Le Lézard
Classé dans : Santé, Le virus Ebola
Sujet : Sans buts lucratifs

Paul G. Allen porte à 100 millions $ sa contribution à la lutte contre Ebola



- Association avec le département d'État américain et l'Organisation mondiale de la santé pour évacuer et traiter les travailleurs humanitaires infectés;

- Collaboration avec l'University of Massachusetts Medical School pour assurer la formation et fournir de l'équipement;

- Organisation et optimisation des dons internationaux grâce au lancement de la plateforme caritative « Financer un besoin »

SEATTLE, le 24 oct. 2014 /CNW/ - Le philanthrope Paul G. Allen a porté aujourd'hui sa contribution totale à plus de 100 millions $ pour contrer Ebola et a lancé un appel à la communauté internationale pour qu'elle se joigne à la cause. Cette crise nécessite une démarche concertée si l'on veut la surmonter. C'est pourquoi M. Allen est à la tête des initiatives suivantes :

Fonds d'aide aux travailleurs humanitaires et transport EVASAN :
Pour s'attaquer efficacement à la crise d'Ebola, il est nécessaire de pouvoir compter sur la participation durable de professionnels de la santé. L'un des principaux problèmes liés à leur recrutement réside dans l'absence d'un protocole d'évacuation sanitaire (EVASAN) bien établi dans l'éventualité où ils seraient contaminés et nécessiteraient un traitement.

M. Allen s'est engagé à résoudre ce problème en finançant la conception et la fabrication de deux unités d'isolement EVASAN que le département d'État américain utilisera pour évacuer en toute sécurité les professionnels de la santé depuis l'Afrique de l'Ouest. De plus, M. Allen s'est associé à l'Organisation mondiale de la santé pour accroître sa capacité à organiser la logistique nécessaire au transport des travailleurs humanitaires internationaux.

Les frais de transport EVASAN peuvent d'ailleurs être un obstacle pour les organisations qui voudraient envoyer leurs professionnels en soins critiques. Pour contourner ce problème, M. Allen a créé le fonds Ebola Medevac Fund, qui vise à combler l'écart entre les frais couverts par les assurances et les frais de transport réels. Ce fonds de 2,5 millions $ est conçu comme une subvention de contrepartie à raison de un dollar pour un dollar avec la Paul G. Allen Family Foundation.

L'University of Massachusetts Medical School (UMMS) :
Pour venir à bout de cette crise, il faut aussi veiller à ce que les ressources de formation, l'approvisionnement d'équipement et les professionnels sanitaires soient sur place. Ainsi, M. Allen a fait un don à la UMMS pour aider à assurer la formation et à fournir les travailleurs médicaux et le matériel de laboratoire nécessaires aux opérations de secours au Libéria. Ce partenariat avec la UMMS visera à acheminer du matériel de décontamination et de laboratoire vers les hôpitaux de district, ainsi qu'à mener des interventions sur le terrain pour fournir des outils de surveillance et d'assistance au personnel afin de rouvrir les hôpitaux de district qui avaient été fermés.  

Financer un besoin :
M. Allen a également trouvé une façon de permettre aux individus de contribuer à diverses organisations et de financer les besoins essentiels en matière d'intervention par le biais de TackleEbola.com. Cette plateforme caritative a pour but de coordonner et d'optimiser les dons internationaux de chaque personne.  

Tous les dons amassés sans exception serviront à financer les solutions requises pour traiter, endiguer et prévenir l'épidémie d'Ebola. Les donateurs pourront choisir le besoin qu'ils veulent financer, et la totalité de leur contribution sera appliquée à ce besoin en particulier. Le site offre aussi aux donateurs un moyen de voir l'impact de leurs contributions réunies en suivant les progrès vers l'atteinte des objectifs.  

Citations à l'appui :
« Le virus Ebola est différent de toutes les autres crises sanitaires auxquelles nous avons été confrontés et nécessite donc des mesures d'intervention exceptionnelles », affirme M. Allen. « Pour réussir à contenir cette flambée et l'empêcher de devenir une pandémie mondiale, nous devons unir nos efforts pour recueillir les fonds, organiser les ressources et élaborer les solutions novatrices dont nous avons besoin pour combattre ce problème. Je m'engage à apporter ma contribution pour vaincre cette crise. »

« Nous remercions Paul Allen et sa fondation pour leur contribution à cette cause cruciale », souligne Andrew O'Brien, représentant spécial des partenariats mondiaux au sein du département d'État américain. « Nous souhaitons que son engagement servira d'exemple indispensable pour le secteur privé en matière de leadership rapide et robuste, montrant qu'il est essentiel de travailler en partenariat avec le gouvernement des États-Unis. La campagne #TackleEbola de M. Allen se veut un important catalyseur pour nous aider à envoyer des répondants médicaux en Afrique de l'Ouest afin de lutter contre Ebola dans son épicentre. Son leadership tombe à pic et facilite considérablement le travail que le gouvernement américain, les organisations internationales, les ONG et autres intervenants effectuent sur le terrain tous les jours. »

« À l'University of Massachusetts Medical School, nous sommes reconnaissants du soutien de la Paul G. Allen Family Foundation, qui nous permettra de travailler plus particulièrement avec nos partenaires stratégiques et nos confrères libériens pour aider à endiguer l'épidémie d'Ebola et renforcer le système de santé fragile du Libéria », indique pour sa part le Dr Michael F. Collins, chancelier de l'University of Massachusetts Medical School. « Par le passé, notre groupe universitaire a travaillé de façon productive avec les dirigeants et les effectifs de la santé libériens, et nous espérons poursuivre ce partenariat en nous engageant directement avec nos collaborateurs libériens et en fournissant des secours, des outils de formation et du matériel sur le terrain. »

Contributions de M. Allen jusqu'à présent :
Depuis les premiers jours de la flambée épidémique, M. Allen et la Paul G. Allen Family Foundation s'emploient à trouver, à financer et à organiser des solutions stratégiques qui pourraient être déployées rapidement et qui répondraient à certains des besoins les plus essentiels. À ce jour, M. Allen a déjà aidé à mettre en oeuvre les solutions suivantes :

Le fonds Ebola Medevac Fund sera administré par la Silicon Valley Community Foundation. Pour en savoir plus, visitez le www.tackleebola.com et suivez-nous sur Facebook ou Twitter @TackleEbola et @PaulGAllen.  

SOURCE The Paul G. Allen Family Foundation


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:36
QUÉBEC, le 18 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Bien qu'elles demeurent avec de nombreuses questions sur l'ensemble des changements effectués et à venir, la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ) et l'Association provinciale des enseignantes et...

à 12:31
  QUÉBEC, le 18 nov. 2017 /CNW Telbec/ - La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) accueille chaleureusement l'annonce du ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, de réduire considérablement la bureaucratie en mettant fin à la course...

à 08:00
MONTRÉAL, le 18 nov. 2017 /CNW Telbec/ -  Le samedi 18 novembre, la Corporation d'urgences-santé participe pour une 21e année consécutive au Défilé du père Noël Destination centre-ville. Lors de cette journée unique, près d'une centaine d'employés...

à 07:00
MONTRÉAL, le 17 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Cette année encore, les Shriners de Karnak et l'Hôpital Shriners pour enfants - Canada participeront à la frénésie du Défilé du Père Noël, ce samedi 18 novembre. Les Shriners de Karnak font partie du paysage...

à 05:30
MONTRÉAL, le 15 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Le samedi 18 novembre prochain, la Corporation d'urgences-santé mobilisera une centaine de ses employés bénévoles, dont plusieurs paramédics, afin de permettre à des enfants en provenance de quatre centres...

17 nov 2017
La Nation Nishnawbe Aski et les gouvernements de l'Ontario et du Canada peaufinent un plan de travail visant à transformer la prestation des soins de santé dans 49 collectivités des Premières Nations du Nord de l'Ontario TIMMINS, ON, le 17 nov....




Communiqué envoyé le 24 octobre 2014 à 15:49 et diffusé par :