Le Lézard
Classé dans : Santé, Le virus Ebola
Sujet : Nouveaux produits et services

Le bilan sur Ebola : des risques faibles pour le québec et un réseau prêt à intervenir



MONTRÉAL, le 20 oct. 2014 /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, et le directeur national de santé publique, monsieur Horacio Arruda, ont dressé aujourd'hui le bilan des actions réalisées pour préparer le Québec à faire face à un éventuel cas d'Ebola. Ils ont également brossé le portrait des mesures en cours et à venir en la matière, que ce soit pour parachever cette préparation ou la parfaire, dans une perspective d'ajustement continu à la situation.

« Ce qu'il faut d'abord garder en tête, c'est que les risques d'une propagation en sol québécois demeurent très faibles. Je rappelle que la situation du Québec diffère grandement de celle de l'Afrique de l'Ouest, tant en ce qui a trait aux conditions sanitaires qu'à l'organisation même du système de santé. Il faut bien s'informer afin de ne pas s'inquiéter outre mesure. Dès que l'Organisation mondiale de la Santé a déclaré qu'Ebola constituait une urgence de santé publique de portée internationale, une vigie continue et des actions prioritaires en fonction des divers risques et scénarios ont été entreprises. Des mesures supplémentaires, visant à s'ajuster continuellement aux nouvelles connaissances, sont aussi en cours », a déclaré le ministre Barrette.

Bilan d'une préparation exhaustive et adéquate

Puisque la détection précoce d'un cas potentiel permet de réduire les risques de transmission, des outils de triage ont été élaborés pour les répondants des centres de communication santé et Info-Santé 811, de même que pour les infirmières dans les salles d'urgence.

Afin de favoriser une prise en charge sécuritaire, le Ministère a également produit des outils destinés au personnel des services préhospitaliers d'urgence et des principaux points de service de première ligne. En effet, le Ministère a diffusé, d'une part, des bulletins cliniques sur les procédures de prise en charge par les services ambulanciers. D'autre part, différentes mesures opérationnelles ont été recommandées aux cliniques médicales et aux établissements de santé.

Les services d'analyse pour confirmer la présence du virus, assurés jusqu'à maintenant par le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg, ont aussi été développés au Laboratoire de santé publique du Québec dans l'objectif de réduire le délai de réponse. Par ailleurs, les méthodes et les ressources nécessaires au transport sécuritaire des échantillons, partout sur le territoire, ont été déterminées. Rappelons qu'à ce jour, le Québec a acheminé 11 demandes d'analyse au Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg et que tous les tests se sont avérés négatifs. Pour chacune de ces situations, les protocoles d'isolement et de protection ont été appliqués par les milieux cliniques concernés. Cela démontre que les procédures mises sur pied fonctionnent, puisque des personnes présentant des symptômes similaires à ceux d'une maladie à virus Ebola et ayant un historique de voyage concordant (ou des contacts pertinents avec des voyageurs en provenance d'Afrique de l'Ouest) ont été identifiées, isolées et testées.

À toutes ces mesures s'ajoutent bien sûr les nombreuses orientations et évaluations des divers milieux de soins, par exemple la détermination des centres désignés et l'inventaire de l'équipement de laboratoire.

Le comité ministériel de sécurité civile a été mandaté pour coordonner les actions du réseau de la santé et des services sociaux relatives au virus Ebola. Ce mode de fonctionnement a d'ailleurs fait ses preuves par le passé dans le cadre d'événements menaçant la santé publique.

De plus, sur le plan communicationnel, des contacts réguliers sont entretenus avec les partenaires internationaux et les diverses autorités de santé publique, tant sur la scène fédérale que régionale. Des rencontres ont aussi été tenues avec les principaux syndicats, fédérations, associations et ordres professionnels.

Des équipes de veille épidémiologique ont également été mandatées pour suivre l'évolution de la situation à l'échelle mondiale et à l'échelle québécoise, notamment dans une perspective de mise à jour continuelle des outils d'information produits.

Mesures supplémentaires à venir

Outre les activités de suivi et de mises à jour qui, elles, restent constantes, certaines autres mesures se concrétiseront au cours des prochaines semaines. Parmi celles-ci, notons la création d'un comité pour centraliser l'approvisionnement d'équipement de protection individuelle, ainsi que l'intensification des activités de formation complémentaire pour les professionnels de la santé, relativement à l'utilisation adéquate de cet équipement et à l'application optimale des divers protocoles spécialement établis.

Des vidéos de formation portant spécifiquement sur l'équipement de protection sont d'ailleurs en préparation pour les infirmières et les ambulanciers. Le Ministère compte aussi donner suite aux recommandations du comité multisectoriel qui regroupe des représentants du Comité sur les infections nosocomiales du Québec, de la CSST, des centres désignés et de la santé publique, lesquelles proposent d'acquérir différents types d'habits de protection en vue d'offrir un éventail plus large pour correspondre aux tâches variées des divers professionnels de la santé. À cet égard, les travaux se sont poursuivis au cours des derniers jours.  

« Comme en témoigne le nombre impressionnant d'actions entreprises, aucun effort n'est ménagé pour bien préparer le réseau de la santé et des services sociaux du Québec. Les autorités de santé publique, avec la collaboration de plusieurs autres spécialistes québécois, notamment en infectiologie, se sont penchées sur l'entière trajectoire de soins afin de prendre les mesures qui favoriseront une action rapide et adéquate dans toutes les éventualités », a tenu à ajouter le docteur Horacio Arruda, directeur national de santé publique.

« Les mesures nécessaires sont en place et nous poursuivons notre analyse de la situation internationale dans le but d'adapter nos pratiques et d'assurer la protection de la population québécoise et du personnel soignant. Bien que les risques de contamination restent faibles pour le Québec, nous ne faisons aucun compromis pour être en mesure de réagir efficacement à toute situation. D'ailleurs, je sais que nous pouvons compter sur la collaboration et l'expertise des professionnels du réseau qui, comme par le passé, ont su relever des défis d'envergure, tels ceux liés à la tragédie du Lac-Mégantic ou encore à la pandémie de grippe A(H1N1) », a conclu le ministre Barrette.

ANNEXE

ACTIONS RÉALISÉES ET MESURES EN COURS DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

Surveillance et vigie

Actions réalisées :

Information sur les mesures de prévention et de contrôle pour les hôpitaux

Actions réalisées : 

Mesures supplémentaires :

Information sur les procédures de prise en charge par le réseau préhospitalier

Actions réalisées :

Mesures supplémentaires :

Information sur les mesures à prendre dans les cliniques médicales et les CSSS (installations CLSC)

Actions réalisées :

Mesure supplémentaire :

Information pour les analyses de laboratoire

Actions réalisées :

Mesures supplémentaires :

Activités de coordination

Actions réalisées :

Mesures supplémentaires :

 

SOURCE Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

8 déc 2017
Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, remettra des décorations pour service méritoire (division civile) à 42 récipiendaires de divers secteurs au pays le mardi 12 décembre 2017, à 10 h 30, durant une...

30 nov 2017
Le 29 novembre dernier à Toronto, Dr Gary Kobinger, microbiologiste, chercheur et directeur du Centre de recherche en infectiologie (CRI) du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, professeur à la Faculté de médecine de l'Université...

30 nov 2017
L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique, ont fait aujourd'hui la déclaration commune qui suit pour féliciter les lauréats pour l'année 2017 du Prix principal de la...

12 sep 2017
Merck , connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a annoncé aujourd'hui la disponibilité d'ISENTRESS® HD, une nouvelle...

21 aoû 2017
Des chercheurs de l'Université Laval et de partout au Canada travaillent d'arrache-pied pour créer de nouvelles connaissances scientifiques et s'attaquer aux problèmes de santé les plus urgents qui touchent les Canadiens à l'heure actuelle....

20 jui 2017
Le gouvernement du Canada est déterminé à assurer la santé et la sécurité des Canadiens grâce à une meilleure protection de la santé publique. Améliorer le laboratoire de niveau de confinement 4 (NC4) du Canada est essentiel pour renforcer la...




Communiqué envoyé le 20 octobre 2014 à 10:03 et diffusé par :