l'erreur tout en confirmant qu'il ne s'agit pas d'un cas isolé", s'indigne le député.

M. Dion rappelle ainsi la diffusion en version unilingue anglaise, en juin 2005, du document Réaliser le Québec de demain auprès de milliers de foyers, notamment en Outaouais, en Estrie et à Montréal. Malgré les dénégations de la ministre, l'Office de la langue française avait alors confirmé que le gouvernement enfreignait la Charte de la langue française.

Le député s'attend donc à ce que le ministère du Travail rappelle sur-le-champ son DVD et le rende conforme à la loi. Il demande également à la ministre responsable de la Charte de la langue française de s'assurer auprès de ses collègues et des différents ministères qu'une telle situation ne se reproduise plus.

"Je demande à la ministre Beauchamp de prendre enfin ses responsabilités. Si son gouvernement refuse ou tarde à corriger la situation, nous devrons conclure qu'il cherche à bilinguiser les services publics et, qu'au fond, le français n'est plus à ses yeux la langue officielle et commune du Québec", a conclu le député.

-%SU: CLT,LAW

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 8 juin 2006 à 13:05 et diffusé par :