Le Lézard
Classé dans : Exploitation pétrolière

Les canadiens s'attendent à une hausse importante des prix de l'essence mais ne démontrent aucune intention de changer leurs habitudes



CALGARY, le 8 juin /CNW/ -- CALGARY, le 8 juin /CNW/ - Près de 80 pour cent des Canadiens s'attendent à une hausse de 10 à 20 pour cent du litre d'essence durant les mois qui viennent mais semblent prêts à faire face à cette augmentation si l'on se fie à leur comportement passé. Selon une enquête d'Ipsos Reid qui a été mandatée par le Centre canadien d'information sur l'énergie, malgré la prévision d'une hausse considérable des prix, les Canadiens ont consommé plus d'essence au cours des trois dernières années, même si les prix ont considérablement augmenté au cours de cette période.

"Ce constat indique que malgré des préoccupations de pénurie d'énergie, les Canadiens n'ont pas fait preuve par le passé d'une réelle volonté de changer leurs habitudes en ce qui concerne leur consommation d'essence. On peut se demander s'il existe une réelle volonté de changement parmi la population", remarque Tim Moro, vice-président principal, Ipsos Reid. "En fait, alors que le prix de l'essence a augmenté de plus de 40 pour cent depuis 2004, 37 pour cent des Canadiens déclarent avoir augmenté leur consommation d'essence au cours des trois dernières années, la plus grande augmentation revenant à la catégorie des Canadiens déclarant un revenu familial inférieur à 30 000 $."

Selon l'enquête d'Ipsos Reid, les Canadiens ont récemment entrepris ou commencé à considérer changer leurs habitudes en réaction à la hausse du prix de l'essence. Ces changements comportent l'achat d'un véhicule qui consomme moins (55 pour cent), la réduction de la fréquence d'utilisation de la voiture (57 pour cent) ou la modification de leurs projets de vacances, de façon à rester plus proche de leurs domiciles (35 pour cent). Ces intentions ne concordent cependant pas avec le comportement des Canadiens durant les trois dernières années, puisqu'ils consommé plus d'essence alors même que les prix augmentaient.

L'enquête indique aussi que les Canadiens ignorent de nombreuses données importantes concernant l'essence, y compris le prix qu'ils paient en comparaison avec d'autres pays industrialisés, l'importance des taxes dans le prix de l'essence ou la provenance de l'essence consommée au pays.

Selon les résultats de l'étude à long terme d'Ipsos Reid, en dépit d'une augmentation des préoccupations au sujet d'une pénurie d'essence au cours des trois dernières années (54 pour cent en 2001 contre 76 pour cent en 2006), les connaissances du public au sujet de la position du Canada en tant que producteur majeur de pétrole et d'essence demeurent très limitées.

"Le Canada est un exportateur net d'essence. Toutefois, quand on demande aux Canadiens de se prononcer sur notre production intérieure, la plupart croient que la moitié de notre approvisionnement vient d'ailleurs", constate Colleen Killingsworth, présidente du Centre canadien d'information sur l'énergie. "Ces données, ainsi que d'autres exemples d'une mauvaise compréhension, indiquent que les Canadiens ne sont pas bien préparés à tenir un débat éclairé à propos de la conduite à tenir face à des enjeux d'ordre public déterminants pour l'énergie au Canada."

En 2005, Statistique Canada a indiqué que le pays a produit 46,1 milliards de litres d'essence, dont des exportations nettes de 6 milliards de litres. En réalité, le Canada subvient à l'ensemble de ses besoins intérieurs en essence. Alors que l'essence est souvent importée en raison de l'entretien régulier des raffineries, ces importations sont largement compensées par nos exportations vers les Etats-Unis. Lorsque les Canadiens sont interrogés sur la proportion de l'approvisionnement en essence à partir de sources canadiennes, la réponse la plus fréquente était de 39 pour cent. Quinze pour cent de la population pense que plus de 70 pour cent de l'essence est fournie par le Canada. A travers le Canada, le nombre de bonnes réponses à cette question était faible. Ainsi, le plus grand nombre de personnes qui le savait était en Alberta, avec 36 pour cent de bonnes réponses et le plus petit nombre de bonnes réponses était au Québec où seulement 5 pour cent avaient vu juste.

Selon l'enquête menée par Ipsos Reid, plus du tiers des personnes interrogées considère que le prix de l'essence au Canada est plus élevé qu'en Europe et au Japon, alors que le prix de l'essence sur ces marchés est presque deux fois plus élevé qu'au Canada. De façon surprenante, 33 pour cent des Canadiens pensaient aussi que le prix de l'essence au Canada était plus bas qu'aux Etats-Unis, la seule nation industrielle où le prix de l'essence est plus bas qu'au Canada et un pays vers lequel de nombreux Canadiens voyagent régulièrement.

"Lorsqu'on réalise que de nombreux Canadiens pensent qu'ils paient plus cher l'essence qu'en Europe, il devient clair que les connaissances et la compréhension laissent grandement à désirer" constate Monsieur Moro. "C'est à se demander comment les Canadiens réagiraient s'ils devaient payer le prix en vigueur au Royaume-Uni ou en France, où le prix par litre approche le double de ce que l'on paie au Canada."

L'étude canadienne réalisée par Ipsos-Reid pour le compte du Centre canadien d'information sur l'énergie est fondée sur un échantillon sélectionné au hasard de 1 004 Canadiens adultes et a été menée entre le 23 mai et le 25 mai 2006. Avec un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme étant fiables à 3,1 pour cent près, 19 fois sur 20. La marge d'erreur sera plus importante en fonction des régions et autres sous-groupes du groupe de personnes interrogées. Ces données ont été analysées statistiquement pour s'assurer que la composition de l'échantillon en ce qui concerne l'âge et le sexe reflète celle de la population Canadienne selon les données du recensement de 2001.

A propos du Centre canadien d'information sur l'énergie

Le Centre info-énergie a été fondé en 2002 pour répondre à une demande croissante de renseignements justes et crédibles au sujet du secteur de l'énergie au Canada. Par le biais de ses document imprimés et de son portail Web, le Centre info-énergie offre un accès simple à de l'information complète, détaillée et fiable à propos du système de l'énergie au Canada. Nous pensons qu'un public informé et éduqué comprend et soutient mieux les politiques du secteur de l'énergie et les choix réglementaires, prend de meilleures décisions d'affaires en ce qui concerne l'énergie, choisit des carrières dans le secteur de l'énergie, investit dans l'énergie et utilise l'énergie de façon plus avisée.

A propos d'Ipsos Reid

Ipsos Reid est le chef de file canadien des études de marché. Société de premier plan dans le domaine des sondages d'opinion publique, Ipsos Reid participe à des recherches de concepts en fidélisation, prévision et création de modèles d'affaires. Présent dans huit villes, Ipsos Reid compte plus de 300 professionnels de la recherche et employés de soutien au Canada. La société possède le plus grand réseau de centres d'appels du pays, et a accès au plus vaste groupe prérecruté de ménages et d'internautes. Les groupes de pratiques d'Ipsos Reid dans le domaine des études marketing et des affaires publiques offrent la plus grande gamme d'outils de recherche au Canada, fournissant à ses clients des informations utiles et pertinentes. Avec son équipe de conseillers chevronnés dans le domaine de la recherche, Ipsos Reid possède une expérience et des connaissances approfondies des divers secteurs industriels. Elle offre des informations aux groupes d'entreprises ou organismes et des solutions personnalisées pour des secteurs clés de l'économie canadienne, comprenant l'énergie, les biens de consommation courante, les services financiers, le transport routier, l'industrie du détail, ainsi que la technologie et les télécommunications. Ipsos Reid fait partie du groupe Ipsos, un groupe de recherche de premier plan dans le domaine des études de marché. Pour plus de renseignements, visitez le www.ipsos.ca.

Pour consulter les tableaux de résultats, visitez le www.ipsos-reid.com.

Les communiqués sont disponibles au http://www.ipsos-na.com/news

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:45
Le Circuit électrique et le Groupe Crevier vous invitent à une annonce importante, en présence du ministre Pierre Moreau, concernant notamment le dévoilement de la première superstation universelle de recharge rapide pour véhicules électriques.  ...

à 06:00
Tous les $ sont canadiens Boralex inc. (« Boralex » ou la « Société ») est heureuse d'annoncer la mise en service commerciale des parcs éoliens de l'Artois et de Chemin de Grès, respectivement situés dans le département de l'Aisne et dans le...

à 06:00
Réunis en assemblée générale hier soir, les membres du Syndicat national des travailleurs en accessoires électriques (CSN) (SNTAE) avaient plusieurs questions qui, depuis l'annonce cavalière de la fermeture de leur usine, demeurent toujours sans...

à 05:00
Le député d'Edmonton-Centre, Randy Boissonnault, fera une annonce au profit de projets de technologies propres, au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Jim Carr. Un point de presse suivra l'annonce, et les journalistes...

14 déc 2017
Innergex énergie renouvelable inc. (« Innergex ») est heureuse de la décision prise par les actionnaires d'Alterra Power Corp. (« Alterra ») d'approuver la convention d'arrangement (« convention d'arrangement ») en vertu de laquelle Innergex...

14 déc 2017
L'Office national de l'énergie recommande la délivrance d'un certificat d'utilité publique à NOVA Gas Transmission Ltd. (« NGTL ») pour poursuivre l'exploitation du pipeline Albersun de 179 kilomètres de long dans le nord-est de l'Alberta. L'Office a...




Communiqué envoyé le 8 juin 2006 à 07:30 et diffusé par :