Le Lézard

L'Ombudsman récompense l'excellence à la Défense



OTTAWA, le 7 juin /CNW/ -- OTTAWA, le 7 juin /CNW Telbec/ - M. Yves Côté, Ombudsman du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes, a remis aujourd'hui à l'occasion d'une cérémonie spéciale sur la Colline du Parlement ses mentions d'honneur pour l'éthique et la résolution de plaintes à six membres des Forces canadiennes et employés du ministère de la Défense nationale et d'Anciens Combattants Canada. Y ont assisté le secrétaire parlementaire de la Défense nationale, M. Russ Hiebert; le vice-chef de l'état-major de la Défense, le Vice-amiral Ron Buck, et plusieurs députés, sénateurs et haut placés du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes.

Les mentions d'honneur de l'Ombudsman servent à reconnaître le dévouement exemplaire des lauréats à l'égard des valeurs que constituent l'intégrité, l'honnêteté, l'équité et l'ouverture. Les prix permettent également de souligner la contribution des employés de la Défense nationale, d'Anciens Combattants Canada et des membres des Forces canadiennes qui se sont démarqués par leurs compétences exceptionnelles au chapitre de la résolution de problèmes et du règlement de plaintes.

"Les personnes en question ont agi avec une intégrité sans faille et ont montré qu'elles figuraient parmi les vrais chefs de file dans leur milieu de travail, de dire M. Côté. Le dévouement et la conviction inébranlable dont elles ont fait preuve sont sources de fierté pour l'institution et mettent en valeur le bon travail des membres des Forces canadiennes et des fonctionnaires au Canada et partout dans le monde."

M. Côté a également fait remarquer que la mention d'honneur pour la résolution de plaintes a été rebaptisée en l'honneur de Liz Hoffman, enquêteure du Bureau qui a succombé après une longue lutte contre le cancer. Le sens de l'équité et de la justice sociale qui étaient si profondément ancrés chez Mme Hoffman l'ont menée à une carrière comme ombudsman de plusieurs établissements d'enseignement au fil des ans : Université Carleton, Université de Toronto, Ryerson Polytechnic University et Ontario College of Art and Design. Son dévouement explique également qu'elle ait été membre fondatrice de l'Association des ombudsman des universités et collèges du Canada et du Forum des ombudsman canadiens.

"Liz a fait un travail de titan pour influencer positivement la vie des hommes et des femmes des Forces canadiennes et des employés civils du Ministère. Si le prix est rebaptisé en son honneur, ce n'est que justice."

Cette année, la Mention Liz Hoffman pour la résolution de plaintes va aux personnes suivantes :

    - Le Colonel Denys Guérin
      Dans le cadre de ses fonctions de conseiller spécial en matière de
      Ressources humaines (Militaires) auprès du sous-ministre adjoint, le
      Colonel Denys Guérin a fait montre d'un engagement remarquable à
      l'égard de l'équité, et a manifesté un profond respect pour le bien-
      être des membres actuels et des anciens membres des Forces canadiennes.
      Déterminé à réagir à des injustices bien réelles, le Colonel Guérin a
      fait preuve d'un leadership exceptionnel en misant sur des solutions
      novatrices pour résoudre, à l'égard du personnel, un certain nombre de
      problèmes spécifiques que d'autres avaient passé sous silence. Grâce à
      la compassion et au dévouement du Colonel Guérin, plusieurs membres
      actuels et anciens membres des Forces canadiennes ont reçu le respect
      et le traitement équitable qu'ils méritaient.

    - Le Commandant Frank Vandervoort
      Grâce à sa détermination et à son engagement envers l'équité, le
      Commandant Frank Vandervoort a contribué d'une façon positive et bien
      réelle au mieux-être de presque 150 membres des Forces canadiennes
      déployées à l'étranger dans le cadre de la campagne nationale de lutte
      contre le terrorisme. Lorsqu'il a pris connaissance d'une iniquité
      considérable liée à l'allocation vestimentaire des techniciens de la
      section de l'électronique, de la mécanique et du génie déployés au camp
      Mirage, le Commandant Vandervoort a fait preuve d'un leadership
      exemplaire et trouvé rapidement une solution équitable et novatrice
      pour tous les membres des Forces canadiennes concernés.

    - M. John Wickett
      Par son dévouement et sa compassion extraordinaires, M. John Wickett a
      fourni une aide précieuse à un nombre incalculable d'anciens
      combattants et d'anciens membres des Forces canadiennes dans le besoin.
      M. Wickett a toujours été bien au-delà de ce qu'on lui demandait ou de
      ce qu'on attendait de lui, et a aidé à corriger des iniquités et des
      injustices bien réelles dans le cadre de dossiers particuliers ou dans
      l'ensemble du système. Fait plus important encore, M. Wickett a joué un
      rôle crucial dans la mise en oeuvre réussie du Programme de
      reconnaissance des expériences de guerre chimique, et a aidé d'anciens
      soldats et leur famille à se réconcilier avec une période difficile de
      l'histoire canadienne.

    Les mentions pour l'éthique vont aux personnes suivantes :

    - Mme Marie Joannisse
      Forte de ses convictions et de son dévouement, Mme Marie Joannisse a
      contribué à la promotion de l'intégrité, de l'équité et de l'ouverture
      en matière de gestion des ressources au sein du groupe des Ressources
      humaines (Civils) du ministère de la Défense nationale. De sa propre
      initiative, Mme Joanisse a réussi à établir un ensemble commun de
      valeurs et de principes reconnus et mis en pratique permettant
      d'orienter et de faciliter la prise de décisions efficace et
      indépendante aux Ressources humaines (Civils). Grâce au travail acharné
      de Mme Joannisse, les gestionnaires des ressources de tous les niveaux
      sont plus conscients de leurs responsabilités éthiques en ce qui
      concerne la prise de décisions liée à la gestion des ressources.

    - Premier maître de 2e classe Richard Martin
      Dans le cadre de ses fonctions à titre d'instructeur principal auprès
      des opérateurs d'équipement d'informations de combat et de premier
      maître de section à l'Ecole de la flotte des Forces canadiennes à
      Esquimalt, le Premier maître de 2e classe Richard Martin s'est comporté
      comme un dirigeant digne de ce nom en cherchant toujours à résoudre des
      problèmes liés au personnel avec sensibilité et avec le plus grand
      professionnalisme. En intervenant personnellement à l'égard d'un
      certain nombre de dossiers complexes, il a apporté une contribution
      bien réelle et bien positive dans la vie d'un grand nombre de membres
      des Forces canadiennes. Par son attachement marqué aux valeurs de
      l'intégrité personnelle, du dévouement et de l'altruisme, il est un
      modèle exceptionnel pour l'ensemble de l'organisation.

    - Lieutenant-colonel Jean St-Arnaud
      Au cours de ses 35 années de service au sein des Forces canadiennes, le
      Lieutenant-colonel Jean St Arnaud s'est distingué par son
      professionnalisme ainsi que par la compassion et la bienveillance dont
      il a toujours fait preuve à l'égard des personnes sous son
      commandement. A de nombreuses reprises, le Lieutenant-colonel St-Arnaud
      est allé au-delà de ce qu'on attendait de lui en fournissant du soutien
      et de l'encouragement à des personnes qui, autrement, auraient été
      laissées à elles-mêmes; ce faisant, il a su gagner le respect durable
      des personnes qui ont servi à ses côtés.


La mise en candidature des récipiendaires de la mention d'honneur pour la résolution de plaintes est faite par l'équipe d'enquêteurs de l'Ombudsman, qui évaluent l'aide et le soutien offerts par les personnes en question au Bureau de l'Ombudsman. Les candidats à la mention pour l'éthique, quant à eux, sont proposés par leurs pairs et collègues. L'Ombudsman et son comité consultatif passent en revue les candidatures proposées.


Communiqué envoyé le 8 juin 2006 à 09:31 et diffusé par :