Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujet : Environnement

Lutte contre l'agrile du frêne : Beaconsfield adopte des mesures ciblées et efficaces qui font appel au sens commun



BEACONSFIELD, QUEBEC--(Marketwired - 23 oct. 2014) - La Ville de Beaconsfield a adopté un nouveau règlement dans la lutte contre l'agrile du frêne qui respecte le droit à la propriété, le sens des responsabilités des citoyens, le développement durable, la protection de la qualité de vie et la valeur des propriétés de Beaconsfield.

"L'infestation en Amérique du Nord de l'agrile du frêne depuis 2002 a déjà fait disparaître 80 millions de frênes, détruit des arbres sur des rues entières et menace maintenant notre région plus que jamais. L'année 2015 sera le début d'une opération concertée entre la municipalité et les citoyens pour se protéger de l'infestation et contrer l'agrile du frêne", a déclaré le maire de Beaconsfield, Georges Bourelle.

En adoptant un règlement ciblé et adapté à sa forêt urbaine, Beaconsfield unit ainsi ses efforts à l'action concertée initiée par la Communauté métropolitaine de Montréal à l'effet que chacune des 82 municipalités établit par règlement un plan concret de lutte contre l'agrile du frêne.

L'agrile du frêne est un insecte originaire d'Asie qui s'attaque aux frênes et les fait mourir en l'espace de deux à trois ans. A Beaconsfield, où les arbres sont particulièrement matures et spectaculaires, l'agrile menace 20 % de la forêt urbaine.

"Dans ce contexte, si l'agrile dévastait notre ville, nous subirions une importante perte de notre qualité de vie autant par la création d'îlots de chaleur, de la détérioration de la qualité de l'air, de la destruction de nos paysages et de l'esthétisme de nos rues, de nouveaux problèmes d'érosion des sols et d'une baisse de la valeur de nos propriétés", a rappelé le maire de Beaconsfield.

Le règlement a été adopté pour permettre de protéger la forêt urbaine de Beaconsfield dans le respect des droits de ses citoyens.

"Nous sommes conscients qu'il s'agit d'une lutte coûteuse pour nos citoyens, et nous avons adapté le règlement pour qu'il soit le plus souple possible sans en restreindre l'efficacité", a précisé M. Bourelle.

Il permettra ainsi aux propriétaires de faire abattre un nombre prescrit de frênes par année, sauf durant la période de propagation de l'agrile, soit du 15 mars au 1er octobre. De plus, chaque frêne de moins de 15 centimètres de diamètre (mesuré à 1,5 mètre du sol) pourra être abattu sans certificat d'autorisation. Chaque arbre abattu (de plus de 15 cm de diamètre) devra être remplacé par un arbre d'au moins deux mètres de haut, autre qu'un frêne.

Afin de limiter les frais des propriétaires, la Ville envisage d'assurer elle-même l'inspection des frênes, autant publics que privés. Tout frêne se trouvant dans un rayon de 100 mètres d'un frêne infesté par l'agrile devra être abattu ou traité, et ce, dans le seul but de protéger au maximum la forêt urbaine. D'autres mesures de soutien à la protection des frênes seront considérées par la Ville dans les prochains mois.

Coordonnées:
Ville de Beaconsfield
Bureau du Maire
514 428-4410

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 aoû 2018
En réaction à l'annonce du Programme de soutien à la modernisation de l'industrie du taxi par le gouvernement du Québec, l'entreprise E-Taxi tient à souligner que les divers incitatifs mis en place aujourd'hui sont de nature à faciliter l'atteinte...

17 aoû 2018
Neuf nouveaux projets de coopération climatique ont été sélectionnés à l'issue du deuxième appel à projets du Programme de coopération climatique internationale (PCCI), pour un montant total de plus de 8,2 millions de dollars. Menés par des...

17 aoû 2018
La réduction de son empreinte environnementale non seulement renforce la compétitivité et la durabilité de l'industrie aéronautique, mais est essentielle à notre transition vers une économie plus sobre en carbone. Or, elle nécessite des carburants...

17 aoû 2018
Le député de la circonscription d'Ungava, M. Jean Boucher, au nom de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, invite les représentants des médias à un événement...

17 aoû 2018
Investissement Québec accorde un prêt de 213 750 dollars à même ses fonds propres à Absolu technologies de recyclage pour  l'achat d'équipements spécialisés et le démarrage d'une usine de transformation des matières plastiques....

17 aoû 2018
Le député de la circonscription d'Ungava, M. Jean Boucher, au nom de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, invite les représentants des médias à un événement...




Communiqué envoyé le 23 octobre 2014 à 09:50 et diffusé par :