Le Lézard

Exercice 2005-2006 - Investissement Québec : la meilleure performance depuis sa création



MONTRÉAL, le 8 juin /CNW/ -- MONTRÉAL, le 8 juin /CNW Telbec/ - À l'occasion du dépôt du rapport annuel 2005-2006 d'Investissement Québec, le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, M. Raymond Bachand, souligne aujourd'hui la performance exceptionnelle et le rôle majeur de la Société dans le développement économique du Québec.

"Investissement Québec a largement dépassé les objectifs qu'elle s'était fixés et que le gouvernement avait approuvés dans son plan d'affaires. Nous assistons à la meilleure performance de la Société depuis sa création, en 1998. Ces résultats démontrent clairement la réussite de notre politique d'appui à l'entreprise et de partenariat dans le développement des affaires au Québec", a précisé le ministre Bachand.

Démarrer une nouvelle entreprise, accroître la productivité et la compétitivité, conquérir de nouveaux marchés, soutenir l'innovation, assurer la relève, voilà les types de projets qu'Investissement Québec a aidé à concrétiser en 2005-2006. La Société a réalisé 1 455 interventions financières, une augmentation de 17 % par rapport à l'exercice précédent. Elle démontre aussi avec éloquence qu'elle est un partenaire financier de premier rang et ce, dans toutes les régions du Québec. En ce qui a trait aux mesures fiscales, la Société a délivré 267 certificats et attestations et en a renouvelé 2 483, soit 62 % de plus que l'objectif fixé. "Je suis fier de ces résultats, qui traduisent à la fois la pertinence de notre mission et la qualité du travail accompli par l'ensemble du personnel d'Investissement Québec. Au cours du dernier exercice, nous avons appuyé 1 053 entreprises québécoises et étrangères pour des projets d'une valeur estimée de 5,3 milliards de dollars", a déclaré le président-directeur général par intérim, M. André Côté.

Le Fonds d'intervention économique régional (FIER) : mobilisation dans

toutes les régions

Depuis la création des Fonds-Soutien et des FIER-Régions, 32 fonds ont été accrédités. Le conseil d'administration de la société en commandite FIER Partenaires a quant à lui autorisé quatre fonds sectoriels. La participation gouvernementale de 318 millions de dollars dans ces fonds générera des investissements totaux de 682 millions de dollars, et l'apport du secteur privé correspondra à 53 % de ces investissements.

"En facilitant l'accès à du capital de risque, notre gouvernement s'assure que les régions ont les outils nécessaires pour diversifier leur économie et créer des emplois de qualité. La participation des investisseurs régionaux à la création de ces fonds confirme leur volonté de jouer un rôle actif dans le développement des entreprises. C'est exactement dans cet esprit que notre gouvernement a conçu cet outil unique de développement économique, qui fait l'envie de plusieurs pays industrialisés", a indiqué M. Bachand.

"Grâce à cette société en commandite, les entreprises trouvent une source de financement importante pour appuyer le développement de nos secteurs économiques les plus dynamiques et pour réaliser des projets générateurs d'emplois partout au Québec", a précisé le ministre.

Intervention internationale stratégique

Au chapitre de la prospection internationale, la Société a contribué à la réalisation de 59 projets d'investissements étrangers d'une valeur de 1,5 milliard de dollars, soit trois fois plus que la valeur des projets étrangers lors de l'exercice 2004-2005. Ces résultats concordent avec les grandes orientations sectorielles du gouvernement du Québec.

Le ministre Bachand a tenu à rappeler que la politique du gouvernement était d'apporter un soutien constant aux entreprises tout en étant sélectif : "Nous acceptons de partager les risques mais nous tenons à ce que notre participation soit ciblée et stratégique. Nos interventions dans le secteur de l'aéronautique, notamment pour appuyer les projets de Bell Helicopter Textron et de Pratt & Whitney Canada, sont des exemples de réussite. Au même titre que dans l'industrie du jeu vidéo, où nous avons facilité la venue au Québec de joueurs majeurs comme Babel Media et VMC Game Labs."

Investissement Québec autofinancée à 100 %

Parallèlement à sa mission de développement économique, Investissement Québec avait comme objectif prioritaire d'accroître considérablement la portion autofinancée de ses frais d'administration. "Nos efforts ont porté fruits. L'autofinancement de ces frais, prévu pour 2008-2009, a été devancé de trois ans. Cette année, nous les finançons donc entièrement" a déclaré M. André Côté.

Aussi, un sondage mené à l'automne 2005 révèle que tous les efforts conjugués ont permis à Investissement Québec de maintenir une notoriété globale de 70 %. De plus, 94 des entreprises clientes et 93 des partenaires financiers se disent satisfaits des services offerts, soit le meilleur résultat obtenu à ce jour par la Société.

Depuis sa création, en 1998, Investissement Québec a pu faire une différence très concrète dans l'économie québécoise en réalisant auprès des entreprises plus de 8 747 interventions financières totalisant 7,8 milliards de dollars.

-%SU: TAX

-%RE: 1


Communiqué envoyé le 8 juin 2006 à 12:33 et diffusé par :